FLASHS

Pros

Tour d'Espagne — Matej Mohoric met la balle au fond

Publié le 25/08/2017 18:15

Vuelta # 7. Une fois encore, l'échappée va au bout sur le Tour d'Espagne, et c'est le Slovène Matej Mohoric qui l'emporte après s'être isolé dans le final.

Le peloton du Tour d'Espagne au départLe peloton du Tour d'Espagne au départ | © SirottiNous voilà à l'aube d'un second week-end passionnant qui, sans encore être en mesure de préciser l'identité du vainqueur final de cette Vuelta, écartera probablement encore bien du monde et devrait aérer le classement général davantage qu'il ne l'est déjà ! Les montées courtes mais explosives demain de Xorret de Cati (5 km à 9 %) et dimanche du Puig Llorença (4 km à 9,1 %) sauront à coup sûr faire de nouvelles différences en toute fin d'étape, surtout quand on voit comme le peloton vole en éclats à la moindre difficulté. Ce fut encore le cas cet après-midi alors que les coureurs en terminaient avec une longue - la plus longue de cette édition - étape de transition entre Lliria et Cuenca (207 km).

Le peloton, qui ne dispose décidément pas assez de sprinteurs sur cette Vuelta pour qu'une équipe se charge de contrôler la course, avait de nouveau fait une croix sur la victoire d'étape. Il y avait devant quatorze éclaireurs depuis les premiers kilomètres d'une étape casse-pattes tracée sur les hauteurs castillanes. Et l'écart avoisinait les neuf minutes à l'approche des 20 derniers kilomètres. Mais même sans la perspective d'une victoire d'étape, il fallait franchir à 12 kilomètres de l'arrivée l'Alto del Castillo et ses 2 kilomètres de pente pavée à 7,2 %.

C'est ici que l'échappée du matin s'était disloquée, et c'est là aussi que le peloton allait perdre la majorité de ses éléments pour ne plus compter qu'une trentaine d'hommes dans le sillage des Sky. Les Britanniques jouaient davantage la carte de l'apaisement que celle de la course aux secondes, mais cela avait suffi à faire péter le paquet. Trente-cinq hommes allaient finir au sein de ce groupe, quelques 8'38" après le vainqueur de l'étape. Tous les favoris étaient à bord, ce qui maintient le statu quo dans le Top 10 du classement général... ou presque car à force de prendre des tickets pour la bonne échappée, Jetse Bol (Manzana Postobon Team) se retrouve ce soir 7ème à 46 secondes de Froome !

Matej MohoricMatej Mohoric | © SirottiLe coureur néerlandais n'était pas passé loin déjà d'endosser le maillot rouge il y a deux jours à Alcossebre. Cette fois encore il aura hérité en cours de route du statut de leader virtuel, avant que le peloton ne réduise la différence dans le final. Avec Jetse Bol, il y avait donc treize hommes devant depuis le matin : Richard Carapaz et José-Joaquin Rojas (Movistar Team), Luis-Angel Mate et Anthony Perez (Cofidis), Arnaud Courteille (FDJ), Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Alessandro De Marchi (BMC Racing Team), Floris De Tier (Team LottoNL-Jumbo), Alexis Gougeard (Ag2r La Mondiale), Matej Mohoric (UAE Team Emirates), Pawel Poljanski (Bora-Hansgrohe), Rafael Reis (Caja Rural-Seguros RGA) et Aldemar Reyes (Manzana Postobon Team).

Une échappée qui gagnait du terrain au fil des kilomètres pour s'assurer d'aller au bout. Mais avec l'Alto del Castillo placé tel un tremplin, il était clair qu'une nouvelle sélection allait intervenir. Elle précipitait d'abord en tête De Gendt, Mohoric, Poljanski et Rojas, avant que Matej Mohoric ne bondisse avant la descente, à 10 kilomètres de l'arrivée, pour terminer sa course en solitaire dans ce style si caractéristique, assis sur le tube horizontal, qui lui avait valu le titre mondial des Espoirs aux Championnats du Monde de Florence en 2013.

A Cuenca, le Slovène préservait 16 secondes pour empocher son premier grand succès chez les pros. Devant Pawel Poljanski, 2ème encore, vingt-quatre heures après sa défaite au sprint face à Tomasz Marczynski.

Classement 7ème étape :

1. Matej Mohoric (SLO, UAE Team Emirates) les 207 km en 4h43'35"
2. Pawel Poljanski (POL, Bora-Hansgrohe) à 16 sec.
3. José-Joaquin Rojas (ESP, Movistar Team) m.t.
4. Thomas De Gendt (BEL, Lotto-Soudal) m.t.
5. Alessandro De Marchi (ITA, BMC Racing Team) à 27 sec.
6. Floris De Tier (BEL, Team LottoNL-Jumbo) m.t.
7. Jetse Bol (PBS, Manzana Postobon Team) à 29 sec.
8. Luis-Angel Mate (ESP, Cofidis) à 1'21"
9. Anthony Perez (FRA, Cofidis) à 1'32"
10. Arnaud Courteille (FRA, FDJ) m.t.

Classement général :

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) en 27h46'51"
2. Esteban Chaves (COL, Orica-Scott) à 11 sec.
3. Nicolas Roche (IRL, BMC Racing Team) à 13 sec.
4. Tejay Van Garderen (USA, BMC Racing Team) à 30 sec.
5. Vincenzo Nibali (ITA, Bahrain-Merida) à 36 sec.
6. David De La Cruz (ESP, Quick-Step Floors) à 40 sec.
7. Jetse Bol (PBS, Manzano Postobon Team) à 46 sec.
8. Fabio Aru (ITA, Astana) à 49 sec.
9. Adam Yates (GBR, Orica-Scott) à 50 sec.
10. Michael Woods (CAN, Cannondale-Drapac) à 1'13"

Classement par points :

1. Matteo Trentin (ITA, Quick-Step Floors) 49 pt
2. Pawel Poljanski (POL, Bora-Hansgrohe) 44 pt
3. Matej Mohoric (SLO, UAE Team Emirates) 43 pt

Classement de la montagne :

1. Davide Villella (ITA, Cannondale-Drapac) 38 pt
2. Thomas De Gendt (BEL, Lotto-Soudal) 17 pt
3. Darwin Atapuma (COL, UAE Team Emirates) 12 pt

Classement du combiné :

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) 15 pt
2. Esteban Chaves (COL, Orica-Scott) 34 pt
3. Nicolas Roche (IRL, BMC Racing Team) 43 pt

Classement par équipes :

1. Movistar Team (ESP) en 82h39'47"
2. UAE Team Emirates (UAE) à 2'45"
3. Astana (KAZ) à 8'27"