FLASHS

Gazette

Gazette du 22 septembre

Publié le 22/09/2010 23:50

On a aimé le duel Nibali-Mosquera à la Bola del Mundo, on n'a pas aimé le combat raté entre Duque et Vachon, Phinney champion pour 14 centièmes, l'image de la semaine.

On a aimé... le duel Nibali-Mosquera à la Bola del Mundo

A bout de forces, Ezequiel Mosquera franchit la ligne d'arrivée mais Vincenzo Nibali, revenu de l'arrière, ne lui cède rienA bout de forces, Ezequiel Mosquera franchit la ligne d'arrivée mais Vincenzo Nibali, revenu de l'arrière, ne lui cède rien | © SirottiL'édition 2010 du Tour d'Espagne ne restera peut-être pas dans les annales. Son vainqueur Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo) n'a pas gagné la moindre étape et ne s'est jamais montré réellement en position de force vis-à-vis de ses adversaires. Ce n'est au fond que sa régularité sur tous les types de terrain, la montagne d'abord, le contre-la-montre individuel surtout, qui lui a permis de finir en Rouge à Madrid. Néanmoins, l'opposition que lui aura livrée Ezequiel Mosquera (Xacobeo-Galicia) jusque dans la Bola del Mundo aura passionné les foules jusqu'à vingt-quatre heures du terme d'une Vuelta des plus indécises. Le suspense qui se sera maintenu jusqu'au bout sur l'issue de ce Tour d'Espagne méritait d'être salué car la course, sans être la plus exaltante de la saison, nous aura tenu en haleine chaque jour un peu plus au mois de septembre.

On n'a pas aimé... le combat raté entre Duque et Vachon

Dimanche dernier à Isbergues, deux coureurs devaient se départager au classement général de la Coupe de France, à savoir Leonardo Duque (Cofidis) et Florian Vachon (Bretagne-Schuller). Malheureusement, les deux hommes n'ont pas pu s'expliquer à la régulière. Une chute à hauteur de la flamme rouge du dernier kilomètre a désorganisé le peloton et réduit à néant les chances de Vachon d'entrer dans le Top 15, ce qu'il lui fallait pour marquer des points au classement général. En revanche, Leonardo Duque est allé chercher une 11ème place à Isbergues, empochant 6 points de plus au classement général et confortant légèrement son avance sur Florian Vachon. A défaut de véritable bataille dans le Nord, il faudra se reporter au Tour de Vendée, la finale, ce dimanche, pour assister à une vraie empoignade.

Le chiffre... 14

En centièmes de seconde, c'est ce qui a permis le week-end dernier au petit prodige américain Taylor Phinney (Trek-Livestrong) de décrocher le titre de champion des Etats-Unis dans la catégorie professionnelle, et ceci devant le malheureux Levi Leipheimer (RadioShack), décidément abonné aux places d'honneur. L'événement se déroulait à Greenville, et c'est pour 14 centièmes de seconde que le jeune coureur de 20 ans a décroché le titre national dans la catégorie professionnelle. Lui qui compte déjà un titre de champion du monde Juniors du contre-la-montre, des titres mondiaux sur la piste et une victoire récente dans le prologue du Tour de l'Avenir va maintenant rejoindre le très haut niveau puisqu'il a décidé d'accepter une offre de l'équipe BMC Racing Team pour commencer sa nouvelle carrière.

L'image de la semaine... et de deux pour Liquigas !

La Liquigas entoure Vincenzo Nibali dans MadridLa Liquigas entoure Vincenzo Nibali dans Madrid | © SirottiL'équipe Liquigas-Doimo aura remporté deux des trois Grands Tours cette année, d'abord par le biais d'Ivan Basso en mai sur le Tour d'Italie, ensuite par celui de Vincenzo Nibali en septembre sur le Tour d'Espagne. Deux Grands Tours la même année pour une formation, ce n'est pas un phénomène nouveau, disons même qu'il est assez fréquent, mais cela vous situe le niveau d'un groupe sportif. Et la Liquigas peut s'enorgueillir de posséder dans ses rangs deux leaders complices qui ont resigné d'une même main pour se maintenir dans son effectif jusqu'en 2012.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE