Aller au contenu

Christophe LE PHAR

Membre
  • Compteur de contenus

    5 937
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Christophe LE PHAR a gagné pour la dernière fois le 28 novembre 2022

Christophe LE PHAR a eu le contenu le plus aimé !

Plus d'infos sur vous

  • Vélo(s) :
    Nevi Titane campa Centaur, roues campa neutron. Gravel GT grade alu. Lapierre carbone 2006 campa centaur/chorus.

Visiteurs récents du profil

928 visualisations du profil

Christophe LE PHAR's Achievements

Veteran

Veteran (13/14)

  • Dedicated
  • Premier message
  • Collaborateur
  • Posting Machine
  • Week One Done

Recent Badges

37

Réputation sur la communauté

  1. Pas trop le choix de changer, les roues d'origine (pas trop mal d'ailleurs, elles n'ont pas bougé en plus de 6000 kms) sont exotiques, des "Alex machin... ". Donc là il faudra régler freins et indexation !
  2. Pas terrible quand même, je pense garder l'autre paire de roues avec des pneus différents, faire du bricolage à chaque fois ne me réconciliera pas avec les disques. Bon je pense m"orienter sur des valeurs sûres, du costaud , Fulcrum ou Mavic. Heureusement que je n'en ai pas sur mon vélo de route, sur lequel j'enlève sans cesse les roues pour le ranger, et sur lequel j'utilise régulièrement deux paires de roues. L'indexation, sur des roues de même marque, ça ne change guère. Au pire, sur mon second vélo qui a des anciens modèles de Zonda un quart de tour de molette de dérailleur quand je mets mes roues habituelles.
  3. Ah oui, merci, ça n'a pas l'air trop compliqué . C'est quand même embêtant s'il faut le faire à chaque changement de roues. Je n'ai encore jamais touché aux freins depuis 4 ans et environ 7500 kms avec ce vélo '' d'appoint'', même pas les plaquettes.
  4. Voilà c'était le sens de ma question: on change de roues, et paf, le disque ne rentre plus entre les plaquettes, ou bien frotte sur celles-ci. Aligner les étriers, j'avoue que je ne vois pas trop comment sur des freins à disques, fixés sur la fourche et les haubans.
  5. Merci bien La question sur le centerlock, c'était à tout hasard, pour savoir si le disque prenait la même position, s'il n'y avait pas de décalage, d'incompatibilités avec certains freins. Bon plus qu'à me renseigner sur des roues, un truc costaud. J'ai vu des Mavic, des Fulcrum ... Donc pour résumer il me faudrait en plus de la paire de roue, deux adaptateurs, deux disques ad hoc apparemment "centerlock", des blocages, et bien entendu un cassette.
  6. Bonjour, c'est dans le titre, je voudrais une seconde paire par sécurité et pour chausser différemment Comme c'est mon premier et unique vélo à disques, je suis un peu perdu.J'ai remarqué qu'il y avait des axes traversants, mais mon vélo a des blocages. J'ai cru comprendre qu'il faut des adaptateurs, j'ai bon ? Ensuite il y a la question des disques : certaines roues sont "Centerlock" d'autres 6 vis (comme les miennes apparemment). Si je prends des roues avec "center lock", ça fonctionnera pareil, à condition de prendre évidemment la bonne taille de disques ? voici ce que j'ai https://photos.app.goo.gl/yxf7jbnrSbqbNyRPA Questions qui paraissent peut-être idiotes , mais avec ces changements incessants du matériel , je me méfie 🙄 Merci aux connaisseurs
  7. Corrigé. Au moins un qui a lu... 🙂
  8. Bonjour, J'envisage aussi une montre connectée, quoique généralement réticent aux gadgets. Mais là ça me permet de faire d'une pierre plusieurs coups : ne plus craindre d'oublier mon compteur, vu que je me déplace pas mal avec une famille dispersée (j'ai un sigma très bien qui va sur sa 7e année et prend en compte deux vélos), remplacer mon cardio HS (je ne m'en sers qu'à titre indicatif, je ne m'entraîne pas au cardio), utiliser Strava . Je pense à la Huawei GT 2, éventuellement la T Rex, bons compromis m'a-ton dit sans passer par des sommes astronomiques
  9. Même beaucoup dans mon sens même si je n'ai pas développé. Je n'utilise pas de sacoches de cintre mais si j'en utilisais, j'ai la même largeur en haut à peu près comme je le di, donc aucun gain potentielú. Mains en bas, je ne vois pas l'intérêt d'avoir les bras plus écartés, je ne respire pas mieux. Parcours techniques ? Bof pas à mon niveau, pas besoin d'une maîtrise de dingue si je passe sur un peu de terre ou même de petite caillasse.
  10. J'ai un cintre gravel, très évasé en bas (les cocottes partents plus en biais) , très large 46 cm(il doit faire ma taille habituelle en haut env 42) et franchement je n'en vois pas l'intérêt. J'ai même pensé mettre un cintre route classique. Le seul intérêt éventuel pur quelqu'un qui n'aime pas ls grands écarts de position, c'est peut-être le cintre à tout petit "drop" comme ils disent (des hauteurs de moins de 120 mm)
  11. Oui, quand on a les watts comme tu dis. Je pense que je ne ferais pas une sortie à 30 de moyenne avec mon gravel et des gens sur vélo de route, mais sans problème avec un vélo de route. Après, si l'on n'est pas maniaque du dernier cri, on peut avoir plusieurs vélos sans gros porte-monnaie ou portefeuille. J'ai acheté un second vélo de route d'occase pour 650 balles, en carbone, campa Chorus, nickel et autour de 7.5 kg (Bon pas de FAD, pas 11-12 vitesses...)
  12. Pas inscrit, mais j'ai dépassé les 10 000 la semaine dernière, en comptant mon kilométrage en vélotaf. A plus ou moins 50 kms (j'ai eu une panne de compteur), je suis à 10 300, dont 9800 de route ou gravel. Malédiction des 10000 vaincue 🙂, victoire psychologique. L'an dernier je me suis arrêté à quelques dizaines de kms, l'année avant à 10 500 mais avec 1500 sur rouleaux (confinement). Les années précédentes je n'ai jamais passé 10 000, souvent entre 7500 et 9000.
  13. Voilà, la polyvalence, c'est un peu comme le couteau suisse, on aura un peu tout mais jamais un vrai couteau. Moi j'ai fait le choix de n'utiliser que le gravel dans le Médoc, pour prendre l'air, passer par les pistes, et éviter des routes dangereuses et monotones. Je sais très bien que je n'irai pas aussi vite que sur route, mais faire des sorties à quelques km/h de moins n'est pas un problème. Sinon j'ai entendu par hasard une partie d'une émission de matin sur France Inter, concernant les accidents dont sont victimes les cyclistes, avec parfois des violences volontaires, notamment sur route. Ce qui bous ramène au sujet du choix du gravel dans certains cas. Il y avait des témoignages de victimes https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/interception/interception-du-dimanche-27-novembre-2022-4618211
  14. C'est vrai dans beaucoup de cas, la passion (étymologiquement ce que l'on subit) l'emporte souvent sur la raison. Après, l'âge, les habitudes de vie , de raisonnement, peuvent contrebalancer cette tendance. Je fais partie des gens qui ne cèdent pas à l'achat- pulsion, même pas par économie, même quand je pourrais acheter, mais pour diverses raisons prises séparément ou cumulativement, parce que je sais intimement que ça n'apportera rien, parce que j'ai la flemme de chercher et m'en occuper, pour ne pas sur-consommer et entrer trop dans le jeu. Après, je ne me prive de rien, je ne roule pas sur des pneus usés jusqu'à la corde, j'envisage une seconde paire de roues sur mon gravel, en cas de pépin parce que je suis, là où je l'utilise, à plusieurs dizaines de kms des commerces de vélo. Le plaisir de posséder est quasi nul chez moi. J'aime l'usage des choses, et la possession en est la voie quasi unique. Dans l'idéal, j'aimerais la jouissance des choses en n'ayant pratiquement rien, en louant mon logement grâce à un pouvoir d'achat se maintenant sans risques, en partant en vacances par échange, en prêtant ou le faisant prêter beaucoup de de choses (je le fais un peu avec mon outillage). Le vélo est un peu à part, comme les vêtements : je suis un peu maniaque de la position, qui serait à coup sûr différente même sur un vélo réglé par quelqu'un qui aurait exactement le même gabarit, doncla location ou le prêt , bof... . Bon je ne vais pas trop quitter le sujet du gravel.
  15. Faute de frappe ou méfait du correcteur, je remets le terme idoine.... 😕 Ceci dit, je ne suis pas contre ce que je constate être de vraies améliorations : même sur mon vieux vélo, j'avais installé les pédales automatiques, mis des roues à pneus à la place des boyaux. Quand je suis passé à 10 vitesses (11 sur mon gravel) au lieu de 7, puis 9 , ça n'a pas changé grand chose mais j'ai trouvé ça plus confortable en montagne pour une plage plus variée de braquets, mais je suis lucide, je vois bien que certaines choses présentées comme capitales ne changent pas vraiment ma pratique. Bref, il faut faire preuve d'esprit critique...
×
×
  • Créer...