FLASHS

Cyclosport

Compte-rendu des Cimes du Lac d'Annecy

Publié le 01/10/2013 17:38

Les routes empruntées par les Cimes du Lac d'Annecy ont dû dire quelque chose à beaucoup. Une bonne partie d'entre elles ont déjà été empruntées par l'Etape du Tour.

Les montagnes sont enveloppées dans la grisailleLes montagnes sont enveloppées dans la grisaille | © LVOLe terme de la saison approche, mais il reste quelques grandes épreuves à disputer. Si elles font souvent la part belle aux terrains vallonnés, elles évitent bien souvent la haute montagne à cette époque de l'année. Autant dire que les Cimes du Lac d'Annecy sont l'exception qui confirme la règle. Car avec ses 3000 mètres de dénivelé en 133 kilomètres pour le grand parcours et ses 2000 mètres en 98 kilomètres pour le petit, l'épreuve est très exigeante pour les organismes, qui plus est en fin de saison. Les quelque 400 participants qui ont pris le départ des deux épreuves connaissent pour certains bien cette région. Annecy et ses environs avaient accueilli en juillet l'Étape du Tour. Les Cimes du Lac d'Annecy vont d'ailleurs emprunter une bonne partie de ces mêmes routes... mais dans le sens inverse.

Le gros danger à ce moment de la saison venait aussi du ciel, et les prévisions n'étaient pas franchement réjouissantes. On annonçait de la pluie, finalement, les seules gouttes que l'on aura vues seront celles tombées sur Chambéry que l'on aperçoit en cours de route. Mais elle ne touchera pas les coureurs. Mieux, les routes resteront toujours sèches. Le ciel gris ne mettra finalement pas ses menaces à exécution. Pas étonnant dans cette région des Bauges, souvent sous la grisaille, mais rarement sous les trombes d'eau. Le seul inconvénient de ce temps c'est qu'il gâchera la vue des magnifiques paysages que l'on peut trouver en bord de route. Rien de dérangeant sportivement puisque les températures sont idéales avec un mercure dépassant largement les 15 degrés au départ.

Le brouillard s'est invité sur les Cimes du Lac d'AnnecyLe brouillard s'est invité sur les Cimes du Lac d'Annecy | © LVOLe départ est donc donné d'Annecy en direction du col de Leschaux. C'est au sommet de celui-ci que les chemins des deux parcours se séparent. En haut, les concurrents du 98 kilomètres descendent vers Lescheraine pour monter le col de Plainpalais. Ceux qui ont opté pour le menu corsé iront découvrir le Crêt de Châtillon qui n'est autre que le sommet du Mont Semnoz. Ils replongent ainsi vers Quintal, soit l'inverse exact du parcours de l'Étape du Tour.

C'est à croire que l'ascension rappelle de bons souvenirs à Nicolas Roux. Lui qui s'était imposé en juillet dernier au terme d'un sprint épique avec Julien Absalon dévale à toute vitesse le Semnoz. C'est là que la sélection s'opère. Nicolas Roux se débarrassera ensuite des derniers rescapés dans le col de Leschaux pour filer en solo vers Annecy. Sur le petit parcours, Stéphane Cognet aura attendu le pied de la bosse finale pour fausser compagnie à ses compagnons de route.

Si les deux vainqueurs ont filé en dernière minute, c'est sans doute qu'ils connaissaient le parcours. À l'image de ce qu'était l'Étape du Tour, le tracé des Cimes du Lac d'Annecy était pour le moins usant, et un peu d'aide est la bienvenue sur les routes en toboggan des Bauges, qui plus est lorsqu'elles sont exposées au vent. Éole aurait finalement épargné les participants mis à part sur quelques tronçons spécifiques. Les participants, eux, étaient loin d'être mécontents de redécouvrir en sens inverse les routes empruntées par les pros et la bonne dizaine de milliers de cyclos en juillet dernier. D'autant que LVO fait une nouvelle fois le boulot avec une organisation bien rodée et en offrant des mets du pays en cadeau à l'arrivée pour faire découvrir la gastronomie savoyarde. Le seul bémol que l'on apportera vient de la difficulté du parcours, un chouia excessive à la fin du mois de septembre. Mais il est de bon ton de faire souffrir une dernière fois les jambes avant la pause hivernale !

Classement 133 km :

1. Nicolas Roux en 3h55'41"
2. Rémi Bizzozzero en 3h59'23"
3. Fabien Muzette en 4h00'47"
4. Frédéric Ostian en 4h00'54"
5. Christian Charrière en 4h01'45"
6. Axel Domont en 4h02'01"
7. Thibault Athane en 4h07'17"
8. Florian Hudry en 4h07'24"
9. Jean-François Pessey en 4h07'50"
10. Rodolphe Lourd en 4h12'16"
...
41 et 1ère féminine. Céline Schuller en 4h45'03"

Classement 98 km :

1. Stéphane Cognet en 2h54'56"
2. Jérémy Brunello en 2h54'59"
3. Guillaume Cara en 2h55'35"
4. Alexandre Favre en 3h02'11"
5. Marc Cartal en 3h02'18"
6. Julien Clermidy en 3h02'23"
7. Thibault Menu en 3h02'26"
8. Anthony Grolier en 3h02'43"
9. Yoann Chevallet en 3h05'29"
10. Julien Joyeux en 3h05'31"
...
12 et 1ère féminine. Fanny Bourdon en 3h05'37"

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE