FLASHS

Pros

Tour de France — Tour de France J-5 : la fête aux grimpeurs

Publié le 29/06/2015 15:26

Fort de 101 éditions, le Tour de France s'apprête à expérimenter une nouvelle forme d'équilibre, divisé en deux séquences énergiques promptes à faire bouger les lignes.

La carte du Tour 2015La carte du Tour 2015 | © ASODésireux de varier les difficultés, d'éparpiller les opportunités et de multiplier les options stratégiques, le Tour de France se réinvente en permanence. Après 101 éditions, le voilà qui s'apprête à expérimenter une nouvelle forme d'équilibre souhaitée par Christian Prudhomme et ses équipes. Très clairement, ce sont deux séquences de dix étapes chacune que l'on distinguera à cette édition 2015 qui part samedi d'Utrecht, aux Pays-Bas, pour trois semaines de riches péripéties.

Après un contre-la-montre réduit samedi à la portion congrue – 13,8 kilomètres dans les rues d'Utrecht en tout et pour tout, soit le plus petit kilométrage de l'Histoire du Tour –, il restera schématiquement dix jours de plaine et dix jours de montagne. Mais dans ce canevas l'organisation a tout mis en œuvre pour faire bouger les lignes.

En première semaine, les coureurs du Tour devront composer avec le vent qui souffle sur les polders de Zélande dimanche ou les falaises de Seine-Maritime jeudi 9, maîtriser l'art et la manière de franchir les pavés (13,3 kilomètres) mardi 7 en direction de Cambrai, et dompter les "cimes de la plaine" que sont le Mur de Huy (4,6 km à 9,6 %) lundi 6 et le test toujours instructif de Mûr-de-Bretagne (2 km à 6,9 %) samedi 11. Un premier volet riche en aspérités qui ne s'offrira à l'évidence pas qu'aux sprinteurs, qui ne devraient guère trop bénéficier de la réintroduction des bonifications sur l'ensemble du parcours, et qu'on attendra au mieux sur quatre étapes au cours de cette première semaine qui pourrait déjà éliminer des favoris de la course au maillot jaune.

D'autant plus que cette première séquence se conclura par un contre-la-montre par équipes atypique, placé en toute fin de première semaine sur la distance de 28 kilomètres entre Vannes et Plumelec, via la mythique côte de Cadoudal (1,7 km à 6,2 %). Une infraction au règlement de l'UCI tolérée – le chrono par équipes doit normalement se trouver sur le premier tiers de l'épreuve – qui pourrait bien déséquilibrer les forces des équipes au terme d'une première semaine énergique.

Le peloton du Tour de France dans la descente du GlandonLe peloton du Tour de France dans la descente du Glandon | © SirottiLa séquence suivante fera la part belle aux grimpeurs portés vers l'attaque. Qu'il s'agisse de renverser la tendance ou de consolider sa position, les étapes de montagne du 102ème Tour de France ont pour la plupart été tracées sur des formats dynamiques qui récompenseront l'initiative. En deuxième semaine, trois étapes se succéderont dans les Pyrénées. L'arrivée inédite à la Pierre-Saint-Martin (15,3 km à 7,4 %) donnera lieu à une véritable course de côte sur les rampes du col du Soudet. Le lendemain, le Tour transitera par le col d'Aspin et le Tourmalet avant l'arrivée à Cauterets, 41 kilomètres plus tard. Le Plateau de Beille (15,8 km à 7,9 %) accueillera quant à lui la deuxième arrivée au sommet, avant de mettre le cap sur les Alpes via le sud du Massif Central et une arrivée toujours spectaculaire à l'aérodrome de Mende (3 km à 10,1 %).

Les perspectives de rebondissement se devinent davantage encore dans le massif alpin en troisième semaine, dans lequel quatre étapes consécutives de haute intensité s'enchaîneront aux portes de Paris à Pra-Loup (6,2 km à 6,5 %) le mercredi 22, quarante ans après la défaillance historique d'Eddy Merckx, via le col d'Allos (14 km à 5,5 %) et sa vertigineuse descente, Saint-Jean-de-Maurienne le jeudi 23 via le Glandon (21,7 km à 5,1 %) et les spectaculaires Lacets de Montvernier (3,4 km à 8,2 %), La Toussuire (18 km à 6,1 %) le vendredi 24 via le col du Chaussy (15,4 km à 6,3 %), la Croix de Fer (22,4 km à 6,9 %) et le Mollard (5,7 km à 6,8 %), et l'Alpe d'Huez (13,8 km à 8,1 %) le samedi 25, escaladée pour la première fois à la veille de l'arrivée finale sur les Champs-Elysées à travers une courte étape de 110,5 kilomètres par le col de la Croix de Fer (29 km à 5,2 %) pris dans le sens inverse de celui de la veille.

Les 21 étapes du Tour de France 2015 :

• 1ère étape (samedi 4 juillet) : Utrecht-Utrecht (13,8 km CLM)
• 2ème étape (dimanche 5 juillet) : Utrecht-Zélande (166 km)
• 3ème étape (lundi 6 juillet) : Anvers-Huy (159,5 km)
• 4ème étape (mardi 7 juillet) : Seraing-Cambrai (223,5 km)
• 5ème étape (mercredi 8 juillet) : Arras-Amiens (189,5 km)
• 6ème étape (jeudi 9 juillet) : Abbeville-Le Havre (191,5 km)
• 7ème étape (vendredi 10 juillet) : Livarot-Fougères (190,5 km)
• 8ème étape (samedi 11 juillet) : Rennes-Mûr-de-Bretagne (181,5 km)
• 9ème étape (dimanche 12 juillet) : Vannes-Plumelec (28 km CLM/équipes)
• Repos (lundi 13 juillet) : Pau
• 10ème étape (mardi 14 juillet) : Tarbes-La Pierre-Saint-Martin (167 km)
• 11ème étape (mercredi 15 juillet) : Pau-Cauterets (188 km)
• 12ème étape (jeudi 16 juillet) : Lannemezan-Plateau de Beille (195 km)
• 13ème étape (vendredi 17 juillet) : Muret-Rodez (198,5 km)
• 14ème étape (samedi 18 juillet) : Rodez-Mende (178,5 km)
• 15ème étape (dimanche 19 juillet) : Mende-Valence (183 km)
• 16ème étape (lundi 20 juillet) : Bourg-de-Péage-Gap (201 km)
• Repos (mardi 21 juillet) : Gap
• 17ème étape (mercredi 22 juillet) : Digne-les-Bains-Pra-Loup (161 km)
• 18ème étape (jeudi 23 juillet) : Gap-Saint-Jean-de-Maurienne (186,5 km)
• 19ème étape (vendredi 24 juillet) : Saint-Jean-de-Maurienne-La Toussuire (138 km)
• 20ème étape (samedi 25 juillet) : Modane-L'Alpe d'Huez (110,5 km)
• 21ème étape (dimanche 26 juillet) : Sèvres-Paris-Champs-Elysées (109,5 km)

Campagnolo Juillet

KTM

Oisans tourisme 1ère semaine

Sport pulsion astana

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
samedi 27 juillet 2019
samedi 03 août 2019
dimanche 04 août 2019
samedi 10 août 2019
samedi 17 août 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES