FLASHS

Féminines

Interview de Laura Asencio

Publié le 26/02/2020 07:00

L'an passé, alors qu'elle souhaitait partir en Erasmus, Laura Asencio est finalement recrutée dans l'équipe professionnelle Allemande : Ceratizit-WNT. Rencontre avec la coéquipière de Kirsten Wild et Lisa Brennauer.

Peux-tu te présenter ? 

Je m’appelle Laura Asencio, j’ai 21 ans et je suis née à Valence. Je fais du vélo depuis l’âge de 6ans et je cours pour l’équipe Ceratizit-WNT.  

Quelles études as-tu fait ? Es-tu encore à l’école ?

Je suis en dernière année de licence Staps entraînement, mais cette année je fais exclusivement du vélo, je reprendrai l’année prochaine en e-learning.

Ton équipe Ceratizit-WNT étant pas dans les 8 World Tour. Qu’est-ce que cela change ? Es-tu quand même salariée ? 

Pour moi rien ne change puisque j’avais signé pour 2 années. J’ai donc le même salaire que l’année dernière. Un salaire qui pour le moment, ne me permet pas de vivre du vélo.

Laura au départ du Grand Prix de PlouayLaura au départ du Grand Prix de Plouay | © Manon Meillarec Photographie

Tu es l’une des rares à être dans une équipe professionnelle étrangère. Comment es-tu rentrée en contact avec eux ? Comment s’est passé ton intégration ? 

Après ma 9eme place à plumelec en 2018, l’équipe m’a directement contacté car ils cherchaient une française. Au début je ne connaissais pas forcément l’équipe donc j’étais un peu réticente. Puis quand le directeur sportif est venu me présenter leur projet à long terme et surtout quand j’ai su que Kirsten Wild et Lisa Brennauer allaient faire partie de l’équipe, je n’ai pas mis longtemps avant de m’engager avec eux. J’ai toujours voulu faire Erasmus mais je ne l’ai jamais fait car avec le vélo c’était un peu compliqué donc intégrer une équipe internationale avec des personnes venant de pays et de cultures différentes me convenait à merveille.  

Quelles sont vos leaders ? As-tu un rôle précis sur chaque course ? 

On n’a pas forcément “une leader”, l’année dernière l’équipe a gagné avec plusieurs filles différentes mais bien évidemment que Lisa et Kirsten sont les têtes d’affiche de notre équipe. Mon rôle jusqu’à maintenant c’était d’aider mes coéquipières, observer et apprendre au maximum. C’est toujours le cas mais maintenant mon équipe me donne de plus en plus de responsabilités. 

Au départ du Tour de BretagneAu départ du Tour de Bretagne | © WNT-Rotor

Quelles sont les valeurs qui ressortent le plus au sein du groupe ? 

Les dirigeants de l’équipe ont créé un esprit de famille et ça fonctionne plutôt bien : le groupe est vraiment soudé et tout le monde prend soin des uns et des autres. Autant avec le staff qu’avec les coureuses.  

Vois-tu une vraie différence de mentalité entre les étrangères et les Françaises ? 

Je ne pense pas que le fait d’être française nous fasse rentrer dans une boîte où on a toutes la même mentalité qui est différente de celle des étrangères. Au final on est toutes pareilles, peu importe d’où l’on vient, on aime le vélo, la compétition et c’est principalement pour ça qu’on est dans une équipe UCI. En revanche la différence peut se faire au niveau de l’entraînement, des infrastructures et des moyens qui nous sont proposés avant de passer dans une équipe UCI.

Le sourire jusqu'aux oreilles dans ses nouvelles couleursLe sourire jusqu'aux oreilles dans ses nouvelles couleurs | © WNT-Rotor

Quelles différences as tu pu observer entre ton ancienne DN et cette équipe ? 

Honnêtement tout a changé ! Les courses ne sont pas les mêmes, les moyens matériels et financiers n’ont rien à voir. La seule chose qui reste équivalente c’est que j’ai eu de la chance d’être dans une équipe qui me laisse de la liberté, sans pression tout en étant super sérieux lors des compétitions.

5ème de la Vuelta CV la semaine dernière, étais-tu protégée ? Après une première année de « découverte », auras-tu un rôle de leader quelques fois ? 

Avant cette course nous avons fait un stage de 15 jours à Calpe où je me suis entraînée comme jamais auparavant. Ça a été vraiment dur et j’étais vraiment fatiguée. Mais Carmen Small, notre nouvelle DS, m’a fait confiance et m’a mise leader sur cette course. Malheureusement j’ai cassé ma roue avant à la flamme rouge mais j’ai quand même continué et une 5ème place dans ces conditions et plutôt pas mal pour un début de saison. L’équipe, le staff et mes coéquipières me font confiance et croient en moi ce qui me met vraiment en confiance en ce début de saison.

Laura Asencio meilleure jeune de la Vuelta V FeminasLaura Asencio meilleure jeune de la Vuelta V Feminas | © Ceratizit-WNT

Quelles seront tes objectifs pour cette nouvelle saison ?  

Je n’ai pas encore mon calendrier exact avec mon équipe mais j’aimerais bien participer au Giro. En revanche, mon objectif principal sera le championnat d’Europe en Italie avec l’équipe de France. 

 

Par Jade WIEL

LOOK CYCLE INTERNATIONAL

ABUS FRANCE 2020

MAURIENNE TOURISME 2

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 juillet 2020
dimanche 02 août 2020
samedi 08 août 2020
dimanche 09 août 2020
samedi 29 août 2020
vendredi 18 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES