FLASHS

Pros

Giro : Les temps forts de la première semaine

Publié le 13/10/2020 07:00

Après 9 jours de course et la journée de repos hier, retrouver les temps forts de la première semaine du Tour d'Italie.

Déjà 9 étapes du Giro sont derrière nous et le Tour d’Italie reste fidèle à lui-même, tout peut arriver. Revenons sur les points forts de cette première semaine. 

Démare avec le maillot cyclamenDémare avec le maillot cyclamen | © Groupama-FDJ

En 1 et ce n’est pas parce qu’on est chauvin mais car c’est mérité, les trois succès du Picard Arnaud Démare (Groupama-FDJ). Autant sa victoire sur la 4ème étape s’est jouée d’un fil devant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), autant celle sur la 7ème étape est incontestable. Il a lancé son sprint très tôt, pris quelques longueurs d’avance et personne n’a été en mesure de le rattraper. Cerise sur le gâteau, il est le porteur du maillot cyclamen et sa formation lui a préparé un vélo assorti : le nouvel Aircode de chez Lapierre, en violet, ça claque ! C’est Démare qui gagne, mais c’est tout une équipe qu’il y a derrière, un groupe construit depuis plusieurs saisons déjà. On retrouve l’Australien Miles Scotson, le Néerlandais Ramon Sinkeldam et son poisson pilote l’Italien Jacopo Guarnieri dans son train habituel. Viennent compléter ce beau collectif, le Suisse Kilian Frankiny et le jeune Savoyard Simon Guglielmi. En avant pour la suite ! 

Le côté relax chez EF Pro CyclingLe côté relax chez EF Pro Cycling | © EF Pro Cycling

En numéro 2, le bon coup pour EF Pro Cycling. Avec leur maillot spécial Giro conçu en collaboration avec Rapha et Palace, les coureurs ne passent pas inaperçu, et ça plait. En plus de ça, ils gagnent. Déjà deux victoires d’étapes avec Jonathan Caicedo qui s’est imposé en costaud au sommet de l’Etna dans des conditions très difficiles et Ruben Guerreiro qui a remporté la 9ème étape, en ayant été le plus fort de l’échappée. Bravo à cette équipe qui donne un coup de jeune au cyclisme ! 

Filippo Ganna avec son beau véloFilippo Ganna avec son beau vélo | © Ineos

Pour la troisième place du podium, le numéro de Filippo Ganna (Ineos), ou plutôt les numéros. Première sortie avec son maillot de champion du monde du contre-la-montre, l’Italien Filippo Ganna a dominé le contre-la-montre d’ouverture de ce Tour d’Italie pour l’emporter à près de 59km/h de moyenne, 22 secondes d’avance sur son premier poursuivant, Joao Almeida (Deceuninck Quick Step). Rebelote 4 jours après, au terme d’un long raid solitaire il parvient à résister aux favoris, même en ayant dû gravir un col de 22km à 5% dans le final. Sacrée performance. 

La victoire émouvante du BritanniqueLa victoire émouvante du Britannique | © Capture Tweet

Le bonus, la victoire du Britannique Alex Dowsett (Israël Start-Up Nation), très émouvante. Le coureur de 32 ans a en effet levé les bras à Vieste après une journée dans l’échappée. Grâce à son coéquipier Matthias Brändle, l’écart face au peloton s’est maintenu et il a su être malin pour aller s’imposer. « Une victoire que j’avais besoin », confie-t-il, après une saison délicate et toujours sans contrat pour l’an prochain. 

Rappelons qu’au classement général provisoire c’est le jeune Portugais Joao Almeida (Deceuninck Quick Step) qui enchaîne les jours en rose et qui résiste bien. Il possède 30 secondes d’avance sur le Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb) et 39 secondes sur l’Espagnol Pello Bilbao (Bahrain McLaren). Vincenzo Nibali (Trek Segafredo) pointe en 5ème position, juste devant Jakob Fuglsang (Astana) 6ème.  

Joao Almeida en roseJoao Almeida en rose | © Getty Sport

Après la journée de repos hier, reprise des hostilités avec 177 kilomètres entre Lanciano et Tortoreto sur un parcours que l’on peut qualifier de transition, la bataille devrait se jouer entre les équipes de sprinteurs et les baroudeurs. 

Par Maëlle Grossetête 

INSCRIPTION EN LIGNE