FLASHS

Tests de matériel

Test des roues Corima MCC DX 47mm

Publié le 20/01/2021 00:00

Nous avons eu le plaisir de tester pour vous, les nouvelles roues Corima MCC DX, la version disque de leur fameuse paire de roues carbone, des roues d’exception. Nous avons roulé avec le modèle 47mm à boyaux.

Passionnés de cyclisme, vous connaissez évidement Corima, la marque Française spécialisée dans les roues carbone, basée à Loriol-sur-Drôme et créée en 1973.

Si l’entreprise ne s’est pas toujours contentée de produire des roues, puisqu’elle réalisait aussi des composants carbone et même des cadres, principalement pour la piste, elle s’est recentrée sur cette activité depuis plus de 10 ans. Comme beaucoup d’autres acteurs Français du marché du cycle, Corima a connu des moments difficiles avec l’émergence de très nombreux concurrents qui pour la majorité produisent en Asie, à des couts bien inférieurs. C’est Look, un autre grand acteur Français du cycle, également spécialiste du carbone, qui a racheté Corima en 2016 en conservant l’identité de la marque et en leur permettant de poursuivre le développement de nouveaux modèles.

Photo 2_test Corima MCC DXCorima MCC DX 47mm | © www.corima.fr

 

En présentant les MCC en 2010, équipées de rayons carbone, l’entreprise Drômoise avait montré tout son savoir-faire et s’était positionné sur la niche du très haut de gamme, la haute-couture de la roue. Mais le marché s’orientant inéluctablement vers le freinage disque, une nouvelle version a dû être développée, en prenant en compte les contraintes différentes engendrées par l’application de l’effort, non pas sur la jante mais sur le moyeu. C’est ainsi que sont nées les MCC DX, intégrant un nouveau rayonnage adapté à ces contraintes, les jantes carbone sont allégées car moins sollicitées qu’avec un freinage patin sur jante, elles sont proposées en 2 hauteurs de 32 et 47mm. Les jantes conservent le concept de « boîte de torsion », inventé et breveté par Corima au début des années 90, la mousse structurale à l’intérieur permet d’intégrer une boîte de torsion en fibres de carbone unidirectionnelles, garantissant une grande rigidité.

Photo 3_test Corima MCC DxBoite de torsion jantes Corima  / © www.corima.fr

 

La roue avant est composée de 12 rayons carbone à tirage droit, venant se raccorder par collage sur un moyeu en aluminium. On parle de tirage droit car les rayons ne se croisent pas mais le raccordement sur la collerette du moyeu reste tangentiel pour une meilleure transmission du couple de freinage.

Photo 4_test Corima MCC DxMoyeu avant - Corima MCC DX | ©Vélo 101

 

 La roue arrière est, elle aussi, composée de 12 rayons carbone mais positionné de façon différente, ils ne se croisent pas non plus mais leur positionnement est original, en forme de Y, le système D2T. Le corps du moyeu est en aluminium afin de permettre la fixation du disque et du corps de roue libre, mais les 2 flasques sont en carbone, elles sont collées de part et d’autre du corps. Ce sont elles qui apportent l’originalité par leur géométrie en triple Y, des belles pièces moulées monobloc, les pieds des 3 Y sont raccordés ensemble sur le cylindre central, tandis que les têtes constituent les points d’ancrage des 6 rayons carbone.

Photo 5_test Corima MCC DxMoyeu arrière - Corima MCC DX / © www.corima.fr

 

 Même si ces flasques apportent une touche originale et esthétique, elles sont d’abord conçues dans le but de transmettre le plus efficacement possible les couples inverses, grâce à la technologie « double couple » D2T (Double Torque Technology). En effet les efforts issus de la puissance transmise par le cycliste d’un côté et par le disque de frein de l’autre, sont de sens opposé et nécessites une géométrie adaptée lorsque l’on veut conserver seulement 12 rayons. En effet, c’était le gros défi que c’était fixé les ingénieurs lors de la conception de ces MCC DX, réussir à conserver seulement 12 rayons par roue comme la version précédente, tout en intégrant le freinage disque.

Photo 11_test Corima MCC DX

BMC SRL01 avec Corima MCC DX 47mm | ©Vélo 101

 

Corima souhaitait conserver le bénéfice en termes de résistance au vent latéral, ainsi que la faible inertie propice aux accélérations en montagne et aux changements de rythme, que procure le fait d’avoir seulement 12 rayons par roue.

Les rayons des MCC DX adopte une nouvelle forme destinée à améliorer la pénétration dans l’air, leur section est évolutive, elle est ronde au pied du rayon puis évolue rapidement vers une forme beaucoup plus plate et aéro. Ce nouveau design permet d’augmenter de 9% l’aérodynamisme de la roue avant et de 18% la roue arrière par rapport aux précédentes MCC.

Photo 7_test Corima MCC DXRayons carbone - Corima MCC DX 47mm | ©Vélo 101


Les Corima MCC DX sont proposées en 4 versions, 2 modèles à pneus en hauteur de jante de 32 et 47mm et 2 à boyaux, avec les mêmes hauteurs de jantes. A noter qu’elles sont compatibles uniquement avec les disques à fixation de type Shimano Center Lock, comme la majorité des roues route concurrentes.

Caractéristiques communes à toutes les versions :

- Largeur de jante : 26 mm

- 12 rayons carbone à l’avant et à l’arrière

- Disponibles en corps de roue libre Shimano, Campagnolo et SRAM XDR

- Finition de surface : Carbone 3K

- Roue avant avec aimant intégré.

- Axe traversant Ø12 x 100mm à l’avant et Ø12 x 142mm à l’arrière.

 

Caractéristiques spécifiques de la version boyaux 32mm :

- Roue avant : Poids : 550g   Prix : 1500€  (1716€ avec roulements céramique)

- Roue arrière : Poids : 745g   Prix : 1699€  (2031€ avec roulements céramique)

- Paire : Poids : 1295g   Prix : 3199€  (3697€ avec roulements céramique)

 

Caractéristiques spécifiques de la version boyaux 47mm :

- Roue avant : Poids : 580g   Prix : 1550€  (1716€ avec roulements céramique)

- Roue arrière : Poids : 760g   Prix : 1749€  (2081€ avec roulements céramique)

- Paire : Poids : 1340g   Prix : 3299€  (3797€ avec roulements céramique)

 

Caractéristiques spécifiques de la version pneus 32mm :

- Roue avant : Poids : 660g   Prix : 1625€  (1791€ avec roulements céramique)

- Roue arrière : Poids : 835g   Prix : 1824€  (2156€ avec roulements céramique)

- Paire : Poids : 1495g   Prix : 3449€  (3947€ avec roulements céramique)

 

Caractéristiques spécifiques de la version pneus 47mm :

- Roue avant : Poids : 705g   Prix : 1675€  (1841€ avec roulements céramique)

- Roue arrière : Poids : 890g   Prix : 1874€  (2206€ avec roulements céramique)

- Paire : Poids : 1595g   Prix : 3549€  (4047€ avec roulements céramique)

Photo 8_test Corima MCC DXJante 47mm - Corima MCC DX | ©Vélo 101


Nous avons testé la version à boyaux en jantes de 47mm, corps de roue libre Shimano/Sram 11v. A noter que les roues sont livrées dans de belles housses de protection, indispensables pour transporter de telles pièces, lorsqu’elles ne sont pas sur le vélo.

L’ouverture des housses et un peu comme l’ouverture d’un cadeau sachant ce qui nous attends dessous ! Le premier mot qui vient est « magnifique », ces roues sont belles, le moyeu arrière D2T change de tout ce que l’on a pu voir avant. Un premier examen nous permet de constater la qualité de finition, c’est propre, pas de traces de colle au raccordement des rayons sur la jante et sur le moyeu. Les jantes sont, comme habituellement chez Corima, très bien finies avec la tresse de carbone 3K recouvert d’un vernis brillant. Les moyeux anodisés noir brillant se marient bien avec le carbone.

Photo 9_test Corima MCC DXMoyeu avant  - Corima MCC DX | ©Vélo 101


On constate l’évolution de profil de ces derniers et leur réalisation en carbone unidirectionnel. En lançant les roues en rotation à la main, on constate une très bonne fluidité même avec les roulements acier de notre version de test. Elles sont montées avec des boyaux Hutchinson Pro Tour 25mm.

Nous avons vérifié le poids des roues avec les boyaux installés : la roue avant pèse 935g, si l’on compte environ 30g de colle plus 260-270g pour le boyau Hutchinson Pro Tour et environ 10g pour le prolongateur de valve, on arrive à environ 625g nue (soit 45g de plus que le poids annoncé). La roue arrière pèse 1116g, avec le même calcul on arrive à environ 806g nue (soit 46g de plus que le poids annoncé, comme à l’avant). On n’est pas très loin du compte sachant que les boyaux peut-être légèrement plus lourds qu’annoncé et qu’il y a peut-être un peu plus de colle, cela reste très léger pour des roues de 47mm.

Photo 10_test Corima MCC dxPoids vérifiés avec boyaux - Corima MCC DX 47mm | ©Vélo 101

 

Sur la route :

Le simple fait de monter ces roues sur son vélo, le transforme immédiatement, ça claque ! il va falloir ne pas se laisser emporter par l’adrénaline et se concentrer sur les sensations réelles ressenties sur la route. Avec une telle construction, des rayons carbone même s’il n’y en a que 12, on pouvait s’attendre à une grande rigidité et les premiers tours de roues vont nous le confirmer.

 

La première sortie vallonée nous permet déjà de nous faire une bonne idée du comportement des roues, en effet il ne faut pas beaucoup de Km pour s’en rendre compte, sur des relances elles sont très vives, sur les accélérations et sprints elles sont hyper réactives, sans doute bien aidées par les boyaux Hutchinson Pro Tour gonflés entre 7.7 et 8 bars. Le cliquetis de la roue libre est assez discret, il résonne légèrement dans les rayons carbone ce qui produit un son assez agréable à l’oreille. Seul petit problème détecté lors de ce premier essai : les valves des boyaux venaient claquer sur les jantes à chaque tour de roue, mais il a été rapidement résolu en entourant le pied de valve de quelques tours de Chatterton.

Photo 13_test Corima MCC DXRoue avant Corima MCC DX 47mm | ©Vélo 101


Les sorties suivantes ont conforté nos premières sensations, sur le plat cette version 47mm tient toutes ses promesses, l’inertie est très bonne, l’aéro est toujours difficile à quantifier mais elle ne peut qu’être bonne au regard des caractéristiques. En revanche la réaction au vent latéral est beaucoup plus facile à percevoir, quelques sorties par vent fort nous ont permis de valider le bénéfice, mis en avant par Corima, qu’apporte l’utilisation de seulement 12 rayons. La stabilité par gros vent latéral est excellente.

Après avoir dégonflé légèrement dès la deuxième sortie, la surprise est venue du confort, on s’attendait à des roues très dures qui transmettent toutes les irrégularités de la route sans filtration mais elles se sont montrées moins raides qu’on aurait pu le penser, on a connu pire !

Il n’empêche que ces roues sont plutôt destinées à des coureurs bien entrainés, qui ont les watts pour en tirer toute leur quintessence.

Photo 12_test Corima MCC DXRoue arrière Corima MCC DX 47mm | ©Vélo 101


En conclusion :

La première question à vous poser est de savoir si vous avez le budget, car il faudra compter au minimum 3199€ si les boyaux vous conviennent et 3449€ si vous préférez rouler avec des pneus. Mais pour ce prix-là vous aurez le must de la roue carbone, une paire de roues qui transformera votre vélo en une machine de course. Alors certes il est préférable d’avoir un bon niveau pour profiter pleinement de ces roues mais si vous voulez vous faire plaisir et vous faire du bien au moral en ces temps difficile, alors n’hésitez pas, vous ne serez pas déçu. Vous aurez aussi la fierté de faire travailler une entreprise Française, qui développe et fabrique ses roues en France.

 

Retrouvez toutes les infos ici :

https://www.corima.fr/route.html

Et pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par email :

testvelo101@velo101.com

FULCRUM WHEELS

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 20 juin 2021
samedi 03 juillet 2021
samedi 24 juillet 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
samedi 11 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES