FLASHS

Pros

Pour l'Histoire

Publié le 27/05/2012 18:53

Giro # 21. Auteur d'un chrono sans fautes, Ryder Hesjedal dépossède Joaquim Rodriguez du Maillot Rose et devient le premier canadien à remporter un grand tour.

Marco Pinotti imbattable dans les rues de MilanMarco Pinotti imbattable dans les rues de Milan | © Sirotti

En dessinant le parcours du 95ème Tour d'Italie, les organisateurs du Giro ont cherché à préserver le maximum de suspense. Le pari a été plus que réussi, eux-mêmes ne s'attendant sûrement pas à assister à pareille conclusion. Car ce matin à Milan, trois coureurs peuvent encore espérer ajouter leur nom au somptueux palmarès du Tour d'Italie. Le plus probable: Ryder Hesjedal (Garmin-Barracuda) qui semble posséder les armes pour refaire son retard de 31 secondes sur Joaquim Rodriguez (Team Katusha). Depuis plusieurs jours, ces deux coureurs semblent s'être donné rendez-vous aujourd'hui pour en découdre. Mais hier soir, un troisième larron est venu s'inviter au duel qui n'en est plus un…

Il s'agit de Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM). Bien que son retard de 2'18" sur le Maillot Rose apparaisse trop conséquent, les supporters belges n'auront de cesse de vous répéter que De Gendt a terminé le contre-la-montre de Grenoble sur le dernier Tour de France avec 3'27" d'avance sur Ryder Hesjedal ! Pris dans l'euphorie collective, on se dit alors pourquoi pas. Après tout, le spectacle y gagnerait ! Mais à midi, une nouvelle va faire retomber l'euphorie dans le camp belge. On apprend en effet que le contre-la-montre va être raccourci de 2 kilomètres pour des problèmes de voiries. La distance du chrono tombe alors à 28 kilomètres. La mission quasi-impossible pour Thomas De Gendt devient impossible. Mais Joaquim Rodriguez, lui, est clairement avantagé par cette modification de dernière-minute. C'est décidément une fin de Giro à faire tourner les têtes des bookmakers.

Le tracé du chrono a beau être raccourci, il en garde sa caractéristique principale : sa sinuosité. Rodriguez en sait quelque chose puisque le Maillot Rose chute – légèrement – dans un virage alors qu'il reconnaissait le parcours en fin de matinée. Ce n'est pas la meilleure façon pour aborder sereinement son contre-la-montre vous en conviendrez. Les nombreux virages du parcours font une autre victime, cette fois dans le rang des favoris de l'étape. Taylor Phinney (BMC Racing Team) annoncé comme l'homme à battre aujourd'hui se trompe même de route quelques secondes et perd toute chance de victoire d'étape. Il terminera 16è du contre-la-montre, loin, très loin derrière le vainqueur du jour.

Au premier pointage intermédiaire, le Maillot Rose de Rodriguez ne tient déjà plus qu'à un fil.

Rodriguez, Hesjedal, De Gendt, le podium étonnant de ce Tour d'ItalieRodriguez, Hesjedal, De Gendt, le podium étonnant de ce Tour d'Italie | © Sirotti

Ce vainqueur, c'est son équipier Marco Pinotti. Le coureur italien s'est fait des chronos de fin de Giro sa spécialité. Déjà vainqueur de la 21ème étape en 2008, il avait terminé deuxième en 2010. Aujourd'hui, il acquiert un nouveau succès en survolant la concurrence puisque Geraint Thomas (Team Sky), pourtant 2ème de l'étape, accuse un retard de 39 secondes ! Pour la victoire d'étape l'affaire est donc pliée rapidement. S'élancent alors les dix premiers du général. Sans surprise, John Gadret (Ag2r La Mondiale) est le grand perdant du jour. 114ème de l'étape, le Français est expulsé du top 10 du général. La lutte pour le podium, elle, oppose Michele Scarponi (Lampre-ISD) à Thomas De Gendt. En dépit d'une belle résistance offerte par l'Italien, De Gendt est surpuissant et inarrêtable. Le Belge termine 5ème de l'étape à 1'01" et chipe la troisième place du Giro à Scarponi. Confirmation qu'il n'y aura pas d'italiens sur le podium de ce Tour d'Italie.

Si Thomas De Gendt est survolté aujourd'hui, que dire de Ryder Hesjedal. Au 1er pointage intermédiaire, il passe dans les mêmes temps que le Belge, mais surtout il reprend déjà 29 secondes à Joaquim Rodriguez, impuissant. La messe est dite. A moins d'une chute ou incident mécanique, le Giro ne peut échapper à Ryder Hesjedal. Le Canadien écrase ses pédales avec une énergie rare et fait preuve d'une lucidité remarquable quand il préfère rouler sur les lignes de circulation pour éviter le rendement moindre des pavés. A l'arrivée, il s'en va chercher la 6ème place de l'étape. Le miracle n'a pas lieu pour Purito Rodriguez qui termine à sa place, 26ème à 1'56" de Pinotti, mais surtout à 47 secondes de Hesjedal. 16 secondes de trop. Les 16 secondes les plus longues de sa carrière.

Ryder Hesjedal sacré, c'est tout le Canada qui est en liesse. Le coureur de la Garmin-Barracuda devient le premier canadien à remporter un grand tour. La consécration pour cet homme venu du VTT qui s'est révélé aux yeux du grand public en terminant 6ème du Tour de France 2010. Au départ de ce Tour d'Italie, peu de personnes le citaient parmi les favoris. Mais ses performances contre-la-montre, la force de son équipe et sa constance dans la haute-montagne ont rapidement fait de lui l'homme à battre. Il est le vainqueur d'un Giro extrêmement ouvert qui n'a été dominé par aucun cycliste, malgré les dix jours en rose de Joaquim Rodriguez. Ce dernier, qui n'est jamais passé aussi près de remporter un grand tour, peut nourrir un seul regret : ne pas avoir attaqué vers Lago Laceno quand Ryder Hesjedal était alors à la rupture. Le Giro aurait pu basculer ce jour là.

Classement 21ème étape :

1. Marco Pinotti (ITA, BMC Racing Team) les 28,2 km en 33'06"
2. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) à 39 sec.
3. Jesse Sergent (NZE, RadioShack-Nissan) à 53 sec.
4. Alex Rasmussen (DAN, Garmin-Barracuda) à 1'00"
5. Thomas De Gendt (BEL, Vacansoleil-DCM) à 1'01"
6. Ryder Hesjedal (CAN, Garmin-Barracuda) à 1'09"
7. Gustav Larsson (SUE, Vacansoleil-DCM) à 1'14"
8. Maciej Bodnar (POL, Liquigas-Cannondale) à 1'15"
9. Svein Tuft (CAN, Orica-GreenEdge) à 1'22"
10. Julien Vermote (BEL, Omega Pharma-Quick Step) à 1'23"

Classement général final :

1. Ryder Hesjedal (CAN, Garmin-Barracuda) en 91h39'02"
2. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) à 16 sec.
3. Thomas De Gendt (BEL, Vacansoleil-DCM) à 1'39"
4. Michele Scarponi (ITA, Lampre-ISD) à 2'05"
5. Ivan Basso (ITA, Liquigas-Cannondale) à 3'44"
6. Damiano Cunego (ITA, Lampre-ISD) à 4'40"
7. Rigoberto Uran (COL, Team Sky) à 5'57"
8. Domenico Pozzovivo (ITA, Colnago-CSF Bardiani) à 6'28"
9. Sergio Henao (COL, Team Sky) à 7'50"
10. Mikel Nieve (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 8'08"

Classement par points final :

1. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) 139 pt
2. Mark Cavendish (GBR, Team Sky) 138 pt
3. Ryder Hesjedal (CAN, Garmin-Barracuda) 113 pt
4. Michele Scarponi (ITA, Lampre-ISD) 81 pt
5. Domenico Pozzovivo (ITA, Colnago-CSF Bardiani) 80 pt
6. Thomas De Gendt (BEL, Vacansoleil-DCM) 76 pt
7. Ivan Basso (ITA, Liquigas-Cannondale) 58 pt
-. Alexander Kristoff (NOR, Team Katusha) 58 pt
9. Geraint Thomas (GBR, Team Sky) 53 pt
10. Andrey Amador (CRC, Team Movistar) 52 pt

Classement de la montagne final :

1. Matteo Rabottini (ITA, Farnese Vini-Selle Italia) 84 pt
2. Stefano Pirazzi (ITA, Colnago-CSF Bardiani) 44 pt
3. Andrey Amador (CRC, Team Movistar) 43 pt
4. Michal Golas (POL, Omega Pharma-Quick Step) 34 pt
5. Domenico Pozzovivo (ITA, Colnago-CSF Bardiani) 26 pt
6. Jan Barta (TCH, Team NetApp) 24 pt
-.  Miguel-Angel Rubiano (COL, Androni Giocattoli) 24 pt
-. Ryder Hesjedal (CAN, Garmin-Barracuda) 24 pt
9. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) 23 pt
10. Thomas De Gendt (BEL, Vacansoleil-DCM) 21 pt

Classement des jeunes final :

1. Rigoberto Uran (COL, Team Sky) en 91h44'59"
2. Sergio Henao  (COL, Team Sky)  à 1'53"
3. Gianluca Brambilla (ITA, Colnago-CSF Bardiani) à 8'23"
4. Diego Ulissi (ITA, Lampre-ISD) à 31'20"
5. Damiano Caruso (ITA, Liquigas-Cannondale) à 43'48"
6. Tanel Kangert (EST, Astana) à 44'52"
7. Peter Stetina (USA, Garmin-Barracuda) à 48'28"
8. Tom-Jelte Slagter (PBS, Rabobank) à 51'27"
9. Stefano Pirazzi (ITA, Colnago-CSF Bardiani) à 1h35'00"
10. Jon Izaguirre (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 1h42'57"

Classement par équipes final :

1. Lampre-ISD (ITA)en 274h19'46"
2. Movistar Team (ESP) à 10'53"
3. Team Sky (GBR) à 37'07"
4. Astana (KAZ) à 43'12"
5. Garmin-Barracuda (USA) à 51'52"
6. Liquigas-Cannondale (ITA) à 54'09"
7. Euskaltel-Euskadi (ESP) à 56'27"
8. Colnago-CSF Bardiani (ITA) à 1h10'25"
9. Ag2r La Mondiale (FRA) à 1h22'12"
10. Team Katusha (RUS) à 1h30'51"

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES