FLASHS

Cyclosport

Compte-rendu de la Beaume Drobie

Publié le 04/06/2014 18:17

Petite épreuve conviviale d'Ardèche, la Beaume Drobie a su mélanger à la perfection convivialité, sécurité, terroir et exigence sportive. L'essence même du cyclosport.

Des cyclos très motivés au départ de RuomsDes cyclos très motivés au départ de Ruoms | © Vélo 101Il y a les organisateurs qui veulent, et c'est légitime, attirer le plus de monde possible sur leurs épreuves. Il y a ceux qui, au contraire, limitent les inscriptions par volonté, par nécessité ou les deux. C'est le cas de toute l'équipe organisatrice de la Beaume Drobie. Samedi, ils étaient environ 400 au départ de cette petite épreuve ardéchoise qui mêle parfaitement trois aspects vitaux du cyclosport : convivialité, terroir, et sport avec des parcours attractifs. Au fil des années, l'épreuve qui en est à sa 16ème édition a peaufiné la recette pour proposer un cocktail savamment mélangé dimanche dernier.

Si l'épreuve a choisi de rester sous les 500 participants, c'est donc pour ne pas nuire à l'esprit convivial qui fait son charme, mais c'est aussi parce que les organisateurs sont avant tout des cyclistes. De ce fait, ils ont conscience que les routes qu'ils font emprunter à ce petit peloton ne sont pas forcément adaptées à une masse de cyclosportifs, éparpillés ce week-end aux quatre coins de la France avec de multiples épreuves. Limiter le nombre de participants n'est pas la seule mesure mise en place pour améliorer la sécurité. C'est d'ailleurs avant tout sur cet aspect qu'ils ont mis le paquet. Et pour cause, les routes sont étroites, gravillonnées, bosselées et elles regorgent d'endroits dangereux. C'est là que se postent des dizaines de bénévoles qui signalent chaque danger. Les motos sont bien présentes et assurent elles aussi la bonne sécurité des participants.

Ce dispositif de sécurité XXL ne sera cependant pas suffisant pour éviter le drame. Patrick Bernard, l'un des participants, a fait une chute sérieuse dans un ravin sur une route dangereuse. Les pompiers se sont donc mobilisés pour venir secourir le malheureux à qui on a diagnostiqué une fracture des vertèbres. Il devra donc porter un corset pendant trois mois. Mais l'organisation n'en oublie pas pour autant le cycliste et appelle sur son site les participants à lui adresser des messages de soutien ou d'encouragement. C'est ça aussi la solidarité et la convivialité.

Côté sportif, deux parcours étaient proposés par l'organisation, l'un de 85, l'autre de 135 kilomètres, tracés autour de Valgorge. Avec 2600 mètres de dénivelé au compteur pour le grand parcours, on a là une cyclo déjà bien vallonnée ! Les routes ne sont jamais plates et l'on est toujours en prise. L'autre difficulté vient du revêtement qui ne rend pas toujours très bien et qui provoquera quelques défaillances. Pas de grands cols au programme donc, mis à part la montée vers Loubaresse à 1142 mètres d'altitude longue d'une vingtaine de kilomètres. C'est d'ailleurs à ce moment que la décision va se faire, juste après un premier passage sur la ligne d'arrivée qui permet aux familles et aux proches de saluer leur champion. Jean-Luc Chavanon et Lionel Genthon s'isolent alors avec un paquet d'une vingtaine de coureurs lancé à leurs trousses. Les deux hommes parviendront à résister et franchiront la ligne main dans la main. Jean-Luc Chavanon, vainqueur à trois reprises, est officiellement sacré vainqueur en 4h06'29" devant son compagnon, quintuple lauréat. Chez les Dames, Karine Saysset mettra 20 minutes de plus en 4h26'32". Sur le petit parcours, Julien Merle s'impose en 2h46'57".

À l'arrivée, l'ambiance reste tout aussi conviviale lors du repas organisé sur un camping où des produits du terroir sont servis. La Beaume Drobie a tout intérêt à mettre en avant son terroir et elle le sait. Chaque participant repartira avec une ribambelle de produits locaux sous le bras (miel, confiture de châtaignes, huile d'olive, fromage de chèvre) pour un prix d'inscription modique de 20 euros et avec le sourire après une belle journée de vélo. Malgré une qualité de prestations presque inégalable pour un tel prix, on a toujours affaire à un public d'habitués, majoritairement composé de coureurs locaux. Il est vrai, et c'est le problème de ce genre de cyclos du terroir, que l'accès à Valgorge n'est pas facile. Mais le jeu en vaut la chandelle, car ceux qui font le voyage une fois réservent leur journée l'année suivante. Oui, la Beaume Drobie, la tester, c'est l'adopter !

Classement 135 km :

1. Jean-Luc Chavanon (Chamrousse Team Cyclosport) en 4h06'29"
2. Lionel Genthon en 4h06'29"
3. Jerry Papa en 4h12'43"
4. Thomas Dimnet (EC Montesquieu) en 4h13'42"
5. Philippe Rochedy (VS Romanais Péageais) en 4h15'33"
6. Vincent Leclercq (VC du Velay) en 4h15'41"
7. Stéphane Cheylan (Team Scott-Vélo 101-Risoul) en 4h15'55"
8. Damien Philippot (CS Couxois) en 4h16'17"
9. Xavier Roumier (C Pro Sport) en 4h16'46"
10. Hervé Lamouroux (Team BV Sport Loire) en 4h17'10"
...
21 et 1ère féminine. Karine Saysset (Team Montagnac AC) en 4h26'32"

Classement 90 km :

1. Julien Merle (VS Salindres) en 2h46'57"
2. Corentin David (Valence Triathlon) en 2h47'49"
3. Florian Kanel en 2h47'50"
4. Florent Jannin (UC Aubenas) en 2h47'54"
5. Cédric Gonthier (VS Ardèche Aubenas) en 2h47'56"

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020
samedi 23 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES