Les pionniers du cyclosport, que sont ils devenus?

Retour au forum Route - Cyclosport | Bas de page | Tout afficher / masquer


  • envoyé le 12/12/2016 16:37
    Réponse au message de Franck PASTOR

    Si j'ai bonne mémoire, il avait la particularité d'écumer tout le calendrier cyclosportif au point d'établir des records de participations. Apparemment cette furieuse passion lui a passé ?

    je crois qu'on le surnommait le cannibale et qu'il faisait bien plus d'une vingtaine de cyclosportives par an et dormait dans sa voiture pour enchaîner les épreuves

  • envoyé le 12/12/2016 16:55
    Réponse au message de Pascal LUITEL

    je crois qu'on le surnommait le cannibale et qu'il faisait bien plus d'une vingtaine de cyclosportives par an et dormait dans sa voiture pour enchaîner les épreuves

    Exact. Il a soudainement disparu du cyclosport du moins dans le haut des classements mais c'est vrai qu'il était atypique et très attachant!! Encore un Didier doué pour le cyclosport! Didier si tu lis ces messages donne des nouvelles! J'ai eu le plaisir de faire quelques cyclos avec lui.....avec une arrivée différée pour moi car il avançait nettement plus vite ce qui n'empêchait pas de se voir....au départ et à l'arrivée!! Bons souvenirs!

  • envoyé le 12/12/2016 18:12
    Réponse au message de Jean-Claude ARENS

    Exact. Il a soudainement disparu du cyclosport du moins dans le haut des classements mais c'est vrai qu'il était atypique et très attachant!! Encore un Didier doué pour le cyclosport! Didier si tu lis ces messages donne des nouvelles! J'ai eu le plaisir de faire quelques cyclos avec lui.....avec une arrivée différée pour moi car il avançait nettement plus vite ce qui n'empêchait pas de se voir....au départ et à l'arrivée!! Bons souvenirs!

    si c'est bien le même de Liège, il ferait des trails et ultra trails avec de bonnes places en Belgique et ailleurs

  • envoyé le 12/12/2016 18:50

    Oui Didier a eu des problèmes physiques qui l'embêtent à vélo mais apparemment pas en course à pied d'où sa reconversion.

    Sinon, oui, c'était lui qui enchaînait des cyclosportives toutes les semaines et parfois même le samedi et le dimanche en haute montagnesmiley surprised

  • envoyé le 12/12/2016 20:37
    Réponse au message de Eric HENNUY

    Oui Didier a eu des problèmes physiques qui l'embêtent à vélo mais apparemment pas en course à pied d'où sa reconversion.

    Sinon, oui, c'était lui qui enchaînait des cyclosportives toutes les semaines et parfois même le samedi et le dimanche en haute montagnesmiley surprised

    Il est certain que si Didier avait su descendre plus ou moins correctement il se serait fait un sacré palmarès!

    C'est fou le temps qu'il perdait ds les descentes.

    Il utilisait des braquets démentiels en montant en danseuse parce qu'il souffrait d'endofibrose iliaque.

    Je ne me souviens plus s'il s'était fait opérer et que l'opération avait été mal faite ou s'il ne voulait pas se faire opérer*.

    Une année, à la Marmotte, il s'était fait voler tout le contenu de sa voiture sur un pkg à l'Alpe d'Huez!

    * Je connais un cycliste du coin qui passe la Faucille pour aller et rentrer du boulot et qui a le même problème, il opte pour la même solution en montant en danseuse, mais les ans se font sentir et je vois qu'il ralentit. Ds son cas l'opération avait foiré : pas mieux après qu'avant.

  • envoyé le 12/12/2016 21:22
    Réponse au message de Bernard MOREAU

    Il est certain que si Didier avait su descendre plus ou moins correctement il se serait fait un sacré palmarès!

    C'est fou le temps qu'il perdait ds les descentes.

    Il utilisait des braquets démentiels en montant en danseuse parce qu'il souffrait d'endofibrose iliaque.

    Je ne me souviens plus s'il s'était fait opérer et que l'opération avait été mal faite ou s'il ne voulait pas se faire opérer*.

    Une année, à la Marmotte, il s'était fait voler tout le contenu de sa voiture sur un pkg à l'Alpe d'Huez!

    * Je connais un cycliste du coin qui passe la Faucille pour aller et rentrer du boulot et qui a le même problème, il opte pour la même solution en montant en danseuse, mais les ans se font sentir et je vois qu'il ralentit. Ds son cas l'opération avait foiré : pas mieux après qu'avant.

    En 1997 à la Marmotte on logeait au même hôtel, Le Cassini pour ceux qui connaissent, il venait d'acheter un tout nouveau Merckx, à l'époque on était encore en 8v, il avait 53/39 et 13/21 derrière. Pas sûr qu'il ait utilisé le 21!

  • envoyé le 13/12/2016 00:37
    Réponse au message de Eric HENNUY

    En 1997 à la Marmotte on logeait au même hôtel, Le Cassini pour ceux qui connaissent, il venait d'acheter un tout nouveau Merckx, à l'époque on était encore en 8v, il avait 53/39 et 13/21 derrière. Pas sûr qu'il ait utilisé le 21!

    il y avait aussi les princesses du cyclosport qui brillaient aussi sur les épreuves de montagne

  • envoyé le 13/12/2016 07:25
    Réponse au message de Pascal LUITEL

    il y avait aussi les princesses du cyclosport qui brillaient aussi sur les épreuves de montagne

    Je me souviens de Laure Russias, Christine Seiller-Müller;

  • envoyé le 13/12/2016 09:55

    Je me souviens, EUROPE 1, qui faisait  pub et résultats, lors des Jacques ANQUETIL;merçi  J R Godard   

    Et aussi l' hèlico !

  • envoyé le 13/12/2016 16:50
    Réponse au message de Jean-Claude ARENS

    Bonjour,

    Très bonne idée de revenir sur les débuts du cyclosport d'autant que la discipline est née en France avec la Marmotte. Et j'ai eu la chance de connaitre les premières années du cyclosport.....ne cherchez pas mes résultats dans les premières places!! Mais j'ai eu la chance aussi de boucler 175 cyclosportives, parcours Master, pour la plupart du Grand Trophée pendant près de 20 ans: les débuts avec le Trophée d'Or et Yann Contat qui fut, lui, le pionnier organisateur des premières cyclosportives.

    Et le plaisir de connaitre les premières B Hinault, , le Chevreuil devenu J Anquetil, Epervier, L Bobet etc etc puis le Grand Trophée. Et au hasard des épreuves, lier des amitiés avec par exemple Didier Miranda ( 1er Français vainqueur de la Marmotte et la même année vainqueur  de la 1ère des 3 Ballons). D Miranda et son team Cyfac: Serge Giorgalla, H Rico entre autres.

    Souvenirs, souvenirs, excellents souvenirs de champions dont la modestie et la gentillesse ne se sont jamais démenties et ont incité un modeste cyclosportif comme moi à persévérer dans cette discipline exigeante et atteindre mes modestes objectifs!

    Tout le monde a "vieilli", le cyclosport est toujours là, même s'il a quelque peu changé, des liens existent toujours entre celles et ceux qui ont , comme moi, souvent galéré sur les pentes des Alpes, des Pyrénées....ou des Vosges et ces liens, souvent tissés dans la douleur, sont quasi indéfectibles!

    J'allais oublier, plus récemment, un certain E Leblacher, ex pro de la FDJ,d'une modestie et d'une gentillesse à toute épreuve et bien sûr d'autres noms, plus anonymes, mais avec qui j'ai eu le plaisir de partager des moments certes difficiles mais inoubliables.

    Excellent idée d'avoir créé ce post car chacun doit avoir ce genre de souvenir, au delà de celles et ceux qui ont connu la joie de la victoire et qui ont été cités précédemment.

    Bonne continuation à tous.......et bonnes fêtes de fin d'année

    Jean Claude,

    Ton message m'a perturbé, car comme le dit Eric qui a ouvert le sujet "les pionniers", donc des années 80. En ce qui concerne Miranda, dont je connais le nom, il ne peut pas être le 1er F lauréat de la Marmotte.

    Car celui-ci était sûrement de la première en 1982, et ce jour pas moyen de retrouver les archives et le nom de ce Français qui comme moi 3e temps de la journée l'avait fait contre la montre, car les organisateurs pour cette première avaient décidé de faire partir toutes les 15' les catégories d'âge, et à ce petit jeu surtout avec ma crevaison avec des pneus dans la Croix de Fer je n'ai pu remonter le +50 ans, et avoir le plaisir de franchir la ligne d'arrivée le premier et exceptionnellement avenue des jeux comme le TDF.

    Comme on le dit Souvenirs, souvenirs, et à ce sujet je n'ai jamais croisé Didier Miranda, qui a mon avis a plus navigué sur du long.....ou alors je me trompe. Pareil pour Didier DENDAL qui apparait bien dans les résultats, je n'ai ce jour pas d'image ou d'anecdote, mais je vais encore rechercher.

  • envoyé le 13/12/2016 17:32
    Réponse au message de Bernard PIGUET

    Jean Claude,

    Ton message m'a perturbé, car comme le dit Eric qui a ouvert le sujet "les pionniers", donc des années 80. En ce qui concerne Miranda, dont je connais le nom, il ne peut pas être le 1er F lauréat de la Marmotte.

    Car celui-ci était sûrement de la première en 1982, et ce jour pas moyen de retrouver les archives et le nom de ce Français qui comme moi 3e temps de la journée l'avait fait contre la montre, car les organisateurs pour cette première avaient décidé de faire partir toutes les 15' les catégories d'âge, et à ce petit jeu surtout avec ma crevaison avec des pneus dans la Croix de Fer je n'ai pu remonter le +50 ans, et avoir le plaisir de franchir la ligne d'arrivée le premier et exceptionnellement avenue des jeux comme le TDF.

    Comme on le dit Souvenirs, souvenirs, et à ce sujet je n'ai jamais croisé Didier Miranda, qui a mon avis a plus navigué sur du long.....ou alors je me trompe. Pareil pour Didier DENDAL qui apparait bien dans les résultats, je n'ai ce jour pas d'image ou d'anecdote, mais je vais encore rechercher.

    wikipedia anglais cite un français vainqueur en 1982 François Inoalecio en 7h21'19''

    et un autre français Alain Gary en 1983 en 7h08'49"

     

    et il y a 10 autres Français cités avant Didier Miranda, dont Rota, Halgand, Brochard ...

    https://en.wikipedia.org/wiki/La_Marmotte

  • envoyé le 13/12/2016 17:56
    Réponse au message de Bernard PIGUET

    Jean Claude,

    Ton message m'a perturbé, car comme le dit Eric qui a ouvert le sujet "les pionniers", donc des années 80. En ce qui concerne Miranda, dont je connais le nom, il ne peut pas être le 1er F lauréat de la Marmotte.

    Car celui-ci était sûrement de la première en 1982, et ce jour pas moyen de retrouver les archives et le nom de ce Français qui comme moi 3e temps de la journée l'avait fait contre la montre, car les organisateurs pour cette première avaient décidé de faire partir toutes les 15' les catégories d'âge, et à ce petit jeu surtout avec ma crevaison avec des pneus dans la Croix de Fer je n'ai pu remonter le +50 ans, et avoir le plaisir de franchir la ligne d'arrivée le premier et exceptionnellement avenue des jeux comme le TDF.

    Comme on le dit Souvenirs, souvenirs, et à ce sujet je n'ai jamais croisé Didier Miranda, qui a mon avis a plus navigué sur du long.....ou alors je me trompe. Pareil pour Didier DENDAL qui apparait bien dans les résultats, je n'ai ce jour pas d'image ou d'anecdote, mais je vais encore rechercher.

    Hello,

    Sauf erreur D Miranda est né en Janvier 1965 donc il avait 17 ans en 1982! Un peu jeune pour gagner la Marmotte. Il n'était peut être pas le premier Français à la gagner mais il fut longtemps le dernier à l'avoir emportée et sauf erreur il l'a gagnée en 1997 la même année que les 3 Ballons. A vrai dire peu importe, il entre dans les critères des brillants cyclos d'une certaine époque. D Miranda s'est mis depuis quelques années à l'ultra avec le REV mais est toujours présent sur les cyclosportives......mais les années ont passé bien sûr.

    Quant à D Denthal je me souviens très bien de lui , grand échalas, puisqu'il a participé aussi, très bien classé, aux 3 Ballons.....il y a déjà pas mal d'années.

    Mais les pionniers ne sont pas que des vainqueurs, il y a aussi les fidèles plus anonymes qui ont participé à des quantités de cyclos, faisant vivre cette spécialité et je garde en mémoire un tas de noms qui ont continué ou arrêté.....les années ayant passé!

    Bonne soirée

     

     

  • envoyé le 13/12/2016 18:23

    Pascal, Jean Claude,

    MERCI de ces clartés, il faut dire que les résultats de la Marmotte sont devenus illisibles depuis la neutralisation de la descente et le non passage à la Croix de Fer, et puis trop d'étrangers, donc on apprécie pas vraiment les performances.

    Donc en 1982, cela me revient un peu mais j'aurais plutôt dit INDELACIO, et je ne sais pas si c'était pas un FFC suspendu, comme Bruet qui a eu ce titre bien souvent. Et le second d'Indelacio devait avoir fait un peu de route avec lui.

    Mais en 1982, nous pouvions vraiment porter le nom de pionniers, car j'avais accueilli favorablement cette création, et je connaissais chaque col, mais en les faisant individuellement, et je n'avais jamais fait l'Alpe. Donc c'était l'aventure, et il convenait de bien gérer, et j'avoue avoir eu des frissons dans l'échine quand après Huez nous apercevons les premiers chalets, on se dit que c'est gagné. Mais jamais je n'aurais pu penser que cette mode du CS allait prendre cette ampleur.

  • envoyé le 13/12/2016 18:26
    Réponse au message de Bernard PIGUET

    Jean Claude,

    Ton message m'a perturbé, car comme le dit Eric qui a ouvert le sujet "les pionniers", donc des années 80. En ce qui concerne Miranda, dont je connais le nom, il ne peut pas être le 1er F lauréat de la Marmotte.

    Car celui-ci était sûrement de la première en 1982, et ce jour pas moyen de retrouver les archives et le nom de ce Français qui comme moi 3e temps de la journée l'avait fait contre la montre, car les organisateurs pour cette première avaient décidé de faire partir toutes les 15' les catégories d'âge, et à ce petit jeu surtout avec ma crevaison avec des pneus dans la Croix de Fer je n'ai pu remonter le +50 ans, et avoir le plaisir de franchir la ligne d'arrivée le premier et exceptionnellement avenue des jeux comme le TDF.

    Comme on le dit Souvenirs, souvenirs, et à ce sujet je n'ai jamais croisé Didier Miranda, qui a mon avis a plus navigué sur du long.....ou alors je me trompe. Pareil pour Didier DENDAL qui apparait bien dans les résultats, je n'ai ce jour pas d'image ou d'anecdote, mais je vais encore rechercher.

    Bonjour Bernard,

    Le palmarès 1982 de la Marmotte n'est pas en ligne sur le site de Sport Communication, mais à partir de 1983, les palmarès y sont tous (avec quelques erreurs...). Pour 1982, il faudrait regarder le Dauphiné Libéré du 4/07/1982, mais je ne l'ai pas. 

    Seule info que j'ai retrouvé : le premier de la première Marmotte était un français, François INOALECIO en 7h21'19  (catégorie : 25 - 35) et la première féminine en 1982 était Monique ROIG en 8h11'30

    Pour 1983 les dix premiers sont :

     

    GARY ALAIN 7h08'49  M (30 - 39) (1)
    LAFOREST J.PIERRE 7h12'58  M (30 - 39) (2)
    FANTINO GABRIEL 7h13'20  M (40 - 49) (1)
    PIGUET BERNARD 7h15'24  M (40 - 49) (2)
    DIDIER LUDOVIC 7h21'43  M (18 - 29) (1)
    THABUIS ANDRE 7h26'00  M (40 - 49) (3)
    BRARD SERGE 7h26'49  M (30 - 39) (3)
    JACOB LUCIEN 7h29'57  M (30 - 39) (4)
    HRINKOW ALEXANDER 7h32'56  M (18 - 29) (2)
    ROLAND PAUL 7h33'35  M (18 - 29) (3)
  • envoyé le 13/12/2016 19:04
    Réponse au message de Jean-Claude ARENS

    Hello,

    Sauf erreur D Miranda est né en Janvier 1965 donc il avait 17 ans en 1982! Un peu jeune pour gagner la Marmotte. Il n'était peut être pas le premier Français à la gagner mais il fut longtemps le dernier à l'avoir emportée et sauf erreur il l'a gagnée en 1997 la même année que les 3 Ballons. A vrai dire peu importe, il entre dans les critères des brillants cyclos d'une certaine époque. D Miranda s'est mis depuis quelques années à l'ultra avec le REV mais est toujours présent sur les cyclosportives......mais les années ont passé bien sûr.

    Quant à D Denthal je me souviens très bien de lui , grand échalas, puisqu'il a participé aussi, très bien classé, aux 3 Ballons.....il y a déjà pas mal d'années.

    Mais les pionniers ne sont pas que des vainqueurs, il y a aussi les fidèles plus anonymes qui ont participé à des quantités de cyclos, faisant vivre cette spécialité et je garde en mémoire un tas de noms qui ont continué ou arrêté.....les années ayant passé!

    Bonne soirée

     

     

    Sauf erreur D Miranda est né en Janvier 1965 donc il avait 17 ans en 1982! Un peu jeune pour gagner la Marmotte. Il n'était peut être pas le premier Français à la gagner mais il fut longtemps le dernier à l'avoir emportée et sauf erreur il l'a gagnée en 1997 la même année que les 3 Ballons.

    Jusqu'à la récente (2014) victoire de Peter Pouly, Didier Miranda était le dernier vainqueur de la Marmotte (en 1998), j'y étais.

  • envoyé le 13/12/2016 19:10
    Réponse au message de Bernard PIGUET

    Pascal, Jean Claude,

    MERCI de ces clartés, il faut dire que les résultats de la Marmotte sont devenus illisibles depuis la neutralisation de la descente et le non passage à la Croix de Fer, et puis trop d'étrangers, donc on apprécie pas vraiment les performances.

    Donc en 1982, cela me revient un peu mais j'aurais plutôt dit INDELACIO, et je ne sais pas si c'était pas un FFC suspendu, comme Bruet qui a eu ce titre bien souvent. Et le second d'Indelacio devait avoir fait un peu de route avec lui.

    Mais en 1982, nous pouvions vraiment porter le nom de pionniers, car j'avais accueilli favorablement cette création, et je connaissais chaque col, mais en les faisant individuellement, et je n'avais jamais fait l'Alpe. Donc c'était l'aventure, et il convenait de bien gérer, et j'avoue avoir eu des frissons dans l'échine quand après Huez nous apercevons les premiers chalets, on se dit que c'est gagné. Mais jamais je n'aurais pu penser que cette mode du CS allait prendre cette ampleur.

    Sur ce site en anglais, on trouve un récapitulatif du palmarès de la Marmotte.

    https://en.wikipedia.org/wiki/La_Marmotte

    ROTA l'a gagnée 3 fois consécutivement, mais Bert Dekker, lui, l'a gagnée 3 fois en 12 ans! 1997, 99 et 2009.

    PS : GARY aussi est souvent revenu sur la Marmotte, il l'a gagnée chez les 60 ou 67 ans y'a pas si longtemps.

  • envoyé le 13/12/2016 20:11
    Réponse au message de Bernard MOREAU

    Sauf erreur D Miranda est né en Janvier 1965 donc il avait 17 ans en 1982! Un peu jeune pour gagner la Marmotte. Il n'était peut être pas le premier Français à la gagner mais il fut longtemps le dernier à l'avoir emportée et sauf erreur il l'a gagnée en 1997 la même année que les 3 Ballons.

    Jusqu'à la récente (2014) victoire de Peter Pouly, Didier Miranda était le dernier vainqueur de la Marmotte (en 1998), j'y étais.

    C'est exact, D Miranda fut longtemps le dernier Français vainqueur de la Marmotte, donc de 98 à 2014.....Et on parle bien sûr du scratch.

  • envoyé le 13/12/2016 20:23
    Réponse au message de Jean-Claude ARENS

    C'est exact, D Miranda fut longtemps le dernier Français vainqueur de la Marmotte, donc de 98 à 2014.....Et on parle bien sûr du scratch.

    Oui et je me souviens avoir lu que MIRANDA avait un triple plateau en 98 mais le plus petit plateau faisait quand même 38 dents!

  • envoyé le 13/12/2016 22:27
    Réponse au message de Eric HENNUY

    Je me souviens de Laure Russias, Christine Seiller-Müller;

    Il y avait aussi Frédérique Fisel, qui avait également l'habitude d'emmener des braquets démentiels tout en danseuse. Elle aussi s'est convertie à la course à pied, d'après une recherche sur Google, à moins que ce soit une homonyme.

     

  • envoyé le 13/12/2016 22:37
    Réponse au message de Eric HENNUY

    Oui et je me souviens avoir lu que MIRANDA avait un triple plateau en 98 mais le plus petit plateau faisait quand même 38 dents!

    Ça me rappelle les questions fréquentes qu'on voit sur le forum sur le montage d'un plateau de 38 ou 39 dents sur un double compact. Je me suis souvent dit que si un des grands fabricants proposait un triple plateau du genre 53-42-34, ou 53-44-36, il trouverait son public sans difficulté…

    Désolé, pas pu m'en empêcher. smiley innocent

  • envoyé le 13/12/2016 22:45
    Réponse au message de Franck PASTOR

    Ça me rappelle les questions fréquentes qu'on voit sur le forum sur le montage d'un plateau de 38 ou 39 dents sur un double compact. Je me suis souvent dit que si un des grands fabricants proposait un triple plateau du genre 53-42-34, ou 53-44-36, il trouverait son public sans difficulté…

    Désolé, pas pu m'en empêcher. smiley innocent

    En écrivant mon post sur le pédalier de Miranda, je n'ai pu m'empêcher de penser à toi...

    Pour ne pas te donner de cauchemar cette nuit, je ne publie pas les autres denturessmiley wink

  • envoyé le 13/12/2016 23:41

    MERCI à tous de vos interventions, mais maintenant je pense plus que jamais que le lauréat de 1982 était François INDALECIO, une grosse pointure. Si vous tapez ce nom sur Google vous verrez qu'il en a remporté et pas devant des charlots.

    Il était de la région Stéphanoise et Ardèche, et je pense me souvenir qu'il était en suspension FFC cette année là. Mais dans mes archives papier je n'ai vraiment plus rien de 1982. Et le palmarès donne INO.... je pense que manuellement le D a été pris pour un O. Quant au 2e ? vraiment rien "Le Dauphiné" n'avait contrairement aux années suivantes suivi l'évènement, même l'organisateur Y.C n'avait pas trop cru à ce coup d'essai, et pourtant 700 cyclistes avaient répondu.

  • envoyé le 14/12/2016 09:15

    Pour parler braquet, je l'ai faite 4 fois (Marmotte), 87, 88, 89 (déclassé) et 90 (130ème). Modeste grimpeur, mais bon descendeur, je n'ai jamais réussi à faire moins de 7"45 (les 4 fois). En 89 avec mon ami Françis on avait été déclassé car mal placé (après pointage) on avait attendu les 1er concourants devant l' hotel pour ce faufiler ds les 100 premiers. Malheureusement on avait été rattrapé par la patrouille et ensuite déclassés en haut de l' Alpe (pour l' anecdote).

    J'avais trouvé un 41 pour le plateau av, et je m' étais bricolé une roue-libre 7v, à l' époque en 6. J'avais réduit les rondelles de calage et diminué l' épaisseur des deux 1ère couronnes. De ce fait j'avais donc 14/15/17/19/21/25 et 41/52 un braquet idéal pour l' époque. Je l'ai faite dans les 2 versions (montée de la Croix de Fer) avant l'éboulement et après par la déviation par la droite (descente+ montée raide). Je ne l'ai plus faite depuis et je ne la referais jamais plus car je sais maintenant que la descente du Glandon est neutralisé du fait aussi que l'on ne passe plus par le sommet de la Croix de Fer. 

  • envoyé le 14/12/2016 22:33
    Réponse au message de Emile ARBES

    Pour parler braquet, je l'ai faite 4 fois (Marmotte), 87, 88, 89 (déclassé) et 90 (130ème). Modeste grimpeur, mais bon descendeur, je n'ai jamais réussi à faire moins de 7"45 (les 4 fois). En 89 avec mon ami Françis on avait été déclassé car mal placé (après pointage) on avait attendu les 1er concourants devant l' hotel pour ce faufiler ds les 100 premiers. Malheureusement on avait été rattrapé par la patrouille et ensuite déclassés en haut de l' Alpe (pour l' anecdote).

    J'avais trouvé un 41 pour le plateau av, et je m' étais bricolé une roue-libre 7v, à l' époque en 6. J'avais réduit les rondelles de calage et diminué l' épaisseur des deux 1ère couronnes. De ce fait j'avais donc 14/15/17/19/21/25 et 41/52 un braquet idéal pour l' époque. Je l'ai faite dans les 2 versions (montée de la Croix de Fer) avant l'éboulement et après par la déviation par la droite (descente+ montée raide). Je ne l'ai plus faite depuis et je ne la referais jamais plus car je sais maintenant que la descente du Glandon est neutralisé du fait aussi que l'on ne passe plus par le sommet de la Croix de Fer. 

    En 87 c'est notre ami Bernard P qui s'était fait déclasser. Cette année-là était la 1ère avec le Trophée d'Or sur 5 épreuves. Bernard avait franchi une barrière pour se mettre en bonne position au départ.

    De mon côté, je ne m'étais pas levé assez tôt et j'avais ma place de 2e (après 3 épreuves) à défendre. Je suis rentré ds la marée des cyclistes vers la 600-800e place et j'ai remonté vers l'avant jusqu'à ce qu'un connard de Bellegarde/Valserine, un presque voisin et qui peut-être me connaissait, ne gueule et ne monte ses voisins contre moi (il a dû finir 2 ou 3 heures derrière moi ce jour-là). Je lui expliquais que j'avais une place à défendre, mais il était con comme une valise, il l'est sûrement encore aujourd'hui.

    Je n'ai donc pu partir que vers la 400-500ème position 2 mn après les 1ers, et je suis parti à fond quand ça s'est dégagé, parvenant à revenir ds les 100 premiers avant Allemont et la montée du barrage.

    Grâce au déclassement de Bernard, j'ai grapillé une place et gagné ds ma caté smiley smile.

  • envoyé le 15/12/2016 16:47
    Réponse au message de Bernard MOREAU

    En 87 c'est notre ami Bernard P qui s'était fait déclasser. Cette année-là était la 1ère avec le Trophée d'Or sur 5 épreuves. Bernard avait franchi une barrière pour se mettre en bonne position au départ.

    De mon côté, je ne m'étais pas levé assez tôt et j'avais ma place de 2e (après 3 épreuves) à défendre. Je suis rentré ds la marée des cyclistes vers la 600-800e place et j'ai remonté vers l'avant jusqu'à ce qu'un connard de Bellegarde/Valserine, un presque voisin et qui peut-être me connaissait, ne gueule et ne monte ses voisins contre moi (il a dû finir 2 ou 3 heures derrière moi ce jour-là). Je lui expliquais que j'avais une place à défendre, mais il était con comme une valise, il l'est sûrement encore aujourd'hui.

    Je n'ai donc pu partir que vers la 400-500ème position 2 mn après les 1ers, et je suis parti à fond quand ça s'est dégagé, parvenant à revenir ds les 100 premiers avant Allemont et la montée du barrage.

    Grâce au déclassement de Bernard, j'ai grapillé une place et gagné ds ma caté smiley smile.

    Décidément le sujet nous mène assez loin, et en tout cas à le mérite de nous faire réviser.

    1987 c'est vrai, mais pour moi je pensais que c'était plutôt 2 h de pénalisation et qu'on me créditait de 9 h 13' 32''. Le Dauphiné lui me met bien 31e en 7 h13'.....Et ce jour là tu ne gagnes pas une place tu es bien devant 24e en 7 h 10' 57'', et en plus au trophée d'or annuel institué sur 3/4 ans on me crédite de xxxx points, mais par contre comme j'ai gardé tous mes diplômes avec espoir de tapisser une pièce un jour (enfin un seul mur), je n'ai pas celui de 1987, alors ????

    NON ce jour là c'est je pense ta meilleure Marmotte, à toi de confirmer. Emile dit lui avoir été déclassé en 89, sont ils devenus plus sévère ? Enfin personnellement je l'avais mal vécu, car nous avions quand même fait la promotion de l'épreuve, et les départs devenaient invivables. Et puisque nous en sommes là, je vais avouer ce jour avoir fait la même chose à Argelès Gazost, je ne me souviens pas l'édition, mais j'ai quitté le parc du casino pour aller à la première rue adjacente et me glisser dans le paquet au passage. Vraiment SOUVENIRS, SOUVENIRS.


Répondre

Tout afficher / masquer


Retour au forum Route - Cyclosport | Haut de page

Maurienne Tourisme
KTM juin18
Hutchinson juin18