FLASHS

Santé / forme

La phase de préparation foncière

Publié le 15/12/2010 09:32

Il ne faut pas opposer phase de préparation foncière et phase de préparation spécifique. Notre spécialiste de l'entraînement à Vélo Training nous explique pourquoi.

Un groupe de cyclosportifsUn groupe de cyclosportifs | © Vélo 101Toutes les deux semaines, notre spécialiste répond aux questions que vous vous posez. Entraînement, santé, suivi, préparation... Vous pouvez poser toutes vos questions sur le forum Santé/Forme ou par email à infos@velotraining.net.

"Je voudrais savoir pendant combien de temps faire du foncier, sachant que je reprends juste le vélo. Je souhaite participer à quelques rands l'été prochain. Et que faire après le foncier ?"

A la lecture de votre message je pense que vous avez une vision trop schématique de la planification. Il ne faut pas opposer "phase de préparation foncière" et "phase de préparation spécifique". Si les deux périodes sont effectivement différentes elles s'enchaînent logiquement dans le temps, sans coupure franche et nette entre elles (nous ne sommes pas dans une optique "à telle date j'arrête le foncier").

Dans un premier temps, une phase de reprise s'impose. Selon la durée de l'interruption cette première phase durant laquelle l'objectif sera de reprendre contact avec le vélo va s'étaler sur une ou plusieurs semaines. Vous devrez rester très à l'écoute de vos sensations, guettant un coup de pédale qui s'améliore, une cadence de pédalage qui s'accélère et un niveau de fatigue qui diminue franchement en fin de sortie. Seulement, cette reprise ne doit pas s'éterniser et très vite les contenus d'entraînement devront apparaître dans votre programmation d'entraînement.

Ensuite, c'est votre préparation qui va démarrer pour de bon. C'est alors qu'il ne faut pas penser en termes de "foncier" et "intensité". Il est bon d'avoir à l'esprit que dans chacune de ces phases on va retrouver à la fois de l'endurance et de l'intensité... mais à différents dosages.

Il ne faut donc pas s'enfermer dans une logique "x semaines de foncier" puis ensuite "augmentation brutale du volume et/ou de l'intensité". Le volume et les contenus vont évoluer progressivement mais sans rupture franche. Ainsi au départ les thématiques de base telles que la force et la vélocité ainsi que la technique de pédalage seront dominantes. Il est bon d'avoir à l'esprit que la force intervient assez vite dans la planification. Il s'agit de développer en parallèle les deux composantes de la puissance en y consacrant des séances spécifiques puis, très vite, d'associer les deux thématiques au sein d'une même séance. De plus, le travail de la technique de pédalage vous offrira une économie d'énergie précieuse et un coup de pédale efficace pour une même intensité.

Seulement, dans le même temps, le travail de l'explosivité, des changements de rythme voire quelques séances de PMA seront présentes de manière à solliciter les différentes filières énergétiques, les fibres musculaires rapides, et à ne pas diéséliser.

Au fil des semaines une mutation va progressivement s'opérer dans les contenus. Une qualité physique est d'abord dominante. Dans un second temps elle est répétée régulièrement afin d'être entretenue. Enfin dans un troisième temps elle revient épisodiquement en rappel. C'est ainsi que la préparation sera, au printemps, moins axée sur la force et la vélocité (notamment) tandis que le travail "au seuil" (allure constante à la limite de l'essoufflement) et le développement de la PMA (accélérations franches suivies de périodes de récupération d'une durée égale à l'effort, par exemple 10x45"/45"), entre autres, prendront une place croissante dans votre semaine-type. Mais une fois encore il n'y a pas de rupture franche, vos sensations et votre progression devant intervenir dans le choix des thématiques d'entraînement.

Benoît Valque - www.velotraining.net

Campagnolo Juillet

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

Sport pulsion astana

KTM

La Drômoise