Aller au contenu

Bruno GUILLEVIC

Membre
  • Compteur de contenus

    3 585
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    16

Tout ce qui a été posté par Bruno GUILLEVIC

  1. As tu une idée de la distance selle /cintre en hauteur, c'est à dire mesurée avec un niveau horizontal du bec de selle au cintre, pour évaluer la différence de hauteur entre les deux. Et également la distance bec de selle / cintre, en longueur cette fois. Il doit y avaoir un réglage pas top car en général, les douleurs lombaires sont plutôt soulagées chez les gars qui font du vélo de route.
  2. Un commentaire de B. Cosnefroy à propos de sa deuxieme chute sur le pont, il evoque le fait que sur son 2ème vélo, les freins étaient inexistants et qu'il n'a donc pu s'arréter. Pas de freinage du au fait selon lui que disques et plaquettes n'étaient pas "faits". J'ignorais qu'il existait ce défaut sur les FAD. Incroyable que l'équipe envoie un coureur dans une épreuve avec un vélo sans système de freinage efficace
  3. Sans doute pour ne pas trop froisser les lecteurs non belges c'te blague et puis c'est vrai que je ne me permettrais pas de porter un quelconque jugement sur toute une nation (que j'apprécie beaucoup étant natif de la Flandres maritime, mais coté français à 10kms de la frontière). C'est bizarre mais je mes suis souvent senti plus en phase avec mes voisins belges qu'avec certains traits de caractère de régions françaises.
  4. Arnaud De Lie a frappé et ça a fait un peu mal. Mads Pedersen et Benoit Cosnefroy qui avaient réussi à le suivre ont tout juste pu le regarder démarrer. Ah ces belges, quelle classe (en vélo bien sur)
  5. Ce que je voulais dire c'était que le Sempre pro était loin d'être inconfortable et que donc pas d'énormes écart de ce point de vue avec le TCR qui par ailleurs a de grandes qualités de polyvalence tout en étant d'un très bon (j'hésite à dire excellent) niveau de performance
  6. A mon avis, si tu as déjà fait ce genre de distances et même plus, ce n'est pas la longueur du parcours qui posera problème au regard de tes capacités à le faire, en revanche les questions que tu te poses me semblent tout à fait opportunes. Pour avoir fait (un peu) de "cyclo randonneur" avec bagages c'est très différent de la rando sans bagages et avec un vélo de route. Sur du bien plat sans vent pas trop d'écart, en revanche dès que ça grimpe (même un petit peu) ou qu'il y a du vent défavorable ça change tout question allure et énergie dépensée,( c'est vite allure d'escargot). Donc d'après moi avec le gravel et les bagages la durée sera bien plus importante et la fatigue également. C'est toi qui doit tester les deux options avec quelques sorties suffisamment longues et variées pour te rendre compte de la différence que cela donne. Le confort de roulage est également un élément important pour ces durées de selle. Sinon compte tenu du reste, je ne pense pas que le système de freinage soit un paramètre majeur dans le choix à réaliser.
  7. Joli design bien mode, et sans doute polyvalent/efficace car pas trop typé "aéro". EDR ça signifie bien la gamme "endurance" non? pourtant il n'a pas une géo trop typée (un poil plus long que haut mais peanuts). Je ne sui pas du tout fan des couleurs "tristes", malgré tout je le trouve attirant. Vivement que la mode de ces couleurs d'enterrement passe.
  8. Difficile de donner un conseil pertinent autre que ce qu'a évoqué Thierry, ce qu'on peut dire c'est que les fibres de carbone (tissus, disposition des couches, des renforts ) ont bien évoluées en 12/13 ans, dans le sens de plus de légèreté, de filtration des vibrations. Je ne connais pas la géometrie de l'Onyx mais de mémoire ce n'était pas trop extreme. peut être assez incliné sur l'AR. Quel taille a ton Onyx? J'avais un Bianchi Sempre Pro de 2013 que j'ai changé pour un plus récent (TCR 2020) et franchement niveau confort il n'y a pas beaucoup de différence. Niveau poids du cadre si par contre, mais les Bianchi ne sont de ttes façons pas légers.
  9. Tout cela est exact, pour avoir des chances de bien figurer en compet il faut avoir une bonne dose de dons naturels pour le sport en question. Sans étaler mon cas il s'avère que j'ai tt de suite vu que j'avais une prédisposition pour le vélo, en minime et cadet, j'étais performant, sauf que c'est un sport qui demande beaucoup de temps et mes parents me voulaient à l'école et pas sur les routes. Donc arrêt du vélo et pratique de plein d'autres sports, ensuite la CAP m'a plu par son coté efficace en temps d'entrainement (1h/jour c'était pas mal). J'ai beaucoup couru mais là manque de bol, je n'avais pas beaucoup le don. Cross, semi, marathon j'ai tt fait mais jamais pu atteindre un niveau correct en région Et plus je courais plus je stagnais et me blessais (tendinites etc). En vélo j'ai recommencé vers 40 ans sérieusement (dep et reg) et là super, tout le temps aux avant postes et aucun pb pour se débrouiller dans le peloton. Un vrai plaisir. C'est aussi vrai que pour la course il ne suffit pas d'avoir de très bonnes jambes il faut avoir un bon "feeling", pour prendre les bonnes roues, suivre les bonnes attaques, ne pas se défoncer à contre temps .... et ça ben y en a plein qui n'y arrivent pas. Un entrainement qualitatif et bien supérieur à un quantitatif
  10. De toutes façons le gars en question si ça lui plait de passer autant de temps sur une selle de vélo, il a raison de le faire, même à ces doses. Après c'est assez clair que cela ne constitue pas forcément un exemple à suivre pour une activité sport loisir non pro. Mais à ces kilométrages normal qu'il ait des jambes en acier trempé. Grand bien lui fasse, en revanche, attention à l'usure dans le temps, comme le souligne Nicolas. Autour de moi nous sommes de nombreux anciens coureurs de tous niveaux qui donc ont l'habitude de l'entrainement et de ses doses. Je constate que passé un certain âge (en gros 65 ans), l'excès de kms (plus de 15.000 environ) n'apporte rien aux intéressés et même leur est plus néfaste qu'autre chose, à un moment dans la ,nsaison (aout/septembre souvent) ils régressent par rapport aux autres et ont plus de mal ne serait ce qu'à tenir les roues quand ça dépote.
  11. Bernal finit à 40 sec du vainqueur M A Lopez et 30 sec devant Evenepoel dans l'étape reine de ce tour
  12. Bernal termine 4ème à 40 sec de MA Lopez vainqueur de l'étape reine et 30 sec devant Evenepoel., ça a l'air de bien marcher pour lui.
  13. Ah content, enfin quelqu'un de (un peu) plus agé que moi et qui roule sans crainte. On continue JP, Dans mon club (enfin celui auquel je suis inscrit) pas mal de bon rouleurs de 75/76 ans et qui ne faiblissent pas des masses, (GR 2 et couramment de grosses moyennes), donc encore plusieurs années à profiter de notre matériel et du vent dans les mollets. On lit parfois que certains jeunots de 10 ans de moins appréhendent une baisse de perfs, ah ah....
  14. Avec ce kmetrage, s'il bosse ce doit être dans une equipe pro, ils n'en font pas plus. 132 heures en 24 jrs ça doit faire 5h30 par jour tte la semaine. Si c'est en tant que loisir, heu là c'est un truc genre addiction. Niveau endorphine il doit avoir la dose maxi
  15. L'important c'est bien de voir quand c'est HS ou pas, c'est certain. Pour le reste ......
  16. Ce ne serait pas plutôt Volt que Watt
  17. Une petite sortie solo par un temps plutôt sympa départ vers 10h avec 6/7° et assez fort vent de N, pas de sortie groupe car rdv avec un artisan pour un creusement de puit. Mince à peine 20mnts et sautillement régulier sur l'AR: grosses hernie, retour au bercail et changement de vélo, pour le coup c'est plus rapide. J'aime beaucoup ces pneus Panaracer Race pour leur rendement/touché de route et résistance crevaison, mais ce n'est pas la 1ere fois que survient ce pb de hernie, alors même que je dégonfle à 3/4 bars après chaque sortie. Bon le pneu avait ses 4000 bien tassés, pas de quoi se révolter non plus.
  18. Il marche du tonnerre sur le tour de San Juan. Hier c'est le seul sprinter avec Gaviria à arriver dans le groupe de tête, les autres Jakobsen, Viviani Benett et consort sont à....12mnts A mon avis il va faire des étincelles cette saison.
  19. C'est bien 4 bars devant et 5 sur l'AR en 28 avec caa que tu mets, ça fait pas beaucoup, et tu pèses combien?
  20. Avoir un passé (lointain) de coureur n'empeche absolument pas de connaitre les manières de rouler "cyclo lambda", bien au contraire la multiplicité des expériences permet d'avoir un point de vue élargi.
  21. Au cas précis, la cyclo concernée n'est pas typiquement une montagnarde, elle comporte beaucoup de kms de plat et peu de très longues montées, et donc l'"explosion" des participants est beaucoup moins probable, je maintiens donc mes avis précédents. Il en va évidemment tout autrement des épreuves de type "montagne" avec leurs 4 à 5.000 m de D+ et quasiment que des montées et descentes., ça va de soi. Je pensais qu'on ne parlait ici que de la question posée par notre ami. Sinon, "...pour trouver un gars qui roule comme soit, c'est pratiquement IMPOSSIBLE..." Absolument pas du même avis, quand il n'y a pas uniquement des cols à monter et descendre évidemment En 2022 j'ai du en faire 5 ou 6 et on était tjs au minimum 10/15 à rouler ensemble (parfois plus de 30/40 et là ça devient limite question sécu), encore faut il savoir "rouler ensemble", prendre des relais harmonieux quand on peut et ne pas vouloir se la jouer "campionissimo fortiche" dès qu'on en sent quelques uns faiblir. C'est très sympa aussi de se faire remercier à l'arrivée par deux ou trois gars qui n'ont fait que prendre les roues car il ne pouvait pas faire mieux. En tout cas beaucoup plus convivial que d'avoir tenter de les lacher à la 1ere difficulté. Pour ceux que la comparaison physique et sportive démange, il y a les courses et là humilité humilité, messieurs
  22. L'etre humain vit en société organisée et on nous à tous à respecter les règles du fonctionnement de cette société. Ce n'est pas obligatoirement un comportement moutonnier, preuve en est que dans certaines circonstances, ces mêmes "gens" sont tt à fait capable de protester et de se révolter contre ce que l'ordre établi veut leur imposer, c'est un comportement qu'on ne retrouve jamais chez les moutons. Tout à fait juste on peut trouver de tout et il est nécessaire d'être très prudent dans ses choix d'achat, et de ttes façons on ne sera malgré tout jamais à l'abri d'une mauvaise surprise. Un bémol c'est que ces vendeurs d'orient sont extremment sensibles aux avis négatifs qu'on peut porter sur leur qualité et ils font tout pour éviter une mauvaise critique (j'ai constaté deux remboursements intégral suite à des envois partiellement défectueux à la condition de mettre un avis favorable sur internet)
  23. Oui chacun fait comme il veut ou comme il peut, mais dans ttes celles à laquelles j'ai participé, passé les 30/40 premiers kms, des groupes se constituaient et continuaient ensemble, à chaque bosse l'objectif n'"etant plus de lacher les autres mais d'être ensemble au sommet, pour ensuite profiter de la progression en groupe qui permet d'avancer beaucoup plus efficacement et de manière interessante et conviviale. Mais pour ça il faut ne pas être derrière dès le début, pour rouler quasiment seul tt le parcours et s'amuser (bof) à éventuellement dépasser des cyclos un à un. Je répète que je ne vois pas trop quel est l'intérêt alors à s'"inscrire à une sortie en masse pour faire le tour quasiment seul. Il faudrait m'expliquer.
  24. C'est clair ça c'est un vélo (mieux à mon gout que le Canyon)
×
×
  • Créer...