FLASHS

Santé / forme

Course à pied et vélo

Publié le 12/01/2016 09:44

Durant la trêve hivernale, la course à pied est un parfait complément au vélo. Elle provoque en effet des adaptations cardio-respiratoires bénéfiques pour le vélo.

Entre le vélo et la course à pied, une réalité physiologiqueEntre le vélo et la course à pied, une réalité physiologique | © Vélo 101Un mardi sur deux, notre spécialiste répond aux questions que vous vous posez. Entraînement, santé, suivi, préparation... Vous pouvez poser toutes vos questions sur le forum Entraînement/Santé ou par email à infos@velotraining.net.

"Tout l'automne, j'ai nettement diminué les sorties de vélo, à raison d'une sortie le week-end et une séance de home-trainer en semaine. En parallèle j'ai repris la course à pied à raison de deux footings de 45 minutes à 1h30 par semaine. Je suis surpris de ne pas trop en baver à ma reprise sur route. Le fait d'évoluer en course à pied à des intensités souvent supérieures au vélo (10 km avec une FCMax à 170 et 160 bpm) ou le travail fractionné en course à pied peut-il remplacer des séances de PMA type 30"/30" ?"

La bonne forme que vous affichez en ce moment n'est pas surprenante et s'explique par plusieurs facteurs :

• vous roulez deux fois par semaine (une fois sur route, une fois sur home-trainer) et vous courez deux fois par semaine : la fréquence d'entraînement est donc relativement élevée
• vous réalisez des sorties longues à vélo (3h10 pour exemple le week-end dernier) ainsi qu'en course à pied (jusqu'à 1h30)
• vous réalisez des séances d'intensité en course à pied
• aussi les trois déterminants de la charge d'entraînement (fréquence, volume, intensité) sont rassemblés !

Par ailleurs, vous l'avez compris, la course à pied permet de travailler autre chose que le foncier :

• d'une part la fréquence cardiaque en course à pied est supérieure à la fréquence cardiaque à vélo car la FCMax est supérieure en course à pied. De plus, le manque d'entraînement décale les zones d'intensité vers le haut
• vous mentionnez faire des compétitions en course à pied (10 kilomètres)
• vous mentionnez des séances de "fractionné" en course à pied
• cette intensité permet logiquement de "débrider le moteur" et tranche avec la période foncière et les contenus traditionnellement réalisés à vélo à cette période
• c'est cette intensité qui vous confère cette bonne condition physique actuelle

Par ailleurs, il nous faut ici aborder la notion d'entraînement croisé. A savoir que la course à pied provoque des adaptations cardio-respiratoires qui sont bénéfiques pour le vélo. De plus certains cyclistes réagissent très positivement à un cycle d'entraînement course à pied. A priori vous en faites partie.

Ceci étant dit, si la course à pied est un parfait complément au vélo (à condition d'éviter les blessures), votre préparation doit également répondre au principe de spécificité : plus vous allez vous rapprocher de vos objectifs et plus le vélo devra reprendre ses droits. C'est pourquoi vous ne pouvez faire l'impasse sur des séances de PMA type 30"/30" : il faut se réapproprier le geste cycliste, travailler des qualités spécifiques comme la force, la vélocité, la force explosive etc.

Benoît Valque - www.rotorfrance.com

LOOK CYCLE INTERNATIONAL

OISANS TOURISME

ABUS FRANCE 2020

MAURIENNE TOURISME 2

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 juillet 2020
dimanche 02 août 2020
samedi 08 août 2020
dimanche 09 août 2020
samedi 29 août 2020
vendredi 18 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES