FLASHS

Santé / forme

Maigrir l'hiver

Publié le 23/11/2011 14:21

On entend souvent que la prise de quelques kilos est tout à fait normale l'hiver. Mais au contraire, est-il possible de maigrir l'hiver ? On vous dit tout sur la question.

A travers les villages de la DrômeA travers les villages de la Drôme | © Vélo 101Toutes les deux semaines, notre spécialiste répond aux questions que vous vous posez. Entraînement, santé, suivi, préparation... Vous pouvez poser toutes vos questions sur le forum Entraînement/Santé ou par email à infos@velotraining.net.

"J'entends souvent que la prise de quelques kilos est tout à fait normale l'hiver. Mais au contraire, est-il possible de maigrir l'hiver ?"

En premier lieu, il convient de rappeler les mécanismes de la prise de poids en période hivernale :

• baisse de l'activité sportive : diminution de la fréquence d'entraînement (moins de sorties), du volume (sorties plus courtes) et de l'intensité (sorties "diesel"), or les sorties les plus intensives augmentent justement la dépense calorique et le métabolisme
• maintien des habitudes alimentaires : la dépense calorique diminue mais pas les apports d'où un déséquilibre de la balance
• autre grand classique : une tendance à se "lâcher" en période hivernale associée à une alimentation différente, c'est-à-dire plus riche en lipides

Le résultat est en général sans appel avec quelques kilos supplémentaires affichés sur la balance après quelques semaines, surtout en cas de coupure complète de l'entraînement. On peut considérer comme "acceptable" une prise de poids de l'ordre de 5 % du poids de corps soit 3,5 kg pour un cycliste de 70 kg.

Ceci dit, en théorie, il est tout à fait possible de maigrir en période hivernale. Pour cela il faut associer plusieurs facteurs :

• adapter son alimentation : "faire le métier" selon l'expression consacrée
• maintenir une fréquence d'entraînement et un volume kilométrique suffisants, de manière à provoquer une dépense calorique suffisante. Il faut savoir que cette dernière est supérieure quand les températures sont basses.
• introduire du travail qualitatif, intensif au sein des sorties d'entraînement pour augmenter la dépense énergétique et maintenir votre métabolisme de base à un niveau assez élevé
• enfin chez certains cyclistes on observe parfois une fonte musculaire à l'arrêt de l'entraînement, ceux qui ont un petit appétit perdent du muscle et donc du poids

A partir de là il est tout à fait envisageable de maigrir en période hivernale, la preuve étant apportée par les cyclo-crossmen qui parviennent à leur poids de forme en janvier.

Il convient également de rappeler que tous les sportifs ont un métabolisme de base différent : certains prennent du poids plus facilement que d'autres. Le stress, le sommeil, le rythme de vie influent également sur le poids. Quoi qu'il en soit, la prise de poids en période hivernale n'est pas une fatalité, ni même une réalité physiologique incontournable : elle dépend avant tout de votre entraînement et de votre alimentation.

De plus, au-delà de l'approche purement quantitative/énergétique évoquée ci-dessus, la perte/stabilisation du poids nécessite une alimentation équilibrée et de qualité. Celle qui permettra également de vous maintenir en bonne santé (apports suffisants en vitamines et minéraux).

Enfin, pour répondre à votre question, une perte de poids en période hivernale peut traduire un entraînement trop intensif voire un surentraînement si elle vous amène en dessous de votre poids de forme. Dans le cas contraire, à savoir si vous maintenez le poids qui est le vôtre en pleine saison, il n'y a pas lieu de vous inquiéter.

Benoît Valque - www.velotraining.net

INSCRIPTION EN LIGNE