FLASHS

Pros

L'actu du Tour

Publié le 03/07/2013 09:58

Froome ravi de ne pas prendre le maillot, Noval touché au tendon, Van Den Broeck se place, BMC espérait un Top 5, 2000 francs d'amende pour Martin, King hors délais.

Chris Froome vire en tête avec le Team SkyChris Froome vire en tête avec le Team Sky | © SirottiChris Froome. Comme on pouvait s'y attendre, le grand bénéficiaire du contre-la-montre par équipes au niveau des prétendants à la victoire finale à Paris s'appelle Chris Froome. Le Team Sky a pris la 3ème place du chrono de Nice hier et le Britannique a pris du temps sur tous ses rivaux. " C'est un contre-la-montre très satisfaisant et nous sommes très contents du résultat, affirme le super favori du Tour. Le but aujourd'hui était de prendre le maillot, mais nous l'avons manqué de trois secondes. Si nous l'avions pris, cela aurait voulu dire que nous aurions dû le défendre sur les prochaines étapes globalement plates, ce que je juge peu utile pour le moment pour un avantage aussi minime" , a poursuivi Chris Froome.

Benjamin Noval. La prestation du Team Saxo-Tinkoff sur les 25 kilomètres autour de Nice est une des belles surprises de la journée d'hier. L'équipe semble taillée pour la montagne, mais a fait mieux que limiter les dégâts en prenant la 5ème place hier, à seulement six secondes du Team Sky. Pourtant, l'équipe danoise a été pour le moins malchanceuse. Peu après le premier intermédiaire, un spectateur s'est approché trop près du bord de la route pour prendre des photos. Son appareil a percuté la main de Benjamin Noval qui terminait le chrono loin derrière ses coéquipiers. L'Espagnol est touché au tendon de l'index gauche, mais sera au départ de Cagnes-sur-Mer ce matin. En revanche, il devra être opéré à la fin du Tour, le 21 juillet prochain.

Jurgen Van Den BroeckJurgen Van Den Broeck | © SirottiJurgen Van Den Broeck. L'autre belle surprise d'hier est à mettre au crédit de la formation Lotto-Belisol de Jurgen Van Den Broeck. Les Belges ont terminé 4èmes hier et ont parfaitement placé leur leader qui vise un podium à Paris. "Je suis très content de ce résultat, a naturellement affirmé le 4ème du Tour 2012. Nous avons donné le maximum. Nous avons roulé jusqu'à 60 km/h ! Ce fut une très forte prestation de l'ensemble de l'équipe. Nous avons un fort train pour le sprint et nous ne pouvons pas sous-estimer cela. Cela a aussi joué dans ce contre-la-montre par équipes. J'étais déjà content d'avoir quitté la Corse indemne et de n'avoir pas perdu de temps. Maintenant, je suis encore plus soulagé de rester aussi près au classement général suite à cette belle prestation après les quatre premiers jours importants."

BMC Racing Team. Cette saison n'est pas celle du BMC Racing Team en ce qui concerne les contre-la-montre par équipes, et ce même si la formation américaine a remporté le premier exercice du genre en 2013, au Qatar. 12ème sur le chrono du Giro, l'équipe sponsorisée par le fabricant de cadres suisse a bouclé les 25 kilomètres en 9ème position hier. "Nous voulions être dans le Top 5 et perdre un peu moins de temps sur les principaux leaders au classement général, reconnaît le directeur sportif John Lelangue. C'était donc un peu décevant vu tout le travail que nous avons fourni. Nous savons que cela peut arriver sur un parcours aussi rapide, même sur une courte distance. Au moins, nous sommes toujours là et nous savons que la route est encore longue jusqu'à Paris."

Les Omega Pharma-Quick Step au départ de NiceLes Omega Pharma-Quick Step au départ de Nice | © SirottiTony Martin. Depuis l'apparition du Championnat du Monde du contre-la-montre à Valkenburg l'an dernier, l'UCI interdit aux champions nationaux de l'exercice en solitaire d'arborer un maillot aux couleurs de leur drapeau sur un exercice collectif. Cela vaut aussi pour le champion du monde, en l'occurrence Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) qui ne pouvait porter son maillot irisé. Mais hier, l'Allemand a eu le malheur de partir avec un cadre aux couleurs de l'arc-en-ciel et a écopé d'une amende de 2000 francs suisses, soit la même somme qu'Orica-GreenEdge pour la rocambolesque affaire du bus de Bastia. Un paradoxe quand on sait que les champions du monde du contre-la-montre par équipes sont... les Omega Pharma-Quick Step.

Sondage. Pour la première fois, le Tour de France s'est décidé à visiter la Corse cette année. Alors que la caravane avait fait son retour sur le continent, il était temps de dresser un premier bilan de cette nouveauté. Vous êtes plus de 85 % à estimer que ce Grand Départ était une réussite, même si l'engouement populaire sur l'Ile de Beauté n'a pas toujours été au rendez-vous et que le terrain escarpé n'a pas été totalement exploité par les principaux protagonistes. 24 heures après le contre-la-montre par équipes de Nice, il est temps de faire resurgir le débat sur le bien-fondé de la présence d'un tel exercice sur le Tour. C'est la question que nous vous posons aujourd'hui. Répondez à notre question du jour à ce sujet. Vous retrouverez demain les réponses à notre sondage ici même.

Edward KingEdward King | © SirottiTed King. Le contre-la-montre par équipes est un exercice souvent redouté par les coureurs, qui plus est lorsqu'il est abordé dans des conditions loin d'être optimales. Victime d'une chute en Corse, Ted King (Cannondale) a été contraint de s'élancer avec un vélo traditionnel en raison de la douleur hier. Vite lâché par ses coéquipiers, l'Américain a fait une bonne partie des 25 kilomètres seul. Malgré la douleur, King a rallié l'arrivée hors délais pour sept petites secondes. En dépit des explications fournies par le staff italien, les commissaires ont décidé de ne pas repêcher le natif du New Hampshire. Sort cruel pour le coureur de 31 ans qui voit son Tour s'arrêter là. C'est donc un équipier de moins pour Peter Sagan. 

L'étape du jour... Cagnes-sur-Mer-Marseille (228,5 km)

 
INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 05 juin 2021
dimanche 06 juin 2021
dimanche 20 juin 2021
samedi 26 juin 2021
samedi 03 juillet 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES