FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Défi de Nicolas Roux

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 04/06/2014 12:03

Salut Karl,

 

Si, je pense que certains gars (dont Nicolas Roux) , en plus de leurs qualités naturelles, sont capables de réaliser de telles perf car :

- ils se lèveront tôt le matin quand les autres resteront au lit.

- ils feront un col de plus que les autres à l'entraînement à niveau de fatigue égal.

- ils sortiront faire leur entraînement par un temps de chien.

- ils feront attention à ne jamais boire une goutte d'alcool en période d'épreuves.

Tous ces efforts reconduits année après année grâce à une sacrée caboche ! et les fait sortir du lot ...

 

Après, je n'ai pas de souci avec ce genre de sportif presque "extrême", mais on peut dire d'eux qu'ils sont des pros sans se faire insulter me semble-t-il; ce n'est pas péjoratif d'être "pro". C'est bien ce que l'on est quand c'est une activité principale, et je suis prêt à parier que c'est bien son activité principale ( et sans doute aussi assez rémunératrice : légitimement !)

OK Rémi, tu sembles vouloir sinon faire amende honorable, au moins mettre de l'eau ds ton vin.

J'ai été un peu dur avec toi mais tu l'as bien cherché : en fait d'insulte je n'ai fait que reprendre celle que tu te lançais à toi-même.

Par ailleurs, si certains (comme entre autres Karl) ne s'étaient pas élevés contre les gens qui dénigrent tout, n'aurais-tu pas continué dans la même voie à hurler avec les loups?

ce n'est pas péjoratif d'être "pro"

Certes, mais tu ne l'avais pas mis entre guillemets à l'origine.

Mais bon, continue, puisque tu sembles t'orienter vers une voie que je préfère je ne peux que t'encourager.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 12:06

Salut Karl,

 

Si, je pense que certains gars (dont Nicolas Roux) , en plus de leurs qualités naturelles, sont capables de réaliser de telles perf car :

- ils se lèveront tôt le matin quand les autres resteront au lit.

- ils feront un col de plus que les autres à l'entraînement à niveau de fatigue égal.

- ils sortiront faire leur entraînement par un temps de chien.

- ils feront attention à ne jamais boire une goutte d'alcool en période d'épreuves.

Tous ces efforts reconduits année après année grâce à une sacrée caboche ! et les fait sortir du lot ...

 

Après, je n'ai pas de souci avec ce genre de sportif presque "extrême", mais on peut dire d'eux qu'ils sont des pros sans se faire insulter me semble-t-il; ce n'est pas péjoratif d'être "pro". C'est bien ce que l'on est quand c'est une activité principale, et je suis prêt à parier que c'est bien son activité principale ( et sans doute aussi assez rémunératrice : légitimement !)

"Si, je pense que certains gars"

On est bien d'accord, dont ceux qui restent dans l'ombre et ne font pas de perfs ! smiley wink

Comme les gars qui ont beaucoup de qualités physiques, physiologiques mais qui préfèrent rester dans le canapé... Nicolas a les 2, sans doute ce qui gêne certains ! smiley wink

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 12:18

OK Rémi, tu sembles vouloir sinon faire amende honorable, au moins mettre de l'eau ds ton vin.

J'ai été un peu dur avec toi mais tu l'as bien cherché : en fait d'insulte je n'ai fait que reprendre celle que tu te lançais à toi-même.

Par ailleurs, si certains (comme entre autres Karl) ne s'étaient pas élevés contre les gens qui dénigrent tout, n'aurais-tu pas continué dans la même voie à hurler avec les loups?

ce n'est pas péjoratif d'être "pro"

Certes, mais tu ne l'avais pas mis entre guillemets à l'origine.

Mais bon, continue, puisque tu sembles t'orienter vers une voie que je préfère je ne peux que t'encourager.

 

Je t'assure que c'est le fond de ma pensée depuis le début ...

Trop conscient des sacrifices consentis dans ce sport exigeant où jamais n'est rien acquis, où il est impossible de se "reposer sur ses lauriers", pour pouvoir raisonner autrement.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 14:23

Pour revenir au sujet, je ne conteste pas que le challenge est haut, mais battre le record, quel record ? de ceux qui partaient à 4h du matin avec des éclairages et descente des Saisies dans le noir ?

Il faut aussi dire que les 330 Km y sont biens, mais l'élévation est de 7700 m. Tu connais mes calculs ? distance corrigée = 417 km, si tu fais 12h c'est quand même 34,75 km/h. J'ai assez mouillé de maillots pour savoir que c'est haut, personnellement sur un Marmotton (que tu prends en base) je faisais régulièrement 33,33 Km/h, il fallait des épreuves plus roulantes à 1500 m de D+ pour que je fasse les 35 km/h. Voilà que je ne me souviens plus du détenteur du TMB ? l'ex pro ?

Mais pour conclure ce record va être battu, même pulvérisé, car Olivier BUISSON détient la recette du ravitaillement approprié. Il est vrai que le passage sur ce site, comme sur bien d'autres offre offre de belles surprises. Mais il faut rire dans notre vie, car sinon.... c'est l'air du temps, la déprime.

je suis ABASOURDI de lire les moyennes de certains d'entre vous sur des cyclos ou tentatives. bernard c'est bien de ta moyenne generale (33.3 km/h) dont tu parles sur un marmotton (combien de km ?) ??

les VELOS DE MAINTENANT donnent ils un avantage PHENOMENAL par rapport à ceux de l'epoque merckx et meme fignon, voire indurain ??

pour preuve LE TOUR DE FRANCE (source memoire-du-cyclisme.eu, puis tour de france, puis l'année, cliquez sur classement complet pour avoir les moyennes des etapes, la moyenne du general est à la fin du classement):

1970: moy gené 35.6 km/h.

          grenoble/gap (195 km) moy 33.3;  gap/ventoux (170) moy 29.3 ; st gaudens/mongie (135) moy 28.1

 

1980: moy gené 35.3;  pau/luchon (200km) moy 31.0 ; serre chevalier/morzine (240) moy 33.8

1984 (fignon) moy gené 34.9 ; grenoble/alpe huez (150) moy 32.4 ; bourg oisans/plagne (185) moy 29.8

1995 (indurain) moy gené 39.2 ; plagne/huez (160) moy 31.1; st girons/cauterets (205) 32.5

 

NICOLAS ROUX SUR 330 KM (sans les routes coupées) SEUL, VA AUSSI VITE QUE HINAULT, MERCKX, FIGNON and co sur certaines etapes plus courtes du tour (on trouve certaines etapes de montagne faites à meme pas 27 de moyenne). je ne conteste pas le temps mis par nicolas qui a du etre surveillé par huissier. nicolas roux etait (il n'est plus tout jeune) un bon premiere categorie, sans plus. il fait encore des courses à etapes regionales avec son club, et effectivement sur un manche atlantique ou un paris/evreux, il ne faisait pas des flammes . quoique je vais chercher son palmares sur mes gros classeurs ...

IL Y A QUAND MEME UNE SACREE PROGRESSION TECHNIQUE SI UN BON CYCLO comme certains d'entre vous, ou un ancien bon amateur mais "vieux" maintenant, est capable d'aller aussi vite que merckx ou fignon ???!!!  

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 14:32

Euh oui, sauf que Nicolas est beaucoup plus qu'un "bon" cyclosportif... parmi les trois meilleurs en France.

Le matériel a évolué, mais aussi les méthodes d'entraînement, diététique, revêtement des routes, etc. Difficile de comparer les performances d'il y a 30-40 ans, surtout au milieu de trois semaines de course quotidienne. Faut aussi comparer le ratio km/d+ des étapes, la dureté de la pente (ex : les forts % des Pyrénées impactent plus la moyenne qu'un col "roulant").

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 14:47

je suis ABASOURDI de lire les moyennes de certains d'entre vous sur des cyclos ou tentatives. bernard c'est bien de ta moyenne generale (33.3 km/h) dont tu parles sur un marmotton (combien de km ?) ??

les VELOS DE MAINTENANT donnent ils un avantage PHENOMENAL par rapport à ceux de l'epoque merckx et meme fignon, voire indurain ??

pour preuve LE TOUR DE FRANCE (source memoire-du-cyclisme.eu, puis tour de france, puis l'année, cliquez sur classement complet pour avoir les moyennes des etapes, la moyenne du general est à la fin du classement):

1970: moy gené 35.6 km/h.

          grenoble/gap (195 km) moy 33.3;  gap/ventoux (170) moy 29.3 ; st gaudens/mongie (135) moy 28.1

 

1980: moy gené 35.3;  pau/luchon (200km) moy 31.0 ; serre chevalier/morzine (240) moy 33.8

1984 (fignon) moy gené 34.9 ; grenoble/alpe huez (150) moy 32.4 ; bourg oisans/plagne (185) moy 29.8

1995 (indurain) moy gené 39.2 ; plagne/huez (160) moy 31.1; st girons/cauterets (205) 32.5

 

NICOLAS ROUX SUR 330 KM (sans les routes coupées) SEUL, VA AUSSI VITE QUE HINAULT, MERCKX, FIGNON and co sur certaines etapes plus courtes du tour (on trouve certaines etapes de montagne faites à meme pas 27 de moyenne). je ne conteste pas le temps mis par nicolas qui a du etre surveillé par huissier. nicolas roux etait (il n'est plus tout jeune) un bon premiere categorie, sans plus. il fait encore des courses à etapes regionales avec son club, et effectivement sur un manche atlantique ou un paris/evreux, il ne faisait pas des flammes . quoique je vais chercher son palmares sur mes gros classeurs ...

IL Y A QUAND MEME UNE SACREE PROGRESSION TECHNIQUE SI UN BON CYCLO comme certains d'entre vous, ou un ancien bon amateur mais "vieux" maintenant, est capable d'aller aussi vite que merckx ou fignon ???!!!  

 

je suis ABASOURDI de lire les moyennes de certains d'entre vous sur des cyclos ou tentatives. bernard c'est bien de ta moyenne generale (33.3 km/h) dont tu parles sur un marmotton (combien de km ?) ??

Tu n'as pas lu avec suffisamment d'attention ce que disait B. Piguet.

Un Marmotton c'est en gros 160 km avec 4000 m de D+.

Pour faire une équivalence terrain plat pour un cycliste seul, Piguet comme moi également ajoute simplement 

160 + 10 D+ = 200 km.

Donc 200 km à 33,3 km/h = 6 h de vélo.

Mais en moyenne réelle sur le Marmotton = 160 / 6 = 26,67 km/h.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 14:49

je suis ABASOURDI de lire les moyennes de certains d'entre vous sur des cyclos ou tentatives. bernard c'est bien de ta moyenne generale (33.3 km/h) dont tu parles sur un marmotton (combien de km ?) ??

les VELOS DE MAINTENANT donnent ils un avantage PHENOMENAL par rapport à ceux de l'epoque merckx et meme fignon, voire indurain ??

pour preuve LE TOUR DE FRANCE (source memoire-du-cyclisme.eu, puis tour de france, puis l'année, cliquez sur classement complet pour avoir les moyennes des etapes, la moyenne du general est à la fin du classement):

1970: moy gené 35.6 km/h.

          grenoble/gap (195 km) moy 33.3;  gap/ventoux (170) moy 29.3 ; st gaudens/mongie (135) moy 28.1

 

1980: moy gené 35.3;  pau/luchon (200km) moy 31.0 ; serre chevalier/morzine (240) moy 33.8

1984 (fignon) moy gené 34.9 ; grenoble/alpe huez (150) moy 32.4 ; bourg oisans/plagne (185) moy 29.8

1995 (indurain) moy gené 39.2 ; plagne/huez (160) moy 31.1; st girons/cauterets (205) 32.5

 

NICOLAS ROUX SUR 330 KM (sans les routes coupées) SEUL, VA AUSSI VITE QUE HINAULT, MERCKX, FIGNON and co sur certaines etapes plus courtes du tour (on trouve certaines etapes de montagne faites à meme pas 27 de moyenne). je ne conteste pas le temps mis par nicolas qui a du etre surveillé par huissier. nicolas roux etait (il n'est plus tout jeune) un bon premiere categorie, sans plus. il fait encore des courses à etapes regionales avec son club, et effectivement sur un manche atlantique ou un paris/evreux, il ne faisait pas des flammes . quoique je vais chercher son palmares sur mes gros classeurs ...

IL Y A QUAND MEME UNE SACREE PROGRESSION TECHNIQUE SI UN BON CYCLO comme certains d'entre vous, ou un ancien bon amateur mais "vieux" maintenant, est capable d'aller aussi vite que merckx ou fignon ???!!!  

 

les VELOS DE MAINTENANT donnent ils un avantage PHENOMENAL par rapport à ceux de l'epoque merckx et meme fignon, voire indurain ??

NON, marginal.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 14:54

je suis ABASOURDI de lire les moyennes de certains d'entre vous sur des cyclos ou tentatives. bernard c'est bien de ta moyenne generale (33.3 km/h) dont tu parles sur un marmotton (combien de km ?) ??

les VELOS DE MAINTENANT donnent ils un avantage PHENOMENAL par rapport à ceux de l'epoque merckx et meme fignon, voire indurain ??

pour preuve LE TOUR DE FRANCE (source memoire-du-cyclisme.eu, puis tour de france, puis l'année, cliquez sur classement complet pour avoir les moyennes des etapes, la moyenne du general est à la fin du classement):

1970: moy gené 35.6 km/h.

          grenoble/gap (195 km) moy 33.3;  gap/ventoux (170) moy 29.3 ; st gaudens/mongie (135) moy 28.1

 

1980: moy gené 35.3;  pau/luchon (200km) moy 31.0 ; serre chevalier/morzine (240) moy 33.8

1984 (fignon) moy gené 34.9 ; grenoble/alpe huez (150) moy 32.4 ; bourg oisans/plagne (185) moy 29.8

1995 (indurain) moy gené 39.2 ; plagne/huez (160) moy 31.1; st girons/cauterets (205) 32.5

 

NICOLAS ROUX SUR 330 KM (sans les routes coupées) SEUL, VA AUSSI VITE QUE HINAULT, MERCKX, FIGNON and co sur certaines etapes plus courtes du tour (on trouve certaines etapes de montagne faites à meme pas 27 de moyenne). je ne conteste pas le temps mis par nicolas qui a du etre surveillé par huissier. nicolas roux etait (il n'est plus tout jeune) un bon premiere categorie, sans plus. il fait encore des courses à etapes regionales avec son club, et effectivement sur un manche atlantique ou un paris/evreux, il ne faisait pas des flammes . quoique je vais chercher son palmares sur mes gros classeurs ...

IL Y A QUAND MEME UNE SACREE PROGRESSION TECHNIQUE SI UN BON CYCLO comme certains d'entre vous, ou un ancien bon amateur mais "vieux" maintenant, est capable d'aller aussi vite que merckx ou fignon ???!!!  

 

NICOLAS ROUX SUR 330 KM (sans les routes coupées) SEUL, VA AUSSI VITE QUE HINAULT, MERCKX, FIGNON and co sur certaines etapes plus courtes du tour (on trouve certaines etapes de montagne faites à meme pas 27 de moyenne)

Si tu ne tiens pas compte de l'altitude finale par rapport à l'altitude de départ tu obtiens une moyenne apparente réduite.

Ainsi sur une Marmotte, le gars qui roule à 26,67 sur le Marmotton va finir en 7h ou 7h05 sur la Marmotte, donc à 174/7 = 24,8 km/h.

Il perd donc près de 2 km/h du fait des 1100 m de l'ascension finale. 

Bcp de journalistes sportifs qui suivent le TdF année après année n'ont jamais réussi à comprendre ça smiley undecided

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 14:56

je suis ABASOURDI de lire les moyennes de certains d'entre vous sur des cyclos ou tentatives. bernard c'est bien de ta moyenne generale (33.3 km/h) dont tu parles sur un marmotton (combien de km ?) ??

Tu n'as pas lu avec suffisamment d'attention ce que disait B. Piguet.

Un Marmotton c'est en gros 160 km avec 4000 m de D+.

Pour faire une équivalence terrain plat pour un cycliste seul, Piguet comme moi également ajoute simplement 

160 + 10 D+ = 200 km.

Donc 200 km à 33,3 km/h = 6 h de vélo.

Mais en moyenne réelle sur le Marmotton = 160 / 6 = 26,67 km/h.

26/27 c'est dejà plus humain pour un bon cyclo. mais j'imagine que les routes ne vous sont pas ouvertes, et qu'un bon cyclo lucide est souvent gené, en montée mais surtout en descente, par pas mal d'autres cyclo, peu à l'aise. donc un mec comme toi ou piguet ferait 27/28 voire 28/29, en peloton homogene

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 15:25

je suis ABASOURDI de lire les moyennes de certains d'entre vous sur des cyclos ou tentatives. bernard c'est bien de ta moyenne generale (33.3 km/h) dont tu parles sur un marmotton (combien de km ?) ??

Tu n'as pas lu avec suffisamment d'attention ce que disait B. Piguet.

Un Marmotton c'est en gros 160 km avec 4000 m de D+.

Pour faire une équivalence terrain plat pour un cycliste seul, Piguet comme moi également ajoute simplement 

160 + 10 D+ = 200 km.

Donc 200 km à 33,3 km/h = 6 h de vélo.

Mais en moyenne réelle sur le Marmotton = 160 / 6 = 26,67 km/h.

Bonjour ,

j'aimerai comparer différents circuits en terme de difficulté .

Ta formule :"160 + 10 D+ = 200 km." est elle exacte ,fiable ?

merci

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 15:58

ROUX nicolas 3/11/77

equipe de france junior

1998: vaulx en velin (dn1)

1999: il dit lui meme dans une interview: "equipe reserve de festina. j'etais stagiaire et faisait des courses avec les pros". or je suis formel, il n'a jamais eté stagiaire pro au sens ffc. à mon avis il emploie ce terme au sens large. les stagiaires français chez festina en 1999 sont stephane augé et nicolas reynaud.

palmares: je n'ai rien en senior de 1976 à 2001

licencié les années 2000 à "evian velo sport" ou d'autres clubs savoyards/haut savoyards

2002: 1 er à hauteville; 2 cusset (champ dn3)

2004: 8 tour du chablais; 2 villié morgon; 4 gp ferrari

2006: 5 annemasse/bellegarde/annemasse; 3 tour du lac majeur (160 km)

2008: 3 tour du faucigny.

donc pas de quoi fouetter un .... bernard moreau !

NOTA: on trouve un club auvergnat en DN 1 en 2014, denommé TEAM PRO IMMO NICOLAS ROUX (velo club cournon d'auvergne). il doit s'agir d'un autre nicolas roux (ou bien est ce le meme ?)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 16:53

Bonjour ,

j'aimerai comparer différents circuits en terme de difficulté .

Ta formule :"160 + 10 D+ = 200 km." est elle exacte ,fiable ?

merci

 

Ta formule :"160 + 10 D+ = 200 km." est elle exacte ,fiable ?

Disons, elle est utile pour faire une première estimation à la louche du temps qu'on mettra sur un certain circuit.

Il faudrait la corriger pour les descentes particulièrement lentes (trop de virages), les %ages en bosse qui dépassent de trop les 6-8% parce que là tu perds vraiment bcp de temps.

Mais c'est ce que j'ai toujours utilisé afin d'affiner mon estimation pour avoir une idée du temps que je vais mettre sur un circuit.

Avec l'âge évidemment les ascensions me pénalisent plus que ne l'indiquerait cette formule. De même un mauvais grimpeur devra plutôt calculer 11 fois ou 12 fois D+ pour faire son estimation (à chacun de voir).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 16:58

ROUX nicolas 3/11/77

equipe de france junior

1998: vaulx en velin (dn1)

1999: il dit lui meme dans une interview: "equipe reserve de festina. j'etais stagiaire et faisait des courses avec les pros". or je suis formel, il n'a jamais eté stagiaire pro au sens ffc. à mon avis il emploie ce terme au sens large. les stagiaires français chez festina en 1999 sont stephane augé et nicolas reynaud.

palmares: je n'ai rien en senior de 1976 à 2001

licencié les années 2000 à "evian velo sport" ou d'autres clubs savoyards/haut savoyards

2002: 1 er à hauteville; 2 cusset (champ dn3)

2004: 8 tour du chablais; 2 villié morgon; 4 gp ferrari

2006: 5 annemasse/bellegarde/annemasse; 3 tour du lac majeur (160 km)

2008: 3 tour du faucigny.

donc pas de quoi fouetter un .... bernard moreau !

NOTA: on trouve un club auvergnat en DN 1 en 2014, denommé TEAM PRO IMMO NICOLAS ROUX (velo club cournon d'auvergne). il doit s'agir d'un autre nicolas roux (ou bien est ce le meme ?)

Tu es dur !

 

5 sur Annemasse/Bellegarde/Annemasse, c'est plutôt tout bon.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 17:24

je suis ABASOURDI de lire les moyennes de certains d'entre vous sur des cyclos ou tentatives. bernard c'est bien de ta moyenne generale (33.3 km/h) dont tu parles sur un marmotton (combien de km ?) ??

les VELOS DE MAINTENANT donnent ils un avantage PHENOMENAL par rapport à ceux de l'epoque merckx et meme fignon, voire indurain ??

pour preuve LE TOUR DE FRANCE (source memoire-du-cyclisme.eu, puis tour de france, puis l'année, cliquez sur classement complet pour avoir les moyennes des etapes, la moyenne du general est à la fin du classement):

1970: moy gené 35.6 km/h.

          grenoble/gap (195 km) moy 33.3;  gap/ventoux (170) moy 29.3 ; st gaudens/mongie (135) moy 28.1

 

1980: moy gené 35.3;  pau/luchon (200km) moy 31.0 ; serre chevalier/morzine (240) moy 33.8

1984 (fignon) moy gené 34.9 ; grenoble/alpe huez (150) moy 32.4 ; bourg oisans/plagne (185) moy 29.8

1995 (indurain) moy gené 39.2 ; plagne/huez (160) moy 31.1; st girons/cauterets (205) 32.5

 

NICOLAS ROUX SUR 330 KM (sans les routes coupées) SEUL, VA AUSSI VITE QUE HINAULT, MERCKX, FIGNON and co sur certaines etapes plus courtes du tour (on trouve certaines etapes de montagne faites à meme pas 27 de moyenne). je ne conteste pas le temps mis par nicolas qui a du etre surveillé par huissier. nicolas roux etait (il n'est plus tout jeune) un bon premiere categorie, sans plus. il fait encore des courses à etapes regionales avec son club, et effectivement sur un manche atlantique ou un paris/evreux, il ne faisait pas des flammes . quoique je vais chercher son palmares sur mes gros classeurs ...

IL Y A QUAND MEME UNE SACREE PROGRESSION TECHNIQUE SI UN BON CYCLO comme certains d'entre vous, ou un ancien bon amateur mais "vieux" maintenant, est capable d'aller aussi vite que merckx ou fignon ???!!!  

 

B.M t'as répondu en partie, et il pouvait le faire, car c'est lui qui a lancé le sujet, et les prolongations risquent de durer un peu.

En fait je m'étais fait pour les épreuves de montagne d'évaluer les temps en corrigeant le kilométrage, en lui ajoutant le 1/10 de l'élévation, c'est comme cela qu'un Marmottton fait 160 + 40 = 200 km, et connaissant sa vitesse personnelle sur un relief plat, on peut évaluer à l'avance son temps sur une nouvelle épreuve proposée, et je dois dire que souvent j'ai eu juste.

Donc le Marmotton en question, réalisé en 6h donne une vitesse relative personnelle de 33,33 Km/h. Et faire un TMB en 12 h, c'est posséder une vitesse de base de 407/12 = 33,91 Km/h, ce qui n'est pas de la tarte !

Après il ne faut pas trop regarder les perf des pros sur le TDF, car toutes les arrivées en altitude faussent le résultat. On ne peut pas dire que des progrès vertigineux aient été faits, sur le plat d'Adet j'avais déjà vu Van Impe faire 20 km/h. Maintenant à part le "Marco" l'Alpe se monte toujours à 20 km/h. Justement récemment, les échanges sur ce site est fait pour cela, j'aurais bien voulu savoir comment le Zoncolan avait été grimpé. 16, 17 km/h ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 17:40

Ta formule :"160 + 10 D+ = 200 km." est elle exacte ,fiable ?

Disons, elle est utile pour faire une première estimation à la louche du temps qu'on mettra sur un certain circuit.

Il faudrait la corriger pour les descentes particulièrement lentes (trop de virages), les %ages en bosse qui dépassent de trop les 6-8% parce que là tu perds vraiment bcp de temps.

Mais c'est ce que j'ai toujours utilisé afin d'affiner mon estimation pour avoir une idée du temps que je vais mettre sur un circuit.

Avec l'âge évidemment les ascensions me pénalisent plus que ne l'indiquerait cette formule. De même un mauvais grimpeur devra plutôt calculer 11 fois ou 12 fois D+ pour faire son estimation (à chacun de voir).

donc sur la marmotte 180 + 12X 5 =240km (mauvais grimpeur) en 8h30 soit 28,25km/h .C'est pas beaucoup smiley cry

 

mais effectivement cela permet de "comparer" l'evolution sur des circuits différents .merci pour la "formule"

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 18:45

B.M t'as répondu en partie, et il pouvait le faire, car c'est lui qui a lancé le sujet, et les prolongations risquent de durer un peu.

En fait je m'étais fait pour les épreuves de montagne d'évaluer les temps en corrigeant le kilométrage, en lui ajoutant le 1/10 de l'élévation, c'est comme cela qu'un Marmottton fait 160 + 40 = 200 km, et connaissant sa vitesse personnelle sur un relief plat, on peut évaluer à l'avance son temps sur une nouvelle épreuve proposée, et je dois dire que souvent j'ai eu juste.

Donc le Marmotton en question, réalisé en 6h donne une vitesse relative personnelle de 33,33 Km/h. Et faire un TMB en 12 h, c'est posséder une vitesse de base de 407/12 = 33,91 Km/h, ce qui n'est pas de la tarte !

Après il ne faut pas trop regarder les perf des pros sur le TDF, car toutes les arrivées en altitude faussent le résultat. On ne peut pas dire que des progrès vertigineux aient été faits, sur le plat d'Adet j'avais déjà vu Van Impe faire 20 km/h. Maintenant à part le "Marco" l'Alpe se monte toujours à 20 km/h. Justement récemment, les échanges sur ce site est fait pour cela, j'aurais bien voulu savoir comment le Zoncolan avait été grimpé. 16, 17 km/h ?

vous etes qq uns sur le forum à avoir eu (maintenant vous subissez l'age), à mon avis, un niveau 2 eme caté, voire 1 ere, ce qui explique vos perfs sur les cyclos. moi qui etait d'un trés mauvais niveau Z ieme caté, votre niveau à tous m'epoustouffle. meme à 30 ans (les compteurs n'existaient pas), j'arrivais à peine à faire 28/30 de moyenne, seul sur parcours vallonné de 70/100 km.

le niveau a sacrement progressé, me semble t il, confere les moyennes du tour des années 2000 (plus de 40 kmh), à comparer aux années 70/80 (moy 35 puis 37). grace à la mondialisation, la dietetique, le materiel et un petit peu l'etat des routes. meme des courses de 2 eme et 3 eme caté se bouclent aujourd'hui à 40 de moyenne, alors qu'on trouve quantité de courses pros belges des années 65/70 (plus longues bien sur) en à peine 37/38.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 19:16

J'ai gardé les références des courses que je faisais dans les 1999/2000 on roulait aussi vite qu'aujourd'hui, la différence c'est qu'en 1999 j'étais tous les dimanches ou presque échappé dans la bonne, et aujourd'hui au même niveau de course tous les dimanches je subis dans le peloton. On croit que ça a progressé, hors la seule vérité c'est qu'on a bien baissé. A vrai dire même en 1992 je faisais ces mêmes courses à plus de 40 de moyenne. Le niveau de tête n'a pas vraiment progressé, c'est le niveau moyen "le ventre mou" qui a énormément progressé. On ne peut pas comparer ce qu'on fait sur 100 bornes une fois par semaine, et ce que les pros font tous les jours sur 200 bornes, on ne touche pas le même monde. Il en va de même du cyclo qui fait de l'Etape du Tour son championnat du monde préparé de longs mois à l'avance pour certains. Ce ne les empêche pas de se prendre une raclée par les références des pros qui eux pourtant courent tous les jours. On n'est pas dans le même monde. Quand tu es un modeste 3 ou 2ème bio caté tu sais quand tu cours deux jours de suite, si tu n'es pas bien le premier jour tu peux être beaucoup mieux le second, mais tu sais aussi qu'à partir du 3ème jour musculairement et en punch tu perds du terrain. Ca c'est le processus normal d'un organisme.

Joachim, je dois te le dire, je suis ce forum depuis 3 ans et j'ai décidé d'y "discuté" modestement (parfois ironique, parfois un peu critique) depuis 2 mois : tu es mon idole !  ;-)))

En toute sincérité, j'aime le cyclosport et j'apprécie tes analyses.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 19:46

vous etes qq uns sur le forum à avoir eu (maintenant vous subissez l'age), à mon avis, un niveau 2 eme caté, voire 1 ere, ce qui explique vos perfs sur les cyclos. moi qui etait d'un trés mauvais niveau Z ieme caté, votre niveau à tous m'epoustouffle. meme à 30 ans (les compteurs n'existaient pas), j'arrivais à peine à faire 28/30 de moyenne, seul sur parcours vallonné de 70/100 km.

le niveau a sacrement progressé, me semble t il, confere les moyennes du tour des années 2000 (plus de 40 kmh), à comparer aux années 70/80 (moy 35 puis 37). grace à la mondialisation, la dietetique, le materiel et un petit peu l'etat des routes. meme des courses de 2 eme et 3 eme caté se bouclent aujourd'hui à 40 de moyenne, alors qu'on trouve quantité de courses pros belges des années 65/70 (plus longues bien sur) en à peine 37/38.

Il est vrai que la compétition est formatrice, c'est bien là que l'on acquiert la vélocité, les bons réflexes du cyclisme. Mais que l'on se trompe pas les moyennes des courses ne sont pas révélatrices d'un niveau. Les plus belles avec les plus beaux vainqueurs ce sont celles dont le vainqueur sortait un 36 km/h, et il n'y avait pas d'ex-aequo.

Par ailleurs je n'ai pas répondu pour le Nicolas ROUX de Clermont-Fd, c'est un autre en effet qui en 1977 pour la dernière montée du PdD réalisa 48'36'' et la 1ere place de la catégorie 15/20 ans. Issu d'une famille de cyclistes, il fut pris par cette passion et bien sûr courrut avec succès. raisonnable il pensa à son avenir, et devint donc Dr de cette agence, d'où son implication financière dans le dit club. Son frère cadet Jean Pascal, est celui qui figure toujours dans les 10 1ere places des CS, il est kiné et s'est installé à Bédoin pour vivre au soleil.

Au sujet du PdD c'est cette petite montée avalée en 36'20'' par Federico BAHAMONTES en 1959 avec un vélo de 10 kg et une RL 5 vitesses, le 3e était déjà à 3', donc il aurait été interessant de voir ce que ferait les moteurs actuels. Mais n'ouvrons pas un autre débat en évoquant la montée d'Iban MAYO du Ventoux.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 19:56

vous etes qq uns sur le forum à avoir eu (maintenant vous subissez l'age), à mon avis, un niveau 2 eme caté, voire 1 ere, ce qui explique vos perfs sur les cyclos. moi qui etait d'un trés mauvais niveau Z ieme caté, votre niveau à tous m'epoustouffle. meme à 30 ans (les compteurs n'existaient pas), j'arrivais à peine à faire 28/30 de moyenne, seul sur parcours vallonné de 70/100 km.

le niveau a sacrement progressé, me semble t il, confere les moyennes du tour des années 2000 (plus de 40 kmh), à comparer aux années 70/80 (moy 35 puis 37). grace à la mondialisation, la dietetique, le materiel et un petit peu l'etat des routes. meme des courses de 2 eme et 3 eme caté se bouclent aujourd'hui à 40 de moyenne, alors qu'on trouve quantité de courses pros belges des années 65/70 (plus longues bien sur) en à peine 37/38.

Ne compare pas les vitesses moyennes du TDF actuel avec celles d'y a 40 ans.

Actuellement çà visse d'entrée de jeu.

Un contre-exemple : l'étape Orcières Merlette- Marseille 1971 a été courue à 45,35 km/h car Merckx avait attaqué dès le départ.Les coureurs étaient arrivés 1h30 à l'avance sur l'horaire le plus rapide, les marseillais n'avaient rien vu du spectacle et Gaston Deferre avait déclaré que tant qu'il serait maire de Marse-eille le TDF n'y reviendrait plus (il a fallut attendre 1989 pour qu'il revienne).Preuve par là que les étapes d'alors démarraient plus lentement, ce qui ne veut pas dire que quand les cadors s'expliquaient c'était pas du même niveau qu'actuellement.

J'ajouterai aussi que les routes des cols étaient plus étroites plus bosselées et avec un revêtement moins performant sans parler du goudron fondu qui était plus fréquent.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 19:57

Bonjour Olivier,

Pour être sincère avec toi, je ne comprends pas ta pratique. Mais ce n'est pas parce que je suis ignorant de ce qui te pousse, te motive, que je manquerais de respect envers toi. Ce n'est pas à moi de dire comment tu trouves un équilibre, ça ne me regarde pas. Tout comme le Raam est quelque chose de totalement fou pour moi. Mais chacun ses rêves. Ces rêves là ne font de mal à personne, ne sont pas des crimes punissables par la loi.

Mêmes si je te dis ça, je ne souhaite pas que tu t'étales ou te justifies sur le forum, j'espère avoir l'occasion d'en discuter avec toi simplement. Juste dans le but de m'ouvrir aux autres, pas de les juger.

Pour Bernard, tu vas me dire que je le prends pour cible encore, mais il n'y a pas que dans ce sujet qu'il y a des donneurs de leçons. Eric Marguerat s'en donnait à coeur joie également, envers moi, mais aussi envers Olivier il me semble, envers Michel Roux, envers ceux qui obtenaient un dossard prioritaire sur la Marmotte et qui n'en avaient pas le "mérite"....

Quand je parlais de chacun ses défis, je pensais à Joachim Garreau de revenir après son AVC, à Michel Serres de repartir sur ses routes après son accident, à ce gars qui a fait le parcours de la Marmotte et qui a du faire demi tour pour récupérer ses lunettes, à Bernard qui s'en est lancé de multiples.... Il n'y a pas de petits ou grands défis, chacun ses rêves....

A 15 ans je me suis mis le défi de grimper le Galibier, à court terme c'est de faire la totalité du DFU, à long terme c'est d'être encore au sommet du Galibier à mes 80 ans. Mais surtout depuis que je suis petit de rester en bonne santé pour profiter de la vie comme j'en ai envie et pas comme les autres envisagent leur propre vie en m'imposant la leur... Le vélo c'est la liberté de s'imposer les contraintes que l'on à envie pour aller où on veut....

Alors Olivier, Nicolas vous pouvez leur dire merde à tout ceux qui se croient les biens pensant et qui ont juste le "courage" de critiquer ce que eux ne seront jamais capable de faire...

Salut Karl .

Non je ne vais pas m'étaler sur le forum sur une certaine pratique de notre sport , j'espère par contre échanger avec toi lors d'une balade , si tu passes en Rhône Alpes fais moi signe , je me ferais un grand plaisir de te faire découvrir des belles petites routes dans le massif du Vercors , avec ou sans croques monsieur dans la musette :-) .Amitiés sportives

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 21:44

Il est vrai que la compétition est formatrice, c'est bien là que l'on acquiert la vélocité, les bons réflexes du cyclisme. Mais que l'on se trompe pas les moyennes des courses ne sont pas révélatrices d'un niveau. Les plus belles avec les plus beaux vainqueurs ce sont celles dont le vainqueur sortait un 36 km/h, et il n'y avait pas d'ex-aequo.

Par ailleurs je n'ai pas répondu pour le Nicolas ROUX de Clermont-Fd, c'est un autre en effet qui en 1977 pour la dernière montée du PdD réalisa 48'36'' et la 1ere place de la catégorie 15/20 ans. Issu d'une famille de cyclistes, il fut pris par cette passion et bien sûr courrut avec succès. raisonnable il pensa à son avenir, et devint donc Dr de cette agence, d'où son implication financière dans le dit club. Son frère cadet Jean Pascal, est celui qui figure toujours dans les 10 1ere places des CS, il est kiné et s'est installé à Bédoin pour vivre au soleil.

Au sujet du PdD c'est cette petite montée avalée en 36'20'' par Federico BAHAMONTES en 1959 avec un vélo de 10 kg et une RL 5 vitesses, le 3e était déjà à 3', donc il aurait été interessant de voir ce que ferait les moteurs actuels. Mais n'ouvrons pas un autre débat en évoquant la montée d'Iban MAYO du Ventoux.

c'est donc le frere de jean pascal, l'homme aux "multiples ventoux consecutifs". il y a tellement de roux en france ....

autre chose: il faudrait verifier mais je crois bien que la generation hinault/lemond/fignon montait l'alpe d'huez, globalement 7 à 8 minutes moins vite que les meilleurs temps des pantani/armstrong

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 21:50

J'ai gardé les références des courses que je faisais dans les 1999/2000 on roulait aussi vite qu'aujourd'hui, la différence c'est qu'en 1999 j'étais tous les dimanches ou presque échappé dans la bonne, et aujourd'hui au même niveau de course tous les dimanches je subis dans le peloton. On croit que ça a progressé, hors la seule vérité c'est qu'on a bien baissé. A vrai dire même en 1992 je faisais ces mêmes courses à plus de 40 de moyenne. Le niveau de tête n'a pas vraiment progressé, c'est le niveau moyen "le ventre mou" qui a énormément progressé. On ne peut pas comparer ce qu'on fait sur 100 bornes une fois par semaine, et ce que les pros font tous les jours sur 200 bornes, on ne touche pas le même monde. Il en va de même du cyclo qui fait de l'Etape du Tour son championnat du monde préparé de longs mois à l'avance pour certains. Ce ne les empêche pas de se prendre une raclée par les références des pros qui eux pourtant courent tous les jours. On n'est pas dans le même monde. Quand tu es un modeste 3 ou 2ème bio caté tu sais quand tu cours deux jours de suite, si tu n'es pas bien le premier jour tu peux être beaucoup mieux le second, mais tu sais aussi qu'à partir du 3ème jour musculairement et en punch tu perds du terrain. Ca c'est le processus normal d'un organisme.

je disais que ça va aussi vite sinon plus, aujourd'hui en 2 eme ou 3 eme caté sur 100/120 km, que certaines courses pros belges, sur 150/180 km, en 1965/1970.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 21:54

c'est donc le frere de jean pascal, l'homme aux "multiples ventoux consecutifs". il y a tellement de roux en france ....

autre chose: il faudrait verifier mais je crois bien que la generation hinault/lemond/fignon montait l'alpe d'huez, globalement 7 à 8 minutes moins vite que les meilleurs temps des pantani/armstrong

Faux.

Le meilleur temps de Pantani 36'50. D'Armstrong 37'36 (clm)

De Fignon 40'57"/LeMond autour de 41'40 (facile à vérifier si tu veux des chiffres exacts je te les donne).

Hinault, pas sûr de son meilleur temps.

Herrera c'était 40'50", ce qui veut dire qu'à armes égales avec Pantani, ce dernier n'aurait pas vu le roue arrière de Lucho.

PS : Luc Leblanc a fait dans les 40'30 sans EPO, avec cortisone sûrement en 91.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 22:12

Salut,

Je n'ai pas tout lu car bcp de page mais les quelques messages "agressifs" et mettant en doute les paroles de Bernard et le boulot de Nicolas sont déplorables.  

Je les connais tous les 2 personnellement et j'affirme que Nicolas bosse à plein temps (+ femme et 2 jeunes enfants) , qu'il va bosser en vélo (60 bornes aller retour soit Bons en Chalblais - Cern Meyrin) , plus courses Elites régulierment , + rallonges soit autour de 18.000 bornes annuelles.

De plus Bernard ne raconte aucune conneries sur son passé et ses perfs (escaliers, faucille en 12 h ...tour du Mont Blanc .....) et son parcours professionnel .

Il bossait/bosse comme consultant ??? dans le même établissement que Nicolas ...le CERN

Amicalement Eric 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/06/2014 22:13

Il est vrai que la compétition est formatrice, c'est bien là que l'on acquiert la vélocité, les bons réflexes du cyclisme. Mais que l'on se trompe pas les moyennes des courses ne sont pas révélatrices d'un niveau. Les plus belles avec les plus beaux vainqueurs ce sont celles dont le vainqueur sortait un 36 km/h, et il n'y avait pas d'ex-aequo.

Par ailleurs je n'ai pas répondu pour le Nicolas ROUX de Clermont-Fd, c'est un autre en effet qui en 1977 pour la dernière montée du PdD réalisa 48'36'' et la 1ere place de la catégorie 15/20 ans. Issu d'une famille de cyclistes, il fut pris par cette passion et bien sûr courrut avec succès. raisonnable il pensa à son avenir, et devint donc Dr de cette agence, d'où son implication financière dans le dit club. Son frère cadet Jean Pascal, est celui qui figure toujours dans les 10 1ere places des CS, il est kiné et s'est installé à Bédoin pour vivre au soleil.

Au sujet du PdD c'est cette petite montée avalée en 36'20'' par Federico BAHAMONTES en 1959 avec un vélo de 10 kg et une RL 5 vitesses, le 3e était déjà à 3', donc il aurait été interessant de voir ce que ferait les moteurs actuels. Mais n'ouvrons pas un autre débat en évoquant la montée d'Iban MAYO du Ventoux.

Au sujet du PdD c'est cette petite montée avalée en 36'20'' par Federico BAHAMONTES en 1959 avec un vélo de 10 kg et une RL 5 vitesses, le 3e était déjà à 3', donc il aurait été interessant de voir ce que ferait les moteurs actuels.

 

Grâce à ton aide j'ai pu étudier cet exploit absolument extraordinaire de Baha en 59.

Le résultat final se trouve ici:

http://forum.cyclingnews.com/showthread.php?t=18079&page=254

posté sous le nom "le breton" avec remerciements à Bernard Piguet.

 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

Sport 101 Facebook V4

KTM