FLASHS

Santé / forme

La cryothérapie : une méthode de récupération efficace pour le cycliste ?

Publié le 12/01/2022 08:00

La cryothérapie est-elle une méthode efficace pour accélérer la récupération musculaire chez le cycliste ? Cette activité pourrait avoir certains bénéfices. Le point complet sur la question…

La cryothérapie est une technique de traitement par le froid très connue. Son utilisation remonterait à l’antiquité. Cela consiste à appliquer du froid sur une zone douloureuse voir sur l’ensemble du corps. Il existe plusieurs types de traitement par le froid, souvent utilisé par les sportifs. Quelle-est l’efficacité réelle pour les cyclistes et s’agit-il d’une méthode efficace de récupération ? Voici tout ce que vous devez savoir sur l’utilisation du froid dans le processus de récupération musculaire des cyclistes.

cryothérapie cycliste

Les différents types de cryothérapies existants

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe trois types de cryothérapies :

  • Au niveau local par application de poches de glace, de spray cryogènes, de compresses ou encore par pulvérisation gazeuse
  • L’immersion globale ou semi-globale dans un bain d’eau froide (ou seulement les membres inférieurs)
  • La cryothérapie corps entier à très basse température

La cryothérapie au niveau local

La cryothérapie au niveau local est la plus connue. Elle est surtout utilisée par les sportifs pour réduire une douleur, soulager une inflammation ou bien encore diminuer un œdème ou un gonflement. Pour les cyclistes, l’intérêt est limité sauf en cas de coup, de lésion ou de douleur localisée. Elle est très simple à utiliser et ne nécessite peu de matériel, mais n’est pas efficace pour la récupération musculaire.

L’immersion dans un bain d’eau froide ou glacée

Qu’il s’agisse d’une immersion complète (corps entier à l’exception de la tête) ou seulement la partie inférieure (jambes), cette technique est souvent utilisée par les sportifs ainsi que par certaines équipes cyclistes. L’objectif est d’accélérer la récupération musculaire, mais aussi de mieux préparer à l’entraînement. Des études ont cependant montré que les effets pour la récupération musculaire chez le cycliste sont assez limités, voire contreproductifs selon une autre étude comme nous vous l’avions expliqué dans notre grand dossier sur la récupération musculaire pour le cycliste. Cette pratique peut être assez facilement mise en place avec une baignoire, une piscine pour enfant, ou bien encore en marchant dans la mer ou en immergeant ses jambes dans un cours d’eau froid. La température idéale de l’eau est de 8 degrés Celsius.

La cryothérapie corps entier avec des températures très basses

Il s’agit là d’une technique beaucoup plus sophistiquée et plus récente qui consiste à créer un choc thermique important avec une immersion complète à des températures extrêmement basses (moins de – 100 degrés Celsius) pendant un laps de temps très court de 2 à 4 minutes. Une chambre froide ou une cabine spéciale est nécessaire pour cela. Cette technique est donc particulièrement complexe à mettre en œuvre et le sportif doit suivre un protocole spécifique. Les effets sur la récupération musculaire pour les cyclistes de la cryothérapie corps entier semblent être intéressants comme complément.

cryothérapie recuperation musculaire cycliste

L’importance de la récupération musculaire 

Comme pour toute forme d'exercice, l'entraînement cycliste et la compétition provoquent des microdéchirures dans les muscles. Des microdéchirures que le corps répare ensuite durant la phase de récupération. Cette phase de réparation musculaire entraîne une réponse inflammatoire, la fameuse sensation de douleur que l'on ressent après un exercice intense. Sans période de récupération suffisante, les muscles n'ont pas suffisamment de temps pour se réparer. Après un certain temps sans récupération, les muscles peuvent donc s'affaiblir au lieu de se renforcer. 

Par conséquent, la récupération musculaire est une partie cruciale de l'entraînement. Un traitement complémentaire efficace et bénéfique dans le processus de récupération du cyclisme est la cryothérapie corps entier. L’application locale de froid ou l’immersion dans un beau d’eau froide ou glacée ne présentent peu ou pas d’intérêt pour la récupération musculaire, nous allons donc nous focaliser sur la thérapie corps entier.

Les effets de la cryothérapie corps entier pour les cyclistes

La dernière étude à grande échelle portant sur la cryothérapie du corps entier a montré qu'elle permettait de soulager ce que l'on appelle la « symptomatologie » des différents états inflammatoires qui touchent régulièrement les athlètes. Il s'agissait de réduire le stress oxydatif (tel que l'acide lactique), la production d'hormones, le métabolisme osseux et la santé du squelette.

La recherche montre que la cryothérapie peut réduire les niveaux sanguins de cortisol, l'hormone du stress. Une étude menée auprès de rameurs d'élite s'entraînant deux fois par jour a révélé que le taux de cortisol augmentait après 3 jours dans le groupe témoin, mais que cette augmentation était reportée au 6ème jour dans le groupe cryothérapie. 

De grands noms du sport utilisent la cryothérapie 

De nombreux athlètes utilisent la cryothérapie dans le cadre de leur processus de récupération musculaire. Parmi les noms les plus connus, citons le basketteur américain Shaquille O'Neal, l’ancien boxeur professionnel Floyd Mayweather, l’équipe américaine de basket, les New York Knicks (qui possèdent leur propre chambre cryogénique), le basketteur Lebron James, l’ancien champion du monde américain de boxe, Jermain Taylor ou bien encore le célèbre footballeur, Cristiano Ronaldo.

cryothérapie recuperation cycliste

Comment utiliser la cryothérapie pour la récupération

Pour réaliser une cryothérapie de corps entier, il est indispensable de se rendre dans un centre spécialisé. Votre corps doit être entièrement sec. En effet, à ces températures extrêmement basse, toute goutte d’eau pourrait endommager cotre peau. Vous utiliserez alors des gants, un masque, des chaussettes ainsi qu’un bandeau pour les oreilles s’il s’agit d’une immersion complète dans une chambre de cryothérapie ou sans s’il s’agit d’une cabine où seule la tête n’est pas immergée. 

Certains centres disposent d’une chambre de transition où la température est d’environ - 60 degrés Celsius. 30 secondes en chambre de transition est suffisant pour préparer votre organisme. Ensuite, vous entrerez dans la chambre de cryothérapie principale. La température doit y être comprise entre – 110 et – 140 degrés Celsius. Il s’agit d’un froid sec sans humidité. La durée de séjour dans cette chambre est d’environ 2 à 3 minutes. Les sportifs qui la pratiquent disent ressentir un effet bénéfique immédiat. 

Notez que l’accès est interdit en cas de plaie ouverte et vous ne pourrez entrer si vous portez un objet métallique. L’hypertension est une contrindication majeure pour cette pratique.

La cryothérapie n’est qu’une technique accessoire 

Comme nous l’annoncions dans notre grand dossier sur la récupération musculaire du cycliste, la cryothérapie n’est qu’un complément secondaire pour la récupération. Le sommeil, l’hydratation et l’alimentation sont la base de la récupération et vous devez avant tout vous focaliser sur cela. Pensez aussi à bien planifier vos périodes d’effort et de récupération. 

Si vous souhaitez aller encore plus loin alors, orientez-vous vers un massage après l’effort, l’électrostimulation ou les vêtements de compression. Les étirements ont aussi montré des effets bénéfiques à long terme. La cryothérapie corps entier n’est qu’un complément aux techniques antérieures et ne doit pas être la principale source de récupération musculaire. 

INSCRIPTION EN LIGNE