FLASHS

Tests de matériel

Test des pneus Maxxis Shorty

Publié le 27/07/2016 10:31

Pneus destinés à l'Enduro, les Maxxis Shorty sont redoutables sur leur terrain de prédilection mais savent également se montrer polyvalents.

Le pneu Maxxis ShortyLe pneu Maxxis Shorty | © Vélo 101Depuis la fin du printemps, nous avons testé le pneu Maxxis Shorty dans sa version enduro (27.5 x 2.30) en mode Tubeless Ready. Lors de la prise en main de ce pneu vous allez être impressionné par son agressivité. Conçu avant tout pour les conditions boueuses et meubles, le Shorty se veut aussi polyvalent. Il est doté de crampons assez hauts et espacés afin de garantir une adhérence optimale que ce soit lors du pédalage ou des freinages. Les crampons sont cependant assez larges pour fournir une surface de contact relativement importante, en comparaison à des pneus purement conçus pour la boue. Il offre ainsi une bonne adhérence sur les sols durs. Les crampons latéraux sont taillés en biseau pour garantir une meilleure stabilité dans les courbes. Au niveau du montage nous n’avons rencontré aucun problème, le pneu s'installe facilement.

Le Shorty bénéficie des technologies qui ont fait leurs preuves chez Maxxis depuis de nombreuses années. Il profite de la technologie 3C (ou triple compound) soit trois couches de gommes différentes. A la base, il se compose d'une couche plus dure et durable, et de deux couches supérieures progressivement plus dures afin d’optimiser l’adhérence et la stabilité. Trois configurations de la technologie 3C sont disponibles pour le VTT. Le Shorty testé bénéficie de la technologie Max Terra qui est un compromis entre la technologie Max Speed privilégiant la faible résistance au roulement avec des gommes plus dures, et Max Grip avec des gommes très souples offrant un maximum d’adhérence. Les flancs sont dotés de la technologie Exo Protection offrant une résistance accrue aux déchirures.

Le pneu Maxxis ShortyLe pneu Maxxis Shorty | © Vélo 101Monté à l’avant et à l’arrière, nous avons mis à l’épreuve le Shorty durant le printemps, sur les chemins à la fois caillouteux, friables, meubles et boueux des Alpes-de-Haute-Provence. Avant d’enchaîner les singles et descentes tant attendues par les enduristes, les transitions en montées parfois sur route, sur pistes ou dans les chemins ont permis de mettre à l’épreuve ce pneu dans des configurations loin de son terrain de prédilection. En monte arrière, sur les surfaces dures, on ressent les vibrations dues aux crampons. Sur les parties plus meubles, le pneu va aller rechercher l’adhérence qui va vous permettre de franchir des passages que vous n’auriez pu imaginer avec un autre pneu avec des crampons moins haut.

Dans les descentes il est difficile de mettre le Shorty à défaut. En effet, ses crampons latéraux permettent de prendre plus d’angle sans avoir peur d’un décrochage intempestif notamment sur les terrains meubles. C’est dans les parties en dévers et glissantes que l’on retrouve tout l’intérêt d’une monte avant et arrière pour le Shorty. L’accroche latérale est vraiment impressionnante, permettant d’enchaîner les passages beaucoup plus rapidement et sereinement. Ceci est aussi dû à la capacité d’évacuation de la boue du Shorty grâce à l’espacement de ses crampons.

Un autre point appréciable du Shorty est sa polyvalence, notamment en monte avant. En effet, il ne se limite pas seulement aux terrains gras et meuble et vous permettra de partir rouler avec des conditions climatiques changeantes. Nous avons pu enchaîner des sections humides avec des feuilles en sous-bois puis des passages relativement secs dans des terres noires sans aucun problème.

Le pneu Maxxis ShortyLe pneu Maxxis Shorty | © Vélo 101Si vous recherchez un pneu d’enduro destiné aux terrains meubles et boueux le Shorty comblera avec certitudes vos attentes. Sur ses terrains de prédilections, le Shorty sera très difficile à mettre à défaut. Si vous empruntez souvent des portions de route ou piste pour aller retrouver vos terrains de jeux favoris, nous vous conseillons ce pneu en monte avant avec un pneu plus roulant type Maxxis Ardent pour l’arrière. En effet, l’usure à l’arrière sur ces surfaces est relativement rapide notamment pour les crampons de la bande de roulement. En monte arrière, il vous accompagnera sur les Enduros en conditions boueuses, voire changeantes, du fait de sa polyvalence dans la recherche d’adhérence et sa mise en confiance.

Plus d'infos sur Maxxis sur www.maxxis.com. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par e-mail : test@velo101.com.

Fulcrum Speed 40 DB_Novembre 2019

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020
samedi 23 mai 2020
dimanche 09 août 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES