FLASHS

Pros

Tour de France — Tour et détours # 16

Publié le 20/07/2015 11:56

De l'action prévue à Gap, Bora-Argon 18 n'a pas sa place d'après vous, Pierre-Luc Périchon et le motard de la gendarmerie, une journée de transition paisible.

L'étape du jour... 16ème étape : Bourg-de-Péage-Gap (201 km)

Le profil de la 16ème étape du Tour de France 2015Le profil de la 16ème étape du Tour de France 2015 | © ASOQuand le Tour fait étape Gap, le passage par le col de Manse (8,9 km à 5,6 %) semble désormais obligatoire. C'est la troisième fois depuis 2011 qu'il sera emprunté et il s'y est toujours passé quelque chose pour le classement général. Moins que la montée roulante, c'est la descente technique de la Rochette longue de près de 12 bornes qui permet de replonger sur Gap qui crée souvent des différences. En 2011, Alberto Contador y avait repris plus d'une minute à Andy Schleck. De là à voir le Madrilène tenter de réitérer son coup, il n'y a qu'un pas que l'on serait tenté de franchir. S’il devrait y avoir du mouvement parmi les favoris, la victoire d'étape ne devrait pas échapper aux baroudeurs qui ont régulièrement le dernier mot à Gap dans cette configuration, comme l'attestent les victoires passées de Thor Hushovd et Rui Costa.

Le sondage... des cinq équipes invitées, laquelle n'a pas sa place sur le Tour ?

Les équipes invitées doivent faire leurs preuves et un Tour décevant est d'autant plus sévèrement jugé. Des cinq formations qui ont obtenu les faveurs des organisateurs, les équipes Bora-Argon 18 (47%) et Cofidis (28%) sont celles avec qui vous êtes les plus sévères. Les deux groupes sportifs ont perdu rapidement leurs leaders. Dominik Nerz dans les Pyrénées pour les Allemands et Nacer Bouhanni dans le Nord pour le collectif français. Au vu des mésaventures connues par Chris Froome ce week-end, la question du dispositif de sécurité autour des coureurs à de nouveau été posée. Faut-il le renforcer ? C'est notre sondage du jour.

Le Vélo 101-solite... la grande famille du Tour de France

Habitué à rouler en tête de course, le super baroudeur du Tour de France Pierre-Luc Périchon (Bretagne-Séché Environnement) a bien failli se retrouver au sol samedi alors qu'un motard de la gendarmerie doublait l'échappée au moment où il s'écartait. Les deux hommes se sont heurtés mais ont pu éviter une collision plus grave. Hier à Mende, le gendarme est venu présenter ses excuses au coureur, qui a salué le travail réalisé par les hommes en bleu. Le Tour, c'est avant tout une grande famille.

Le gendarme s'excuse auprès de Pierre-Luc PérichonLe gendarme s'excuse auprès de Pierre-Luc Périchon | © Bretagne-Séché Environnement

La vidéo embarquée... au cœur du peloton

Comme c'était prévisible, le peloton a vécu une journée relativement paisible hier entre Mende et Valence avant de venir titiller les Alpes dès aujourd'hui. Une étape de transition classique que vous pouvez revivre de l'intérieur.

INSCRIPTION EN LIGNE