Aller au contenu

A propos des chutes


Olivier LETELLIER
 Share

Messages recommandés

Hello,

question pour les pistards, chutez vous beaucoup, ou avez vous beaucoup chuté à vos débuts ?

pourquoi cette question? j'ai commencé la piste en octobre dernier, j'adore ça mais je viens déjà de me prendre une 2ème taule. Plutot sans gravité, mais ça reste des chutes avec les douleurs associées, et le moral qui en prend un coup.

Des commentaires/conseils ?

 

merci et bonne route,

Olivier

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 6 months later...

Hello, 

Pas de peur particulière malgré une première chute depuis les balustrades. 

Mais ensuite j'ai subi 2 chutes suite a une glissade du coureur devant moi. 

Inévitable, la première sans gravité, la suivante fin avril dernier m'ayant entraîné une dizaine de fractures de l'epaule (acromion, omoplate, clavicule)

Ma rééducation étant encore en cours

Pour le moment c'edt compliqué d'envisager de reprendre

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci, non je ne fais pas de compétition.

La première je n'étais pas assez vite en haut de virage et j'ai décroché tout seul. 

Les autres fois c'était a la ligne de sprint : 1ere fois a l'insertion par la bleue, le gars decroche en bas juste devant moi. 

La 2ème on roulait régulier a 30 en bas et au moment de monter pour laisser le relai le gars devant dérape et je lui roule dedans.. 

3 chutes en 6 mois dont 1 grave, ça fait beaucoup. 

C'est un petit déchirement pour l'instant car j'ai adoré la piste. 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans blague, la piste procure des sensations fortes dans un périmètre relativement sécurisé (les autos en moins, c'est un plus !). C'est un exercice qui permet de perfectionner l'équilibre, le passage de relais en groupe et la gestion de la vitesse. Mon fils m'a signalé récemment que beaucoup de vélodromes proposaient des séquences d'initiation qui prennent une forme ludique pour habituer le cycliste aux techniques particulières de "roulage" sur la piste.

Décrocher en haut de virage me semble un passage obligé. Il faut sentir les limites de l'inclinaison pour cerner les propriétés intrinsèques de la piste. C'est, comme on dit, le métier qui rentre. Les clubs de cyclisme devraient emmener leurs jeunes pousses 2 ou 3 fois par an sur une piste. La dimension initiatique est optimale. Et moins onéreuse en terme de casse de matériel que la pratique, tout aussi intéressante, du cyclocross.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 7 months later...

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share





×
×
  • Créer...