FLASHS

Pros

Tour d'Italie — Giro (J-1) : Les chances françaises

Publié le 03/05/2018 08:00

Tour d'Italie. A partir de demain, ils seront 14 à défendre les chances françaises sur le Giro. Mais qu'attendre des tricolores présents à Jerusalem ?

Alexandre Geniez sur le Tour des AlpesAlexandre Geniez sur le Tour des Alpes | © SirottiThibaut Pinot (Groupama-FDJ) fait partie des favoris de ce 101ème Tour d'Italie, et représente la meilleure chance tricolore pour succéder sur les routes du Giro à Jacques Anquetil (1960, 1964), Bernard Hinault (1980, 1982, 1985) et Laurent Fignon (1989). Mais treize autres français prendront le départ de Jerusalem, avec des ambitions différentes. Les rêves de maillot rose du natif de Melisey concerneront également ses coéquipiers William Bonnet, Mathieu Ladagnous, Anthony Roux et Jérémy Roy (Groupama-FDJ). Pour eux, les trois semaines seront centrées sur la performance de leur leader et leur objectif sera d'accompagner au mieux le Franc-Comtois vers le podium. Les quatre garçons auront surtout un rôle à jouer lors des étapes de plaine, où il s'agira de protéger au mieux le 3ème du Tour 2014. Car en montagne, Morabito, Preidler et Reichenbach seront mieux armés pour l'épauler.

Une seconde équipe tricolore sera sur les routes italiennes pendant trois semaines, l'autre formation WorldTour Ag2r La Mondiale. Alexandre Geniez (Ag2r La Mondiale) en sera le leader avec des ambitions de top 10 au général. Habitué de la course rose, il reste sur deux abandons mais avait terminé 9ème de l'épreuve en 2015. Il sera accompagné de François Bidard, Mikaël Chérel, Hubert Dupont et Quentin Jauregui (Ag2r La Mondiale), qui protégeront le dernier vainqueur du Tour La Provence mais devraient également avoir des opportunités pour prendre quelques échappées. Enfin, le dernier coureur tricolore de l'équipe de Vincent Lavenu va courir son premier Grand Tour. Il s'agit de Clément Venturini (Ag2r La Mondiale), spécialiste du cyclo-cross, et bien décidé à 24 ans à franchir un cap sur la route. Sa pointe de vitesse pourrait lui offrir quelques opportunités.

Kenny Elissonde, équipier de FroomeKenny Elissonde, équipier de Froome | © SirottiEnfin, trois français courront le Giro sous le maillot d'une équipe étrangère. Ce sera le cas de Kenny Elissonde (Team Sky), devenu l'un des protecteurs de Chris Froome (Team Sky) depuis son passage chez les Anglais l'an dernier. Impressionnant en montagne sur les routes du Tour des Alpes, l'ancien vainqueur de l'Angliru se dévouera corps et âme à son leader Britannique, comme il en est de coutume au sein de la Sky. Rémi Cavagna et Florian Sénéchal (Quick-Step Floors) seront eux aussi au service d'un leader, mais il s'agira du sprinteur Elia Viviani (Quick-Step Floors). Leur rôle devrait être de rouler derrière les échappées, et pourquoi pas, si la force ne leur manque pas, faire partie du train bleu dans les derniers kilomètres. Ce sera une découverte du Giro pour Sénéchal, et les premiers tours de roue de Cavagna sur une course de trois semaines. On sait ce dernier à l'aise sur les efforts chronométrés, et il ne serait pas étonnant de voir le garçon de 22 ans bien placé dès demain sur le prologue de Jerusalem. - Adrien Godard

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES