FLASHS

Pros

Schumacher ne voulait pas freiner

Publié le 28/04/2011 18:23

Tour des Asturies # 1. L'Allemand Stefan Schumacher sprinte à l'encontre de son coéquipier Contantino Zaballa et reprend contact avec les podiums.

Stefan SchumacherStefan Schumacher | © SirottiRedoutable concurrence oblige, le Tour des Asturies déplore un peu le manque de vedettes au départ de son édition 2011. Qu'importe, cela va constituer l'occasion de découvrir de futures stars... ou de recroiser la route d'anciens coureurs de premier plan, à l'image d'un certain Stefan Schumacher (Miche-Guerciotti). Exilé dans la modeste équipe italienne depuis la fin de sa suspension, l'Allemand de 29 ans a déjà obtenu plusieurs résultats significatifs malgré deux années sans compétition. Il se présente comme l'un des favoris du Tour des Asturies, dont la première étape se dispute entre Oviedo et Gijon (162,2 km), par-delà des routes qui ne sont ici jamais vraiment planes. Les irrégularités du terrain vont ainsi donner naissance à une échappée de huit coureurs emmenée par Iñigo Cuesta (Caja Rujal) et Rafael Infantino (EPM-Une).

Ce dernier est le plus convaincant des huit. Dans la montée de l'Alto de San Martin de Huerces, la principale difficulté référencée à 14 kilomètres de l'arrivée, c'est lui qui se détache à la pédale. Le Colombien est à l'aise dans la montée mais la partie finale le dessert. Seul face au vent de face qui le freine en direction de Gijon, il ne peut lutter contre le retour d'un peloton réduit à une trentaine de coureurs et emmené par les Miche-Guerciotti. Le regroupement s'opère à 4 kilomètres de l'arrivée et le rapide Constantino Zaballa se voit déjà gagner l'étape d'ouverture d'une épreuve dont il est le lauréat sortant. Malheureusement pour lui, son coéquipier Stefan Schumacher se sent lui aussi capable de l'emporter et il lui grille la politesse à 50 mètres de la ligne, le privant de la victoire pour retrouver un succès auquel il n'avait plus goûté depuis trois ans. Et qu'importe le geste d'incompréhension lancé à son égard par Constantino Zaballa, qui n'a certainement pas apprécié la plaisanterie et pour qui le champagne aura ce soir un goût amer. En attendant, voilà déjà Schumacher installé en tête du classement général. Et il pourrait enfoncer le clou demain dans le contre-la-montre.

Demain vendredi, deux demi-étapes seront au programme : Gijon-Aviles (82,9 km) et un chrono de 14 kilomètres autour de Piedras Blancas.

Classement 1ère étape :

1. Stefan Schumacher (ALL, Miche-Guerciotti) les 162,2 km en 3h46'35"
2. Contantino Zaballa (ESP, Miche-Guerciotti) m.t.
3. David Gutierrez (ESP, Geox-TMC) m.t.
4. Santiago Perez (ESP, Barbot-Epifel) m.t.
5. Javier Moreno (ESP, Caja Rural) m.t.
6. Luis Pasamontes (ESP, Movistar Team) m.t.
7. Iñaki Isasi (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
8. Juan-Pablo Suarez (COL, EPM-Une) m.t.
9. Pasquale Muto (ITA, Miche-Guerciotti) m.t.
10. Gorka Izagirre (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.

Classement général :

1. Stefan Schumacher (ALL, Miche-Guerciotti) en 3h46'25"
2. Contantino Zaballa (ESP, Miche-Guerciotti) à 3 sec.
3. David Gutierrez (ESP, Geox-TMC) à 6 sec.
4. Javier Moreno (ESP, Caja Rural) à 9 sec.
5. Santiago Perez (ESP, Barbot-Epifel) à 10 sec.
6. Luis Pasamontes (ESP, Movistar Team) m.t.
7. Iñaki Isasi (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
8. Juan-Pablo Suarez (COL, EPM-Une) m.t.
9. Pasquale Muto (ITA, Miche-Guerciotti) m.t.
10. Gorka Izagirre (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.

Groupama picto-dec18

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019
dimanche 07 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19