FLASHS

Santé / forme

La natation en complément

Publié le 12/12/2012 16:00

La natation est-elle une bonne activité de complément à la pratique du vélo pendant l'hiver, ou est-elle au contraire néfaste ? Notre spécialiste vous répond.

Tous à l'eau sur le Tri Roc !Tous à l'eau sur le Tri Roc ! | © ASOToutes les deux semaines, notre spécialiste répond aux questions que vous vous posez. Entraînement, santé, suivi, préparation... Vous pouvez poser toutes vos questions sur le forum Entraînement/Santé ou par email à infos@velotraining.net.

"Il fut un temps où on disait que la piscine était préjudiciable à l'activité cycliste. Mais qu'en est-il ? Je suis cyclosportif, j'ai 43 ans et je fais environ 5000 kilomètres par an. Cet automne et cet hiver, mon fils de 14 ans me demande d'aller à la piscine un soir en semaine. Y a-t-il des exercices à faire pour travailler le cardio, la muscu ou les seuils ?"

Effectivement on a longtemps lu et entendu que la natation est préjudiciable à l'activité cycliste : pour les amateurs de cette théorie l'eau est accusée de "trop assouplir" les muscles inférieurs. Dès lors, la natation engendrerait moins de tonicité, et donc une perte de force. Le triathlon montre que c'est une idée reçue et que cette théorie n'est pas justifiée. C'est en réalité le fait de rester plongé trop longtemps dans l'eau chaude qui peut être néfaste (bain chaud, sauna etc.).

Cette séance de natation automnale puis hivernale, interviendrait donc en plus de votre entraînement actuel et habituel. Elle est donc à considérer comme un complément, une sollicitation supplémentaire dans votre semaine type. Donc à partir de là, celle-ci ne peut être néfaste : elle représente quelques dizaines de minutes de travail et donc une dépense calorique et une sollicitation de la filière aérobie qui n'existaient pas auparavant.

Pour ce qui est des exercices à entreprendre, la natation n'est pas le vélo ! Bien entendu les nageurs travaillent spécifiquement, tout comme les cyclistes : la technique mais aussi le seuil, la VMA, les changements de rythme. La force (nage avec plaquettes) et la vélocité (qu'on appelle fréquence en natation) sont également des variables importantes. Ceci dit, ces séquences de travail s'adressent à des nageurs expérimentés.

L'important pour vous, c'est le travail d'endurance. Si vous souhaitez que cette séance hebdomadaire ait un impact positif sur votre condition physique en vue de votre activité cycliste il vous faut pouvoir maintenir un travail continu, avec donc peu de pauses. Pour cela privilégiez votre nage préférentielle, celle où vous êtes le plus à l'aise, celle dans laquelle vous ne vous essoufflez pas trop. Au contraire, si au sein de votre séance il y a trop de pauses, la filière aérobie ne sera guère sollicitée et la séance n'aura aucun intérêt.

Cela étant dit le renforcement musculaire spécifique et le travail au seuil ne seront guère envisageables. Il faudrait pouvoir vous appuyer sur un bon niveau en natation pour obtenir des transferts entre natation et vélo sur le plan physiologique. De même le renforcement musculaire du haut du corps sera quasi nul avec une seule séance hebdomadaire. De même ne comptez pas sur une augmentation significative de votre capacité respiratoire.

En conclusion visez avant toute chose une pratique "plaisir". La natation n'est nullement incompatible avec le vélo, mais au rythme d'une séance par semaine, vous n'obtiendrez pas de gains majeurs.

Benoît Valque - www.velotraining.net

CAMPAGNOLO

INSCRIPTION EN LIGNE