FLASHS

Santé / forme

Coupure trop longue

Publié le 09/11/2011 07:00

Une reprise début novembre après cinq semaines de coupure complète n'est pas trop précoce mais au contraire déjà trop tardive. Notre entraîneur nous en dit plus.

Peter SaganPeter Sagan | © SirottiToutes les deux semaines, notre spécialiste répond aux questions que vous vous posez. Entraînement, santé, suivi, préparation... Vous pouvez poser toutes vos questions sur le forum Entraînement/Santé ou par email à infos@velotraining.net.

"J'ai arrêté la compétition le 11 septembre, la reprise de mon entraînement maintenant est-elle trop précoce pour être en forme en février ou mars ? J'évoluerai en 2ème catégorie FFC l'année prochaine, après une année en 3ème catégorie."

Vous faites ici référence à une coupure complète de cinq semaines. La question mérite donc d'être pensée différemment : une reprise en ce début novembre n'est pas trop précoce mais au contraire déjà trop tardive ! En effet, cinq semaines d'arrêt causent des désadaptations importantes. A savoir que les acquis, s'ils ne sont pas "envolés", sont quelque peu "effacés".

Idéalement, il aurait fallu observer une phase dite de transition en octobre, en vous appuyant sur diverses activités (natation, course à pied, VTT etc.) tout en maintenant un minimum de contact avec le vélo avant une reprise de l'entraînement spécifique dès le mois de novembre. Cette logique répond à votre souhait d'être en forme dès février/mars, c'est-à-dire en tout début de saison (si vous aviez mentionné un pic de forme en juin la réponse eut été quelque peu différente).

C'est maintenant un contre-la-montre qui est lancé afin de retrouver au plus vite une bonne condition physique. Il vous faudra passer par une phase dite de "reprise" qui s'étalera sur plus ou moins trois semaines, le temps de retrouver quelques sensations. A partir de là vous pourrez attaquer le travail spécifique en démarrant par les fondamentaux, à savoir la force et la vélocité. Puis viendra le temps d'augmenter progressivement l'intensité.

Quoi qu'il en soit, et compte tenu de la coupure complète de cinq semaines, nous vous conseillons de passer outre la phase dite de "transition" (multisports). Les activités annexes pourront venir en complément du vélo mais plus en substitut du vélo, compte tenu du retard pris dans la préparation. Par ailleurs, il vous faudra de la patience, de la régularité et beaucoup de progressivité dans votre programme d'entraînement. Le risque, c'est de vouloir à tout prix mettre les bouchées doubles dès la reprise, ce qui mènerait à une fatigue et des contre-performances. L'idéal serait de pouvoir monter en puissance sur les mois de décembre et janvier avec des séances d'allure course puis de PMA régulières.

Lors de l'intersaison 2012-2013, visez plutôt une coupure relative (charge d'entraînement à plus ou moins 50 % de la charge d'entraînement habituelle). Même étalée sur plusieurs semaines, elle permettra de maintenir davantage les acquis.

Benoît Valque - www.velotraining.net

INSCRIPTION EN LIGNE