FLASHS

Santé / forme

Que font les cyclistes professionnels pendant leur jour de repos ?

Publié le 06/09/2021 18:00

Durant les grands tours, les coureurs bénéficient de jour de repos. Pourquoi est-ce important et que font-ils de cette journée ? Toutes les explications et conseils pour les amateurs.

Trois facteurs sont importants pour le sportif de haut niveau. L’entraînement bien sûr, l’alimentation et… le repos. En effet, l’organisme ne peut pas supporter des efforts constants et nécessite du repos et de la récupération surtout au niveau musculaire. Ce dernier point est parfois négligé par les amateurs soucieux de progresser rapidement. Voici ce que font les coureurs pendant un journée de repos sur une grande course comme, par exemple, le Tour de France ou la Vuelta.

massage griro italia© Deceuninck-Quickstep

Trois choses recherchées pendant la journée de repos

Peut-être pensez vous que pendant leur journée de repos, les coureurs passent leur temps à regarder la télévision en se faisant plaisir au niveau culinaire ? Ce n’est pas tout à fait le cas. En fait, les coureurs vont chercher à remplir 3 objectifs. Dormir beaucoup, s’alimenter correctement et faire une petite sortie suivie d’un massage. Pour certains aussi c’est l’occasion de remplir leurs obligations avec les sponsors, partenaire et leur public. Nous allons vous expliquer l’importance de chacun de ces objectifs.

Le sommeil est primordial pour la récupération

Durant des courses à étapes comme le Tour de France, les coureurs ont parfois du mal à dormir suffisamment, notamment durant la dernière semaine. Le manque de sommeil peut se révéler un véritable ennemi du sportif. Il entraîne non seulement une diminution de la vitesse et de la puissance du cycliste mais aussi une réduction du temps de réactions et une baisse du système immunitaire. Moins de réflexes peut être dangereux notamment lors des descentes en montagne ou des chutes. Notez enfin que dormir permet de libérer l’hormone de croissance humaine (HGH). Celle-ci permet de réparer et de reconstruire les muscles. Donc, durant leur journée de repos, les coureurs vont faire une grasse matinée (généralement jusqu’à 9h30 ou 10h) et tenter de faire une sieste dans l’après-midi.

Surveiller son apport calorique pendant les jours de repos

On pourrait penser qu’avec les dépenses caloriques réalisées pendant les étapes précédentes, les coureurs vont en profiter pour se faire plaisir au niveau gastronomique. Même si les cuisiniers leur concocteront des plats plus élaborés que pendant les journées de course, ils vont surveiller leur apport calorique et le réduire notablement. En effet, consommer la même quantité de calories et de glucides qu’un jour de course peut mener à une super-compensation des réserves caloriques. De quoi s’agit-il ? Tout simplement, chaque gramme de glucides stocké dans le corps attire trois grammes d'eau. Si un cycliste consomme la même quantité de glucides un jour de repos, sans dépenser toute cette énergie, il se retrouve avec un excédent. Cela fait gonfler les cellules et, dans ce cas, les processus métaboliques deviennent inefficaces et le coureur peut sous-performer le jour suivant.

Faire une sortie légère et se faire masser est aussi important

Généralement, lors d’une journée de repos, les coureurs prennent leur vélo pour faire une sortie d’une ou deux heures à un rythme facile et décontracté. Ils ponctuent toutefois cette sortie bavarde par quelques sprints. Après cette séance, ils iront se faire masser. Le massage après cet effort permet d’éliminer plus facilement les toxines mais aussi à stimuler l’arrivée de l’oxygène vers les muscles. Cela soulage aussi les tensions et douleurs musculaires accumulées. Quant à la petite sortie tranquille, son objectif est de dilater les vaisseaux sanguins avant le massage et donc d’améliorer la qualité de celui-ci.

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES