Aller au contenu

Bertrand AUPOIX

Membre
  • Compteur de contenus

    688
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Bertrand AUPOIX's Achievements

Community Regular

Community Regular (8/14)

  • Premier message
  • Collaborateur
  • Posting Machine
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

2

Réputation sur la communauté

  1. +1 pour l'utilisation de cales intégrées permettant de marcher des kilomètres (vécu aussi après une crevaison, pneu déchiré à quelques kilomètres de la maison). Pour moi, c'est des Time, avec aussi une face permettant de pédaler en chaussure de ville. J'allais aussi au travail à vélo (autrefois). Pouvoir marcher sans avoir la cale qui bascule en arrière est parfois un gros plus, sur sol humide par exemple. J'ai souvenir entre autres d'un point-café en Janvier où les routes n'étaient pas verglacées, mais l'entrée au point café très glissante...
  2. Mettre à tremper dans l'acétone un dérailleur avec des pièces en plastique, c'était risqué et surtout à ne pas refaire pour d'autres, me semble-t-il. Pour le problème, j'aurai nettoyé de façon classique, lubrifié les axes du dérailleur et vérifié le coulissement du câble (a minima : personnellement, changement câble et gaine).
  3. Question idiote : les rayons ne sont pas en alu ? S'ils sont en alu, ils ne devraient pas rouiller. Si c'est vraiment de la rouille, comme dit par Michel, il existe des tas de produits pour arrêter l'oxydation et stabiliser la zone rouillée, certains sans avoir à retirer la matière rouillée (rustol, frameto...). Tout magasin de bricolage doit pouvoir te renseigner. Mais avant de traiter, je me renseignerai sur la matière des rayons, quel est cet alliage, car cela peut influencer sur le choix du traitement.
  4. vu la photo avec le dérailleur, comment as-tu choisi le nombre de maillons de ta chaine ? Pour faire ce choix, voir par exemple docvelo.com
  5. Tu enlèves la tige de selle et tu regardes à l'intérieur. Le moindre point de rouille te dira que c'est près probablement un cadre acier.
  6. Bonjour, Pour mieux te faire comprendre, tu aurais dû dire que tu étais en classe préparatoire aux grandes écoles d'ingénieur. Personnellement, je en peux pas t'aider avec des profils strava, mas sur la biblio. Connais-tu ce site http://bernard.mischler.free.fr/equacycle/index.htm où tu trouveras une première mise en équation du vélo ? La seule façon correcte de raisonner est en puissance, surtout pas en force. Ensuite, il y a pas mal d'inconnues (puissance dissipée par frottements internes, coefficient de frottement sol, valeur exacte du SCx...) Tu vas plutôt finir avec des plages de valeur, des pdf (fonction de densité de probabilité), qu'avec des valeurs exactes comme dans un problème de concours. Bon courage.
  7. Pourquoi, pour un faible budget un besoin de carbone et surtout d'ultegra ?
  8. Merci à l'administrateur d'avoir retrouvé le fil D'après Wikipédia, titanium est un anglicisme https://fr.wikipedia.org/wiki/Titane En vélo, on utilise généralement la notion de grade pour qualifier les alliages, les grades 5 et 9 étant majoritairement employés. voir, par exemple https://www.titane-production.com/proprietes-titane/
  9. Le titane a de nombreux avantages : - le confort, le titane filtrant bien les irrégularités - l'"effet titane", à savoir une meilleure restitution des efforts : les haubans ont un peu de souplesse et permettent de mieux emmener quand on manque de puissance ou quand on tire trop long. - on est souvent dans du sur-mesure, donc possibilité de faire un vélo vraiment à sa géométrie (si on sait) et à sa puissance en jouant sur les sections et surtout épaisseurs de tube (là aussi si on sait). J'ai ainsi un vélo qui serait bien trop souple pour beaucoup mais qui est parfait pour ma modeste puissance, un truc introuvable dans les grandes marques. - économique : pas à l'achat mais, comme c'est indémodable, on ne dépense pas de suite dans un nouveau vélo. - pour ne pas payer trop cher son titane, ne pas oublier le marché de l'occasion. Il y a peu de risques, complètement aux cadres carbones. - il y avait autrefois un fil faisant l'inventaire des vélo titanes disponibles, je n'ai pas cherché si on pouvait encore le trouver. Il a un titre comme "Titane bilan 20.." (j'ai oublié la date). Pour finir, Dolan vend un titane au milieu de toute sa gamme, il y a donc de fortes chances qu'il soit fait par un autre.
  10. Pas étonnant que tous les coureurs d'une même équipe n'aient pas le même casque. En dehors de préférences personnelles, ils n'ont pas tous la même forme de crâne. Je ne sais pas si c'est le cas en vélo mais, en moto, certains utilisaient un casque d’une autre marque que celle qui les sponsorisait ; casque sur lequel on appliquait des autocollants du sponsor.
  11. je pense que ce que tu as cassé s'appelle la palette, comme pour les boites automatiques.
  12. Petite précision par rapport à ce qu'a écrit Thierry. Sur le site de campa https://www.campagnolo.com/FR/fr/groupes_mecaniques/chorus/route il semblerait qu'on puisse avoir une cassette de 34 en Chorus, même mécanique.
  13. Derrière bikepacking, j'ai envie de lire longue distance. Donc, un critère devrait être le confort. Côté freins, cela dépend de tes capacités à partir avec peu de bagages. 5 kgs de plus, cela représente la différence entre deux morphologies. SI tu n'es pas trop gros, cela ne suffit pas à justifier les disques. Voir aussi si tu comptes faire beaucoup de montagne et de descentes de col chargé. Côté confort, d'abord la section des pneus, ensuite un tas de périphériques (selle, guidoline...) et enfin le cadre. Le carbone permet de faire plus confortable que l'alu, mais tous les carbones ne sont pas confortables. Et les carbones visant le confort ne sont généralement pas les moins chers. Bref, comme toujours, il va falloir faire des compromis.
  14. Bonjour, Je suis un peu surpris de tout le bruit qu'on fait autour du TdF féminin. Si ma mémoire est bonne, cela existait autrefois (dans les années 60), ainsi que le tour de l'avenir pour les jeunes. Je confirme que le mari de la reine du Danemark est français, il n'est pas de Cahors (ville étape), mais de pas très loin. Pour la SUède, c'est un peu différent ; c'est Bernadotte qui était français et est devenu roi de Suède, mais il y a deux siècles. La fin de la dernière étape m'ennuie : la fin, c'est-à-dire le tronçon Couzou-L'Hospitalet, est un de mes terrains de jeu bien aimés en été quand je suis dans le Lot. J'y roulais tranquille, évitant les jours (et heures) où il y a trop de touristes. Mais si le TdF le fait connaître au grand public, serais-je toujours aussi tranquille ?
×
×
  • Créer...