Aller au contenu

Bruno GUILLEVIC

Membre
  • Compteur de contenus

    2 817
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    5

Tout ce qui a été posté par Bruno GUILLEVIC

  1. Soleil, mais frais, 9° à 8h00 avec vent faible de NO. Sortie club à 16 pour 110kms vers l'Ouest et les marais du pays de Retz. Plus chaud vers 10h, groupe assez homogène et un bon tempo du début à la fin.
  2. Jay Hindley n'a plus que 3 secondes de retard sur Carapaz, comment ça va finir? pas facile de deviner
  3. Le come back d'Evenepoel qui assomme bien tt le monde à l'arrivée de la première étape_ Un beau plateau de coureurs pour ce tour (sauf les français)
  4. Ben voyons mais ça ne m'a jamais quitté cette aversion pour les purs produits marketing sans intérêt autre que de faire de la,marge sur le dos des utilisateurs.
  5. Marrant, personne n'a relevé les propos de Philippe sur le sujet, propos qui semblent pourtant très adaptés et expérimentés. Mince, c'est vrai qu'il n'est pas tout à fait de l'avis de la petite bande des "meilleurs rouleurs du forum" c'est pour ça peut être? Allons messieurs un peu d'ouverture d'esprit et de sérénité, c'est indispensable à une vie harmonieuse en société, et puis c'est simple, dès lors qu'on possède un minimum d'équilibre mental bien sur.
  6. "les meilleurs rouleurs du forum" Alors ça c'est sur les meilleurs de V101 ça c'est une méga preuve, j'en suis baba sinon à propos d'ancien, il faut que je fasse un aveu, en fait j'ai raconté des craques là dessus pour faire l'intéressant certainemen, en réalité je n'ai malheureusement que 35 ans les gars, c'est mon papa qui en a 71. Ouaf ouaf quelle rigolade..... Au fait qui a dit que les appareillages sophistiqués ne me plaisaient pas, pas moi en tout cas, relisez bien et pas d"interprétation pernicieuse coutumière.
  7. Ben non tu dois faire erreur (comme souvent) apparemment je n'ai pas encore fait mon temps dans pas mal de domaines. Et d'ailleurs, la question ce serait: c'est quoi "avoir fait son temps"?
  8. Je pense que en roulant majoritairement en solo, c'est sympa et instructif d'avoir ces assistances "électroniques". En revanche quand on roule majoritairement en groupe habituel, lors des séances de rythme, on n'en a beaucoup moins besoin pour se situer au niveau de l'effort et de la forme. Quand je rentre dans le "dur" soit en suivant les accélérations ou en voulant jouer à la "giclette", ou en assurant les relais à vive allure vent défavorable, pas besoin du cardio pour le savoir, non? En le regardant ah ben ça confirme effectivement que j'y suis bien dans ce "dur". En solo c'est plus compliqué et là, l'utilité est sans doute plus pertinente, en plus ça passe le temps de consulter tous ces indicateurs, on doit moins s'ennuyer. De toutes façons comme dit le proverbe "qui peut le plus peut le moins", donc pourquoi pas des indicateurs et des électrodes, des capteurs et touti quanti, si c'est pour la bonne cause. En plus ça fait marcher l'économie.
  9. La raison , ben ouais le marketing c'te blague, c'est comme pour les FAD
  10. Tout à fait d'accord avec tout c qui est dit, il n'est pas question de dénigrer l'intérêt des appareils de mesure de performance et d'effort, juste de considérer que pour le péquin sportif moyen ce n'est pas indispensable, quand à la recherche de performance, quand on pratique un sport, elle semble naturelle pour beaucoup, l'âge et l'usure physique venant on peut en conserver le désir, tout sera dans la mesure.
  11. Bien évidemment je ne parle pas des sportifs pros, mais des gars lambdas comme la plupart d'entre nous ici.
  12. Certains sports provoquent évidemment plus de potentielles douleurs que d'autres, les chocs, les coups sont susceptibles d'engendrer des douleurs dues aux traumatismes reçus par le muscle (sports de combat, rugby, foot, ...) c'est alors autre chose et bien sur inévitable. Sinon les douleurs musculaires (myalgies) peuvent également être dues à certaines carences (acides aminés par ex, qu'il peut être bon de pendre notamment pour lutter contre la fonte musculaire due à l'âge) ). La récupération active (marche, footing lent, mouliner cool en fin d'épreuve etc…) présente un réel intérêt pour l’élimination des déchets du système musculaire.
  13. AH Ah et bien comment on faisait avant ces fameux outils? Les méthodes d'entrainement n'ont pas attendu ces merveilleuses invention pour se développer. Alors, par exemple, en CAP on faisait de la piste (800m) une fois la semaine (3mnts au mille) pour la résistance, également des épreuves de cross en automne hiver, alternant avec des séances d'1h30/2h de sortie genre footing à 5mnts au mille avec un peu de panachage au milieu. Pour tourner à 3mnts/mille, pour moi, pas besoin d'appareil sophistiqué pour savoir que j'étais bien au max et bien dans la résistance, en revanche à 5mnts/mille là non plus pas besoin de dispositif pour analyser le type d'effort typiquement en endurance cool. Tout le monde faisait à peu près pareil, du gars capable de boucler les 42 kms en 2h35 à celui qui mettait 20/25mnts de plus. Et en vélo c'était idem comme méthodes. Les résultats étaient excellents et il me semble pas moins bons que depuis l'avènement des appareils sophistiqués qui ont vu le jour depuis une vingtaine d'années. C'est intéressant, instructif et précis ces machins mais absolument pas indispensable à un entrainement de qualité. Il faut savoir écouter les signaux et indications que donnent son corps, c'est important et amplement suffisant normalement.
  14. C'est sur, mais auparavant dans les revues spécialisées et maintenant sur internet on trouve une foule de traités sur l'entrainement et les méthodes à suivre en fonction des objectifs, qui permettent très facilement de gérer sa progression, sa forme et de la maintenir quand on l'a atteinte. En vélo par exemple quand la saison des courses est commencée et qu'on courre ts les week ends, la semaine c'est presque exclusivement des sorties bien "en dedans", à différents niveaux quand même.
  15. Un entrainement bien conçu doit alterner les phases d'intensité et celles de récup, évidemment si le cycliste fait mini 300kms/semaine quasiment en travail en résistance , il va régresser assez vite ou a minima plafonner irrémédiablement et accuser de la fatigue. Il faut être capable de sortir en mode cool très régulièrement (au moins toutes les deux ou trois sorties). Quand je pratiquais le sport de compet, particulièrement le vélo, la CAP ou le tri, je n'avais qu'exceptionnellement mal au jambes après une épreuve, si c'était le cas c'est qu'il y avait un problème niveau entrainement. Bon, mais chacun fait comme ça lui plait, maso, pas maso tout est possible.....
  16. ".....Voudrais-tu insinuer que la majorité des participants à des épreuves telles l'Etape du tour, la Marmotte, ou un marathon pour les joggeurs, feraient mieux de renoncer pour éviter d'avoir mal aux jambes ? ...." Pourquoi une telle façon pernicieuse de présentation de mon commentaire? Je n'insinue rien du tout cher ami. Je répète ce que tout les sportifs connaissent bien à savoir que quand on participe à une épreuve d'un niveau supérieur à celui de son entrainement et de sa préparation physique, il se produit une fatigue des tissus musculaires et tendineux et donc des douleurs plus ou moins fortes ensuite jusqu'à ce que ces mêmes tissus aient récupéré leur état normal. Ces types de fatigue sont celles qui sont susceptibles d'entraîner des lésion tendineuses, articulaires, osseuses parfois (fractures de fatigue pour la CAP par ex.). Heureusement il y a "Garmin" qui permet d'éviter tous ces inconvénients......
  17. Produit du type wd40 ou même du GO et bien essuyer ensuite, les chaînes 11v durent largement 5/6.000kms avant de trop s'allonger
  18. Je reviens juste sur cette histoire de "bien mal aux jambes" le lendemains d'une sortie, l'explication est médicalement simple, c'est en effet la conséquence d'un effort musculaire disproportionné par rapport au niveau d'entrainement des dits muscles. Disproportion soit en durée soit en intensité soit bien sur les deux à la fois. On rencontre souvent ce type de problème quand on veut prouver "qu'on est capable de ", par exemple parce que le style de vie qu'on mène ne correspond pas au style qu'on aimerait pouvoir mener (entrainements , disponibilité, moyens physiques ..), ou pour toute autre raison, liée souvent au type de vie imposée par les contraintes de la société moderne.
  19. Salut, Des trois vélos que tu cites je connais très bien le TCR,et aussi le Defy ancien modèle (avant 2019). le Defy n'était pas un modèle de performance mais son cadre a été complètement revu et il semble que ça se soit amélioré de ce coté là, à confirmer par des utilisateurs. Le TCR est un vélo très performant que ce soit sur le ^plat et dans les bosses, très réactif de l'avant c'est un plaisir de rouler dessus, il n'est pas inconfortable dès que tu es bien positionné dessus évidemment. Je fais 1.73 pour 81 d'EJ et j'ai pris un S avec une potence longue (120) pour plus de nervosité. Avec des roues rigides (DA C24 et carbone CSC en 24 aussi) il est extra et pas "bout de bois". Je l'ai en version patins (la dernière après lesFAD en 2021) mais des potes l'ont en version disque et sont également très contents de ce vélo.
  20. 110kms en groupe mixte 1 et 2 à 17, temps gris et lourd vent de NE faible, 18° à 8h00, une fois n'est pas coutume on part vent favorable vers la Vendée et son bocage. Un bon groupe avec ce qu'il faut de rouleurs pour bien avancer sans trop d'accoups. Le soleil réapparait ers 11h00 avec T° en nette hausse.
  21. Hindley en rose le dernier jour, ça me plairait, bien que j aime Carapaz pour ses propos sur ces put... de m...e de FAD. Ah Ah
  22. Avec tout ce qu on leur fait avaler pour être au top c est qu à moitié étonnant que les digestions soient perturbées,
  23. Orage dans la nuit avec quelques pluies, bruine à 7h00, puis sec à 8h00 avec ciel bien gris foncé, 18/19° et peu de vent de NO, puis tout s'est arrangé avec du soleil vers 10h00, 85 kms avec le club, mais pas plus de huit partants, pour une sortie tranquille comme il se doit le vendredi.
  24. Le contraire de la sagesse c'est par exemple, la déraison, l'absurdité, et donc, une attirance pour le dépassement de ses "apparentes" limites, une insatiable soif d'activités, ne doit pas s'apparenter au contraire de la sagesse. Je dirais que peut être une absence de sagesse, qui s'apparenterait à de l'absurdité, serait de se lancer dans une aventure manifestement perdue d'avance, comme courir un marathon sans entrainement, du temps ou je pratiquais le fun board, sortir par coup de vent de force 9 ou 10 et mer démontée ou en surf vouloir prendre des vagues de 5/6m alors qu'on ne connait que des 1.50/2m. Il me semble qu'on peut être relativement sage et hyper performant.
  25. C'est certain que l'alcool n'est pas très bon pour la santé physique, le problème est que beaucoup de cultures et d'habitudes de convivialité et de bien vivre l'ont systématiquement associé à ces joyeuseries collectives. Du coup c'est très difficile de revenir en arrière. Et puis après tout est ce que le coca et tous les sodas et boissons industrielles ne sont pas autant néfastes? Pour moi et nombre de mes contemporains, de toutes façons on a tellement baigné là dedans que plus possible de faire machine arrière, juste savoir contrôler et gérer la conso
×
×
  • Créer...