FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Le Fameux Paris Brest Paris

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 13/06/2019 23:52

C'est l'année des premières pour moi, BRM 300, 400 Et 600 km le week-end dernier. Ça c'est fait ! Inscription au Paris Brest Paris validée hier. Maintenant y a plus ka. Pour qui ce sera une première également ? 

Pour moi aussi, premier 400 et 600. Je suis en train de négocier la semaine de congés au mois d'Aout auprés de mon patron. Tu pars a quelle heure ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/06/2019 01:14

17h00

J'ai un avantage sur toi, je ne bosse plus depuis mars 2017, je suis en pré retraite. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/06/2019 09:28

Pour moi aussi, premier 400 et 600. Je suis en train de négocier la semaine de congés au mois d'Aout auprés de mon patron. Tu pars a quelle heure ?

Et toi ? Tu pars à quelle heure ? 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/06/2019 10:27

Absolument, je l'ai fait plusieurs fois. C'est une expérience extraordinaire et avant tout une épreuve de volonté plus mentale que physique, avec un brassage international unique au monde. Pas besoin d'aligner des millions de bornes, l'accumulation des brevets qualificatifs suffit à se mettre dans le rythme et permet de peaufiner son aptitude à rouler de nuit, se reposer au bon moment, choisir la bonne alimentation ...

  Tout cela est extra !  Bravo !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/06/2019 23:12
Dû à un nombre considérable de préinscriptions abandonnées (1500), ouverture des inscriptions à tous (avec BRM qualificatifs) jusqu'au 3 juillet.

DateDélaiPlaces restantes
18/08 80h00 127
18/08 90h00 646
19/08 84h00 235

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/07/2019 20:14

Dû à un nombre considérable de préinscriptions abandonnées (1500), ouverture des inscriptions à tous (avec BRM qualificatifs) jusqu'au 3 juillet.

DateDélaiPlaces restantes
18/08 80h00 127
18/08 90h00 646
19/08 84h00 235

Tu vois Jean Marc, tu étais inquiet à tort pour ton inscription.

Mais ça ne vient pas de toi. je pense que leur système est relativement d'inscription est très anxyogène.

Où en es-tu? te sens-tu prêt?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/07/2019 20:35

Tu vois Jean Marc, tu étais inquiet à tort pour ton inscription.

Mais ça ne vient pas de toi. je pense que leur système est relativement d'inscription est très anxyogène.

Où en es-tu? te sens-tu prêt?

Salut David, 

J'ai fait les BRM de Grenoble sauf le 600 que j'ai fait à l'ASPTT Lyon. J'ai le départ de la 2ème vague à 16h15. Je me retrouve le seul du club sur ce PBP. C'est l'inconnu mais je le faire au feeling, en autonomie. Je rêve de 60h00 avec mon grand âge.... 

Le 600 c'est bien passé en 23 heures de roulage principalement à 2 avec des pauses trop longues à mon goût.

Je vais me joindre à une petite équipe de L'Isle d'Abeau dans quelques jours pour faire une sortie de 600 km sur le parcours de Grenoble qui est exigeant.

Ensuite inchallah, je vais peut-être y prendre goût smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/07/2019 07:20

Salut David, 

J'ai fait les BRM de Grenoble sauf le 600 que j'ai fait à l'ASPTT Lyon. J'ai le départ de la 2ème vague à 16h15. Je me retrouve le seul du club sur ce PBP. C'est l'inconnu mais je le faire au feeling, en autonomie. Je rêve de 60h00 avec mon grand âge.... 

Le 600 c'est bien passé en 23 heures de roulage principalement à 2 avec des pauses trop longues à mon goût.

Je vais me joindre à une petite équipe de L'Isle d'Abeau dans quelques jours pour faire une sortie de 600 km sur le parcours de Grenoble qui est exigeant.

Ensuite inchallah, je vais peut-être y prendre goût smiley mr-green

Oui, nous t'avons lâchement abandonné.

Je ne suis pas certain qu'un 600km à cet époque de l'année soit opportun. C'est, en effet, beaucoup de fatigue; alors que PBP demande beaucoup de fraicheur à la fois physique et mentale.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/07/2019 09:49

Oui, nous t'avons lâchement abandonné.

Je ne suis pas certain qu'un 600km à cet époque de l'année soit opportun. C'est, en effet, beaucoup de fatigue; alors que PBP demande beaucoup de fraicheur à la fois physique et mentale.

On va rouler sur le parcours du 600 mais comme on ne part pas de Grenoble mais de la maison ce sera plus court. De plus afin de ne pas se griller on va faire étape.J'aurai bien eu besoin de tes conseils aguerris pour ce genre d'épreuves où tu excelles, je vais tenter de finir ce PBP pour une première ! 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 05/08/2019 18:12

Plus que 13 jours avant le départ ! Etes vous prêt ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2019 15:08

J’ai 8500 km mais je suis dans le doute.

Moi j'ai 8000 km a ce jour et en bossant 45h00/sem je ne peux pas mieux faire quantitativement. Moi aussi, j'ai des doutes car c'est un gros challenge et une grosse inconnue coté physique mais coté moral c'est tout bon et j'ai hate d'y être car cela commence a faire long comme préparation depuis cet hiver. Et puis le doute permet de mieux gérer.....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/08/2019 19:54

J'ai tourné les 10 000 mais comme vous je doute. J’appréhende le parcours du retour !

c'est l'année des premières pour moi, 300, 400, 600 et une sortie avec 2 collègues de 580 km avec  7600m de D+ mais je commence à gamberger même à 59 ans....  il vrai que je n'ai pas envie de mettre80h00. Départ à 16h15 pour moi.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/08/2019 13:55

Jean Marc,

Fameux ! On ne sait pas, aucun pâtissier ne s'est lancé dans sa conception. Le paris Brest OUI, grâce au premier arrivant de 1891, il se dénommait Charles TERRONT, et à son arrivée en plein Paris, il s'installa en terrasse, avec sa boisson il commanda une pâtisserie. La trouvant à son goût il en recommanda plusieurs. Et comme elle n'avait pas de nom, on lui donna le nom de Paris Brest, voilà l'histoire !

Qui en fait est plus longue, 71 h27' pour ce vaillant cycliste, coureur ou touriste routier ? C'est en effet toute une histoire qui vaut la peine, et que les élites actuelles n'ont plus le temps de faire vivre. Alors il faut bien que quelques cyclos, touristes ou sportifs fassent le travail pour maintenir cette histoire. En fait une belle histoire, mais qui ne peut durer que 90 h, alors que nos ainés de 1891 pouvaient la vivre 7 jours, et avec bon nombre de crevaisons en pneus démontables ou non.

C'est drôle, à l'instant sur la 3 une émission qui évoque cette fameuse pâtisserie avec le témoignage de l'arrière petit fils de l'inventeur de cette gourmandise  en 1909 à Maisons-Laffitte. Lui ne parle pas de l'anecdote du coureur, même s'il évoque bien le rapport avec  la course et l'hommage à cette dernière avec la forme du Paris-Brest en roue de vélo...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/08/2019 20:06

C'est drôle, à l'instant sur la 3 une émission qui évoque cette fameuse pâtisserie avec le témoignage de l'arrière petit fils de l'inventeur de cette gourmandise  en 1909 à Maisons-Laffitte. Lui ne parle pas de l'anecdote du coureur, même s'il évoque bien le rapport avec  la course et l'hommage à cette dernière avec la forme du Paris-Brest en roue de vélo...

Steven,

Et bien j'aurais bien voulu voir cette émission, car quand j'évoque la question en janvier j'ai un peu recherché ma source, et pas moyen de retrouver l'ouvrage en question, mais ma mémoire n'est pas défaillante et j'avais bien assimilé cette anecdote, mais les détails ? L'arrivée était jugée devant le petit journal, en plein Paris mais quel quartier ?  Alors l'ouvrage était spécifique à l'histoire du PBP, j'aurais grand plaisir à te donner chaque noms avec l'auteur et le n° de la page, mais hélas. Alors pour le moment j'y crois toujours !

Si d'autres intervenants ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/08/2019 22:18

Steven,

Et bien j'aurais bien voulu voir cette émission, car quand j'évoque la question en janvier j'ai un peu recherché ma source, et pas moyen de retrouver l'ouvrage en question, mais ma mémoire n'est pas défaillante et j'avais bien assimilé cette anecdote, mais les détails ? L'arrivée était jugée devant le petit journal, en plein Paris mais quel quartier ?  Alors l'ouvrage était spécifique à l'histoire du PBP, j'aurais grand plaisir à te donner chaque noms avec l'auteur et le n° de la page, mais hélas. Alors pour le moment j'y crois toujours !

Si d'autres intervenants ?

Je rappelle l'explication de ce nom, que tu avais fournie le 4/1:

Jean Marc,

Fameux ! On ne sait pas, aucun pâtissier ne s'est lancé dans sa conception. Le paris Brest OUI, grâce au premier arrivant de 1891, il se dénommait Charles TERRONT, et à son arrivée en plein Paris, il s'installa en terrasse, avec sa boisson il commanda une pâtisserie. La trouvant à son goût il en recommanda plusieurs. Et comme elle n'avait pas de nom, on lui donna le nom de Paris Brest, voilà l'histoire !

---------------

Pour en avoir le cœur net, je suis allé voir Wiki et vous y trouverez le réponse

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paris-brest

que personne ne dément dans la section "discussion".

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/08/2019 16:21

Je rappelle l'explication de ce nom, que tu avais fournie le 4/1:

Jean Marc,

Fameux ! On ne sait pas, aucun pâtissier ne s'est lancé dans sa conception. Le paris Brest OUI, grâce au premier arrivant de 1891, il se dénommait Charles TERRONT, et à son arrivée en plein Paris, il s'installa en terrasse, avec sa boisson il commanda une pâtisserie. La trouvant à son goût il en recommanda plusieurs. Et comme elle n'avait pas de nom, on lui donna le nom de Paris Brest, voilà l'histoire !

---------------

Pour en avoir le cœur net, je suis allé voir Wiki et vous y trouverez le réponse

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paris-brest

que personne ne dément dans la section "discussion".

BON je reviens sur la question, et mes recherches ne sont pas complètes. J'ai encore des archives à fouiller, et je ne pense pas avoir rêvé sur le final de 1891, je l'ai lu quelque part.

Si je reprend l'ouvrage de Jacques SERAY "PBP 1891 - 2007" page 31 je découvre : Paris-Brest ce n'est pas du gâteau, disait le populaire. Sans doute au regard des efforts à fournir. En tout cas , ce n'était pas l'avis de Mr Durand, pâtissier à Maisons Laffitte. Pierre Giffard prenait son pain chez lui tous les jours. Et quand un n'était pas au four et l'autre au moulin de ses écrits, les hommes se parlaient. Un jour le mitron, qui avait déjà une idée sur la question, lui lança : "Et si je créai un gâteau en forme de roue ? Dans le vélo, c'est l'organe essentiel, n'est-ce pas ?" Le Paris-Brest était né. Couronne délicatement fourrée, prêt à gagner les plus lointains villages de l'hexagone et à régaler les familles. C'était en 1910. 

Là il y a écart avec Wiki…. Comme quoi la question peut être délicate, et il y a un siècle ! Affaire à suivre comme la prochaine édition avec ses départs lundi prochain, et les candidats ont d'autres soucis en tête, mais ils pourraient à leur retour le fêter ave un P-B en version 700, ou 650 pour certains cyclos encore adeptes.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2019 11:17
De retour hier sur mes routes de la forêt de Rambouillet après presque 4 semaines alpines, je rencontre 4 cyclos dont je devine qu’ils sont là pour le Paris Brest Paris : 3 indiens de Madras et un russe de Volgograd (plus connue sous son ancien nom de Stalingrad...). J’ai d’un coup pris conscience de la portée mondiale, et exceptionnelle, de cette épreuve....Après avoir sympathisé, j’ai fait quelque km avec eux quelques km, l’un des indiens moulinait tranquillement à 35 km/h en tongues sur son Trek Domane.... Je tacherai d’être au départ dimanche et sur la route de retour mercredi pour encourager les participants, à qui je souhaite une très bonne route.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2019 12:49

Sur la page Facebook de Björn Lenhard, je le vois en photo avec Fiona Kolbingre.

Il sera au départ et aura bcp de monde dans la roue.

Qq'1 sait-il s'il a vraiment l'intention de faire P-B-P en pignon fixe? 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2019 13:55

Sur la page Facebook de Björn Lenhard, je le vois en photo avec Fiona Kolbingre.

Il sera au départ et aura bcp de monde dans la roue.

Qq'1 sait-il s'il a vraiment l'intention de faire P-B-P en pignon fixe? 

 

Ce ne serait pas nouveau (en ne tenant pas compte de la période où le dérailleur n'existait pas, bien sûr !). Dans les années 90, j'avais lu dans Le Cycle que quelqu'un avait fait tout Paris-Brest-Paris en pignon fixe. Ça m'avait sidéré !

Le braquet m'est resté en mémoire, 42/17, le nom aussi mais j'en suis moins sûr : Claude Galvaing, je crois.

Ça me fait d'ailleur poser une question ici, puisque je ne connais pas les régions traversées : sur quel type de terrain les cyclistes de PBP doivent-ils rouler ? Plat, vallonné ou l'un et l'autre alternativement ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2019 14:10

Ce ne serait pas nouveau (en ne tenant pas compte de la période où le dérailleur n'existait pas, bien sûr !). Dans les années 90, j'avais lu dans Le Cycle que quelqu'un avait fait tout Paris-Brest-Paris en pignon fixe. Ça m'avait sidéré !

Le braquet m'est resté en mémoire, 42/17, le nom aussi mais j'en suis moins sûr : Claude Galvaing, je crois.

Ça me fait d'ailleur poser une question ici, puisque je ne connais pas les régions traversées : sur quel type de terrain les cyclistes de PBP doivent-ils rouler ? Plat, vallonné ou l'un et l'autre alternativement ?

Apparemment bien vallonné, 11 000 m D+

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2019 14:10

Ce ne serait pas nouveau (en ne tenant pas compte de la période où le dérailleur n'existait pas, bien sûr !). Dans les années 90, j'avais lu dans Le Cycle que quelqu'un avait fait tout Paris-Brest-Paris en pignon fixe. Ça m'avait sidéré !

Le braquet m'est resté en mémoire, 42/17, le nom aussi mais j'en suis moins sûr : Claude Galvaing, je crois.

Ça me fait d'ailleur poser une question ici, puisque je ne connais pas les régions traversées : sur quel type de terrain les cyclistes de PBP doivent-ils rouler ? Plat, vallonné ou l'un et l'autre alternativement ?

En essayant de trouver des précisions relatives à Lenhard, j'ai vu qu'effectivement en 2015 il y avait un certain nombre de pignons fixes.

C'est vallonné, avec probablement qq belles bosses entre Brest et Loudéac surtout. Je suis actuellement ds le Léon et je n'aimerais rouler seul et longtemps vers Brest contre ce vent qui souffle (heureusement j'ai fait une bonne sortie hier et je ne prévois que de la marche aujourd'hui).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/08/2019 16:27

Ce ne serait pas nouveau (en ne tenant pas compte de la période où le dérailleur n'existait pas, bien sûr !). Dans les années 90, j'avais lu dans Le Cycle que quelqu'un avait fait tout Paris-Brest-Paris en pignon fixe. Ça m'avait sidéré !

Le braquet m'est resté en mémoire, 42/17, le nom aussi mais j'en suis moins sûr : Claude Galvaing, je crois.

Ça me fait d'ailleur poser une question ici, puisque je ne connais pas les régions traversées : sur quel type de terrain les cyclistes de PBP doivent-ils rouler ? Plat, vallonné ou l'un et l'autre alternativement ?

Bonjour Franck,

Lors du PBP 1991 Claude GALVAING avait effectué le parcours entièrement en pignon fixe avec un braquet de 43/17. A 55 ans, il avait fait le temps respectable de 63h56, soit une dizaine d'heures de plus que lors de l'édition de 1987.

Björn LENHARD cette année sera aussi en pignon fixe avec 49/19. Il vient sans ambition particulière autre que de passer un bon moment et part à 20h45 avec ceux qui ont choisi le délai maximum de 90 heures. Bien noter qu'il vient de rentrer cette semaine de Brest à Paris en vélo après une participation écourtée pour blessures à la TCR..

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

Fulcrum Speed 40 DB_Novembre 2019

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 17 novembre 2019
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES