FLASHS

Pros

C'est déjà la bagarre !

Publié le 20/08/2012 19:00

Vuelta # 3. Les attaques successives d'Alberto Contador vers Arrate ne lui permettent pas de gagner. C'est Alejandro Valverde qui fait coup double : étape et Maillot Rouge.

Alejandro Valverde bat Joaquim Rodriguez de justesseAlejandro Valverde bat Joaquim Rodriguez de justesse | © Sirotti

Malgré la beauté du plateau de participants de ce Tour d'Espagne, un homme manque cruellement à l'appel aujourd'hui sur les 155 km qui relient Faustino V à Eibar : Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi). Tombé violemment lors du dernier Tour de France, le champion olympique de Pékin est aligné cette semaine sur le Tour de Poitou-Charentes où il tentera de retrouver tout doucement sa forme avant les championnats du monde. Mais sa place était sur la Vuelta, plus encore sur la Vuelta  2012 qui fait la part belle au Pays Basque, un territoire auquel Samuel Sanchez est viscéralement attaché. Bien qu'il soit né à Oviedo dans les Asturies, Sanchez a été adopté par les basques lorsqu'il a rejoint l'équipe amateur Orbéa en 1996. Dès lors, son plan de carrière était tracé : le maillot orange d'Euskatel-Euskadi serait pour lui.
 
Ce maillot Orange, Samuel Sanchez ne l'a jamais quiité. Mieux, il l'a mis en valeur à de très nombreuses reprises, mais les supporters basques gardent une saveur particulière de ses 3 victoires consécutives au sanctuaire d'Arrate sur le Tour du Pays Basque. Alors quand le peloton s'est jeté tout à l'heure dans les pentes sévères de la difficulté qui surplombe Eibar, il était impossible de ne pas penser à Samuel Sanchez. Et en son absence, c'est sur Igor Anton (Euskaltel-Euskadi) que reposent tous les espoirs de réussite pour les supporters basques. En tout cas, ces derniers ont du être déçus de ne pas voir de maillot orange dans l'échappée du jour.

En effet, c'est Philippe Gilbert (BMC Racing Team) qui lance les hostilités en début d'après-midi après seulement 4 kilomètres de course. Le belge est rejoint par Markel Irizar (RadioShack-Nissan), Andrey Zeits (Astana), Pim Lightart (Vacansoleil-DCM), Christophe Riblon (Ag2r La Mondiale), Nico Sijmens (Cofidis), Sergio Carrasco (Andalucía) et Dominique Rollin (FDJ-BigMat). Gilbert est malin, 11ème du classement général ce matin à seulement 10 secondes de Castroviejo (Movistar Team), il sait qu'il peut prendre le Maillot Rouge grâce aux bonifications distribuées tout au long du parcours. Et puis l'échappée pourrait lui permettre d'aborder la montée finale vers Arrate avec un peu d'avance pour terminer avec les meilleurs.

Par six fois Alberto Contador attaque ses adversaires vers Arrate.

Alberto Contador n'arrive pas à lâcher Rodriguez, Valverde et FroomeAlberto Contador n'arrive pas à lâcher Rodriguez, Valverde et Froome | © Sirotti

Mais, naturellement, la Movistar Team ne voit pas cette initiative d'un bon œil. Elle laisse partir les 8 hommes, mais ne leur accorde qu'une avance limitée à 3'20" tout au plus. Pourtant, la formation d'Eusebio Unzue se doute que Castroviejo ne pourra pas suivre les meilleurs vers Arrate. Mais elle possède dans ses rangs d'autres cartes pour s'illustrer comme Valverde, Cobo ou encore Quintana.  A 25 kilomètres de l'arrivée, l'écart est toujours de 2'30" en faveur des échappés. Il faut attendre le coup d'accélérateur de la Rabobank et du Team Sky pour voir le peloton revenir comme une fusée. Philippe Gilbert parvient néanmoins à prendre 8 secondes de bonifications aux sprints intermédiaires, ce qui n'est de toute façon pas suffisant pour prendre le Maillot Rouge. Le belge n'a pas de regrets à avoir puisqu'il se fait avaler lui et ses compagnons d'échappée par le peloton à 8 kilomètres de l'arrivée.

Nous sommes alors au pied de l'ascension vers Arrate. C'est le moment pour la Saxo Bank-Tinkoff d'Alberto Contador de prendre le commandement des opérations. Au passage, elle nous offre une image bien connue, mais que l'on avait oubliée ces derniers mois, celle d'un Contador lancé sur orbite par ses équipiers au pied d'une ascension. L'accélération de l'équipe danoise fait des dégâts et réduit considérablement le peloton. Damiano Cunego (Lampre-ISD) et Juan-José Cobo (Movistar Team) sont les premiers favoris lâchés d'un peloton qui ne compte plus Castroviejo bien entendu. A 6 kilomètres de l'arrivée, Rafal Majka (Saxo Bank-Tinkoff), le dernier équipier de Contador s'écarte. Pendant quelques secondes, le temps semble se figer dans le groupe des favoris puisque personne ne veut prendre la course à son initiative. Jusqu'à ce qu'Alejandro Valverde passe à l'attaque.

Le Maillot Rouge reste sur dans le camp Movistar grâce à Alejandro ValverdeLe Maillot Rouge reste sur dans le camp Movistar grâce à Alejandro Valverde | © Sirotti

L'offensive du murcian est tranchante et puissante. Mains en bas du guidon, Valverde fait un écart mais il est rapidement revu par Contador, Rodriguez (Team Katusha) et Froome (Team Sky). C'est ensuite au tour de Contador de placer une banderille dont lui seul à le secret. Mais là encore, les 3 hommes reviennent, même si Froome accuse toujours un temps de retard au démarrage. Dans les 2 derniers kilomètres d'ascension, Contador repasse à l'attaque pas moins de 4 fois ! Mais sans toutefois parvenir à lâcher Valverde, Froome et Rodriguez. Ces 4 là sont les plus forts aujourd'hui et vont se disputer la victoire d'étape. Rodriguez connaît parfaitement le final, il sait qu'il faut passer en tête au dernier virage. Il répète ses gammes avec succès et semble se diriger sans soucis vers la victoire, mais, croyant avoir course gagnée, il se relève dans les 5 derniers mètres. Cet excès de confiance permet à Valverde de le sauter in extremis sur la ligne. Le coureur de la Movistar fait même coup double puisqu'il s'empare du Maillot Rouge ! Mais ce soir le ton est donné : Contador passera à l'attaque autant de fois qu'il le faudra pour remporter ce Tour d'Espagne. Vivement la suite.

Une autre arrivée au sommet attend les coureurs demain lors de la 4ème étape entre Barakaldo et la station de Valdezcaray.

Classement 3ème étape :

1. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) les 155,3 km en 3h49'37"
2. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) m.t.
3. Christopher Froome (GBR, Team Sky) m.t.
4. Alberto Contador (ESP, Saxo Bank-Tinkoff) m.t.
5. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) à 6 sec.
6. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) m.t.
7. Eros Capecchi (ITA, Liquigas-Cannondale) m.t.
8. Benat Intxausti (ESP, Movistar Team) m.t.
9. Andrew Talansky (USA, Garmin-Sharp) m.t.
10. Robert Gesink (PBS, Rabobank) m.t.

Classement général # 3 :

1. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) en 8h46'56"
2. Benat Intxausti (ESP, Movistar Team) à 18 sec.
3. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) à 19 sec.
4. Christopher Froome (GBR, Team Sky) à 20 sec.
5. Alberto Contador (ESP, Saxo Bank-Tinkoff) à 24 sec.
6. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) à 28 sec.
7. Robert Gesink (PBS, Rabobank) m.t.
8. Rigoberto Uran (COL, Team Sky) m.t.
9. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) à 33 sec.
10. Igor Anton (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 46 sec.

Sport 101 Facebook V4

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19