FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Route des Grandes Alpes

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 21/07/2017 11:15

Bonjour à tous,

Depuis deux années je me suis mis dans la tête de faire ce voyage à travers les Alpes, un niveau insuffisant l'année dernière et un calendrier trop chargé cette année ont repoussé le projet.

Je me lance donc dans l'aventure pour l'année prochaine avec mon papa en voiture suiveuse afin de partager une bonne semaine d'émotion ensemble.

Un voyage comme celui-ci ne se prépare pas à la va vite et je fais donc appel à ceux qui l'ont déjà fait ou à tous ceux qui ont déjà participer à des épreuves sur plusieurs jours. Que faut'il prévoir en terme d'équipements/d'assistance/d'alimentation ect.

Et une dernière question, quel entrainement adopté pour préparer ce voyage? Sachant que le mieux est de la faire en Juillet mais ce sera certainement impossible pour mon Papa donc sûrement aux alentours du 15 août?

Merci à vous

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2017 14:58

Bonjour à tous,

Depuis deux années je me suis mis dans la tête de faire ce voyage à travers les Alpes, un niveau insuffisant l'année dernière et un calendrier trop chargé cette année ont repoussé le projet.

Je me lance donc dans l'aventure pour l'année prochaine avec mon papa en voiture suiveuse afin de partager une bonne semaine d'émotion ensemble.

Un voyage comme celui-ci ne se prépare pas à la va vite et je fais donc appel à ceux qui l'ont déjà fait ou à tous ceux qui ont déjà participer à des épreuves sur plusieurs jours. Que faut'il prévoir en terme d'équipements/d'assistance/d'alimentation ect.

Et une dernière question, quel entrainement adopté pour préparer ce voyage? Sachant que le mieux est de la faire en Juillet mais ce sera certainement impossible pour mon Papa donc sûrement aux alentours du 15 août?

Merci à vous

Salut Thibaud,

 

De mon côté j'ai parcouru la route des Grandes Alpes en juillet 2010, en autonomie complète, avec le vélo et les sacoches, et j'en garde un souvenir fabuleux.

Concernant l'alimentation, rien de particulier, tu mangeras comme un ogre au soir des étapes ! Pâtes, tartiflettes, gâteau de riz au menu, histoire de faire le plein de glucides lents.

Pour l'entraînement, tout dépend du nombre d'étapes que tu prévois, mais essaye d'enquiller du dénivelé et, si tes activités t'en laissent le temps, de cumuler quelques sorties longues.

Sois très vigilant avec l'équipement et ne néglige pas les tenues contre le froid (en 2010, les deux premiers jours de la traversée j'ai eu de la neige fondue et des pluies diluviennes en plein juillet !) , surchaussures, jambières, bonnet, gants chauds, polaire, c'est pas du superflu et c'est rien à transporter si tu bénéficies d'une voiture suiveuse.

Pour la date choisie, essaye d'éviter la période entre le 14 juillet et le 15 aôut, les grands cols alpins sont très fréquentés, notamment par les motards. L'idéal serait je pense de viser la dernière semaine d'août si tu le peux.

Bonne préparation et bonne route !

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2017 15:33

Salut Thibaud,

 

De mon côté j'ai parcouru la route des Grandes Alpes en juillet 2010, en autonomie complète, avec le vélo et les sacoches, et j'en garde un souvenir fabuleux.

Concernant l'alimentation, rien de particulier, tu mangeras comme un ogre au soir des étapes ! Pâtes, tartiflettes, gâteau de riz au menu, histoire de faire le plein de glucides lents.

Pour l'entraînement, tout dépend du nombre d'étapes que tu prévois, mais essaye d'enquiller du dénivelé et, si tes activités t'en laissent le temps, de cumuler quelques sorties longues.

Sois très vigilant avec l'équipement et ne néglige pas les tenues contre le froid (en 2010, les deux premiers jours de la traversée j'ai eu de la neige fondue et des pluies diluviennes en plein juillet !) , surchaussures, jambières, bonnet, gants chauds, polaire, c'est pas du superflu et c'est rien à transporter si tu bénéficies d'une voiture suiveuse.

Pour la date choisie, essaye d'éviter la période entre le 14 juillet et le 15 aôut, les grands cols alpins sont très fréquentés, notamment par les motards. L'idéal serait je pense de viser la dernière semaine d'août si tu le peux.

Bonne préparation et bonne route !

 

 

ère le mieux c'est mi juin et 1ère S de juillet à cause de la longueur du jour, il faut partir à l'aube pour mieux apprécier (les motards ne sont pas encore levés) .

En autonomie il faut bien préparer ses étapes, pas trop longues. Hébergement chez l'habitant c'est le top.

On trouve plein d'adresses avec internet et les blogs cyclotouristes voyageurs, et warmshowers.

https://fr.warmshowers.org/

http://www.moveyouralps.com/fr/route-des-grandes-alpes/informations-pratiques/les-hebergements

https://www.francevelotourisme.com/contenus/preparation-et-conseils/accueil-velo

http://bike-oisans.com/fr/hebergement-oisans/hebergements-accueil-cyclo

http://www.savoie-mont-blanc.com/Decouvrir/Bouger-et-se-detendre/Cyclo/Les-hebergements-accueil-qualifie-velo

http://www.larebenne.com/velo/alpes/conditions.html

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/07/2017 12:13

Bonjour à tous,

Depuis deux années je me suis mis dans la tête de faire ce voyage à travers les Alpes, un niveau insuffisant l'année dernière et un calendrier trop chargé cette année ont repoussé le projet.

Je me lance donc dans l'aventure pour l'année prochaine avec mon papa en voiture suiveuse afin de partager une bonne semaine d'émotion ensemble.

Un voyage comme celui-ci ne se prépare pas à la va vite et je fais donc appel à ceux qui l'ont déjà fait ou à tous ceux qui ont déjà participer à des épreuves sur plusieurs jours. Que faut'il prévoir en terme d'équipements/d'assistance/d'alimentation ect.

Et une dernière question, quel entrainement adopté pour préparer ce voyage? Sachant que le mieux est de la faire en Juillet mais ce sera certainement impossible pour mon Papa donc sûrement aux alentours du 15 août?

Merci à vous

Salut Thibaud

J'ai fait cette route des grandes Alpes l'année dernière fin août début septembre. Pour info je suis parti avec un organisateur ce qui simplifie beaucoup la logistique. Concernant ma préparation je n'ai rien fait de particulier et me suis lancé avec un peu plus de 2500 bornes dans les pattes (et je peux te certifier que je n'ai RIEN d'un grimpeur...)

Je peux juste te dire que si t'as la chance d'avoir comme moi du grand beau temps tu passeras une semaine grandiose.

Si tu as besoin de + d'infos n'hésite pas à demander.

Eric.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/07/2017 12:32

Salut Thibaud,

 

De mon côté j'ai parcouru la route des Grandes Alpes en juillet 2010, en autonomie complète, avec le vélo et les sacoches, et j'en garde un souvenir fabuleux.

Concernant l'alimentation, rien de particulier, tu mangeras comme un ogre au soir des étapes ! Pâtes, tartiflettes, gâteau de riz au menu, histoire de faire le plein de glucides lents.

Pour l'entraînement, tout dépend du nombre d'étapes que tu prévois, mais essaye d'enquiller du dénivelé et, si tes activités t'en laissent le temps, de cumuler quelques sorties longues.

Sois très vigilant avec l'équipement et ne néglige pas les tenues contre le froid (en 2010, les deux premiers jours de la traversée j'ai eu de la neige fondue et des pluies diluviennes en plein juillet !) , surchaussures, jambières, bonnet, gants chauds, polaire, c'est pas du superflu et c'est rien à transporter si tu bénéficies d'une voiture suiveuse.

Pour la date choisie, essaye d'éviter la période entre le 14 juillet et le 15 aôut, les grands cols alpins sont très fréquentés, notamment par les motards. L'idéal serait je pense de viser la dernière semaine d'août si tu le peux.

Bonne préparation et bonne route !

 

 

Merci Christian pour ton retour.

En effet, ayant prévu de la faire avec le Papa en voiture derrière, ou pas loin devant :D je prendrai tout l'équipement qui va bien chaud/froid etc. 

Assez d'accord avec toi pour la période à éviter, les dispos de mon papa font que ce sera certainement la deuxième quinzaine d'août, il devrait y avoir un peu moins de monde.

Je la prévois en 6 jours de vélo avec l'idée de me faire une semaine de vacances fin juin dans les Alpes pour simuler un tel effort, à voir.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/07/2017 12:32

ère le mieux c'est mi juin et 1ère S de juillet à cause de la longueur du jour, il faut partir à l'aube pour mieux apprécier (les motards ne sont pas encore levés) .

En autonomie il faut bien préparer ses étapes, pas trop longues. Hébergement chez l'habitant c'est le top.

On trouve plein d'adresses avec internet et les blogs cyclotouristes voyageurs, et warmshowers.

https://fr.warmshowers.org/

http://www.moveyouralps.com/fr/route-des-grandes-alpes/informations-pratiques/les-hebergements

https://www.francevelotourisme.com/contenus/preparation-et-conseils/accueil-velo

http://bike-oisans.com/fr/hebergement-oisans/hebergements-accueil-cyclo

http://www.savoie-mont-blanc.com/Decouvrir/Bouger-et-se-detendre/Cyclo/Les-hebergements-accueil-qualifie-velo

http://www.larebenne.com/velo/alpes/conditions.html

Merci pour les liens ;)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/07/2017 12:33

Salut Thibaud

J'ai fait cette route des grandes Alpes l'année dernière fin août début septembre. Pour info je suis parti avec un organisateur ce qui simplifie beaucoup la logistique. Concernant ma préparation je n'ai rien fait de particulier et me suis lancé avec un peu plus de 2500 bornes dans les pattes (et je peux te certifier que je n'ai RIEN d'un grimpeur...)

Je peux juste te dire que si t'as la chance d'avoir comme moi du grand beau temps tu passeras une semaine grandiose.

Si tu as besoin de + d'infos n'hésite pas à demander.

Eric.

Merci Eric pour ton retour. Tu l'as fait avec quel organisme?

Comment se passe la vie du groupe sur le vélo? Chacun roule à son rythme et tout le monde s'attend au sommet ou c'est en groupe en permanence?

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/07/2017 14:03

Merci Eric pour ton retour. Tu l'as fait avec quel organisme?

Comment se passe la vie du groupe sur le vélo? Chacun roule à son rythme et tout le monde s'attend au sommet ou c'est en groupe en permanence?

 

Velorizon. 

Pour ce qui est de la vie du groupe, les niveaux étant différents des equipes se forment très vite, et ensuite chacun monte à son rythme puis on s'attend en haut des cols.

Il n'y a  aucun esprit de compétition et la convivialité etait présente tous les jours et notamment les fins de journée...

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/02/2020 14:49

C'est l'année, ça y est.

Après pas mal de péripéties et des agendas chargés, la traversée est programmée pour août prochain.

Les étapes sont faites, ce sera en 6 jours au départ de Thonon et une arrivée à Nice en passant par Menton bien évidemment.

Pour l'organisation, ce sera en famille avec les parents et mon amie qui vont se ballader la journée avant de se retrouver le soir. exception faite si météo catastrophique annoncée où il me faudra un suivi rapproché pour changer de tenue.

Ne reste plus qu'à rouler d'ici là pour être au top.

Aucun objectif de temps, de moyenne ou quoi que ce soit, juste de prendre du plaisir dans des paysages magnifiques.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/02/2020 15:02

Bien ça !

J'ai fait aussi les résa d'hôtel la semaine dernière pour faire cette route en juin/juillet. Lausanne-La Tour D'Aigues en 7 jours, 6 étapes (un jours de repos à Aussois au milieu) : 696km, 13’543D+ 

 

 

Par contre j'ai pas eu la possibilité d'avoir une voiture suiveuse donc ce sera avec une sacoche de selle type bikebacking.

 

Depuis janvier, c'est 1h de fractionné en HT 1x par semaine, 1h de seuil en ski de rando 1x par semaine, 1 séance de gainage par semaine (repos 1 semaine sur 7) et 2 jours de ski/telemark de piste le we.

Mi-avril je recommencerai la route normalement.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/02/2020 17:39

C'est l'année, ça y est.

Après pas mal de péripéties et des agendas chargés, la traversée est programmée pour août prochain.

Les étapes sont faites, ce sera en 6 jours au départ de Thonon et une arrivée à Nice en passant par Menton bien évidemment.

Pour l'organisation, ce sera en famille avec les parents et mon amie qui vont se ballader la journée avant de se retrouver le soir. exception faite si météo catastrophique annoncée où il me faudra un suivi rapproché pour changer de tenue.

Ne reste plus qu'à rouler d'ici là pour être au top.

Aucun objectif de temps, de moyenne ou quoi que ce soit, juste de prendre du plaisir dans des paysages magnifiques.

Bonjour Thibaud. 

C'est un parcours que nous avions fait en autonomie il y 6 ou 7 ans avec mon copain: vélo + carriole, qu'on échangeait en général à mi-pente. Nous avions eu de la chance côté temps mais tu peux tomber sur des conditions plus difficiles, y compris en août: ne pas hésiter à charger la voiture avec des tenues chaudes, puisque tu as cette possibilité.

Si tu veux te faire plaisir, il vaut mieux avoir pas mal roulé avant. Je l'ai fait à un moment où j'étais très entraînée, les cols passaient sans difficulté, mais si c'était à refaire... ce serait nettement plus galère avec moins de possibilité de "borner" qu'avant en dehors des week-ends.

Le premier gros morceaux est la Colombière, très dur dans son final. Les Aravis, les Saisies... ça passe sans trop de problème. Le Cormet très beau et relativement accessible, l'Iseran très long depuis Bourg Saint Maurice. Le Galibier... ça reste le Galibier: donc dur et long; quant à l'Izoard: le versant de Briançon est plus simple que celui de Brunissard, et la beauté fait oublier le reste... de belles découvertes sur les cols du Sud également: nous avions préféré la Cayolle à la Bonnette (sans regret). En toute fin de parcours, ne pas négliger le Turini qui, est jour de chaleur, peut s'avérer pénible.

N'hésite pas si tu as besoin d'infos. Bonne préparation!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/02/2020 18:20

Bonjour à tous,

Depuis deux années je me suis mis dans la tête de faire ce voyage à travers les Alpes, un niveau insuffisant l'année dernière et un calendrier trop chargé cette année ont repoussé le projet.

Je me lance donc dans l'aventure pour l'année prochaine avec mon papa en voiture suiveuse afin de partager une bonne semaine d'émotion ensemble.

Un voyage comme celui-ci ne se prépare pas à la va vite et je fais donc appel à ceux qui l'ont déjà fait ou à tous ceux qui ont déjà participer à des épreuves sur plusieurs jours. Que faut'il prévoir en terme d'équipements/d'assistance/d'alimentation ect.

Et une dernière question, quel entrainement adopté pour préparer ce voyage? Sachant que le mieux est de la faire en Juillet mais ce sera certainement impossible pour mon Papa donc sûrement aux alentours du 15 août?

Merci à vous

Très beau parcours que cette roule des grandes alpes. Je l'ai faite en autonomie, avec une tenue civile dans une sacoche et une tenue de rechange, ainsi qu'avec un sac de couchage et une tente et un matelas  ultralights. Petit déjeuner dans une boulangerie, gâteau ou sandwiche au sommet du col, déjeuner dans la vallée et idem l'apm. Dans de telles conditions, je mange tout ce dont j'ai envie ; l'organisme métabolise tout.

Avec les équipements modernes, c'est tout à fait envisageable avec un vélo de course.

Le seul mauvais souvenir, ce sont les hordes de motards qui confondent montée du Galibier et Bol d'Or ; en partant très tôt le matin, tu limites les rencontres bruyantes.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/02/2020 18:44

Bonjour Thibaud. 

C'est un parcours que nous avions fait en autonomie il y 6 ou 7 ans avec mon copain: vélo + carriole, qu'on échangeait en général à mi-pente. Nous avions eu de la chance côté temps mais tu peux tomber sur des conditions plus difficiles, y compris en août: ne pas hésiter à charger la voiture avec des tenues chaudes, puisque tu as cette possibilité.

Si tu veux te faire plaisir, il vaut mieux avoir pas mal roulé avant. Je l'ai fait à un moment où j'étais très entraînée, les cols passaient sans difficulté, mais si c'était à refaire... ce serait nettement plus galère avec moins de possibilité de "borner" qu'avant en dehors des week-ends.

Le premier gros morceaux est la Colombière, très dur dans son final. Les Aravis, les Saisies... ça passe sans trop de problème. Le Cormet très beau et relativement accessible, l'Iseran très long depuis Bourg Saint Maurice. Le Galibier... ça reste le Galibier: donc dur et long; quant à l'Izoard: le versant de Briançon est plus simple que celui de Brunissard, et la beauté fait oublier le reste... de belles découvertes sur les cols du Sud également: nous avions préféré la Cayolle à la Bonnette (sans regret). En toute fin de parcours, ne pas négliger le Turini qui, est jour de chaleur, peut s'avérer pénible.

N'hésite pas si tu as besoin d'infos. Bonne préparation!

Merci Clémentine. Pour la préparation je ne pars pas dans l’inconnu, j’ai fait déjà la quasi totalité des cols empruntés sauf ceux plus au sud après Bercelonnette. J’ai également prévu passer par la cayolle. Mais j’irai faire la Bonette quand même le soir d’avant après l’izoard et Vars, dodo à Barcelonette.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/02/2020 18:47

Très beau parcours que cette roule des grandes alpes. Je l'ai faite en autonomie, avec une tenue civile dans une sacoche et une tenue de rechange, ainsi qu'avec un sac de couchage et une tente et un matelas  ultralights. Petit déjeuner dans une boulangerie, gâteau ou sandwiche au sommet du col, déjeuner dans la vallée et idem l'apm. Dans de telles conditions, je mange tout ce dont j'ai envie ; l'organisme métabolise tout.

Avec les équipements modernes, c'est tout à fait envisageable avec un vélo de course.

Le seul mauvais souvenir, ce sont les hordes de motards qui confondent montée du Galibier et Bol d'Or ; en partant très tôt le matin, tu limites les rencontres bruyantes.

Bizarrement allant depuis quelques années plusieurs semaines à Valloire je n’ai quasiment jamais eu de soucis avec les motards. J’ai une trouille des camping car en revanche. Souvent des gens pas habitués à rouler avec de tels gabarits et c’est souvent dangereux. Je me suis retrouvé à deux doigts de basculer dans le ravin en montant le télégraphe, arrivé au sommet j’ai retrouvé le mec, il n’avait pas remarqué qu’il m’avait serré ...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/02/2020 19:06

Merci Clémentine. Pour la préparation je ne pars pas dans l’inconnu, j’ai fait déjà la quasi totalité des cols empruntés sauf ceux plus au sud après Bercelonnette. J’ai également prévu passer par la cayolle. Mais j’irai faire la Bonette quand même le soir d’avant après l’izoard et Vars, dodo à Barcelonette.

Si jamais tu cherches un hébergement à Saint Michel: tu peux me contacter. Si je suis encore au boulot... j'ai environ 4 couchages en plus du mien dans le logement. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/02/2020 19:28

Si jamais tu cherches un hébergement à Saint Michel: tu peux me contacter. Si je suis encore au boulot... j'ai environ 4 couchages en plus du mien dans le logement. 

Dodo prévu à Lanslebourg et Briancon, si ça change je te contacte. Merci en tout cas.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/03/2020 19:44

C'est l'année, ça y est.

Après pas mal de péripéties et des agendas chargés, la traversée est programmée pour août prochain.

Les étapes sont faites, ce sera en 6 jours au départ de Thonon et une arrivée à Nice en passant par Menton bien évidemment.

Pour l'organisation, ce sera en famille avec les parents et mon amie qui vont se ballader la journée avant de se retrouver le soir. exception faite si météo catastrophique annoncée où il me faudra un suivi rapproché pour changer de tenue.

Ne reste plus qu'à rouler d'ici là pour être au top.

Aucun objectif de temps, de moyenne ou quoi que ce soit, juste de prendre du plaisir dans des paysages magnifiques.

Salut Thibaud,

 

Tu vas te régaler ! Pour ma part, la traversée des Alpes est un de mes plus beaux souvenirs cyclistes.

Tu vas suivre scrupuleusement la route des Grandes Alpes ou prendre quelques variantes ? De mon côté j'avais zappé le col des Gets pour prendre Joux Planeet j'ai pas regretté. En descendant de la Cayolle tu peux aussi grimper au Col des Champs en aller/retour, c'est sublime.

C'est top que tu aies la voiture suiveuse, tu vas pouvoir pédaler léger et bien te faire plaisir dans les montées.

Belle route à toi !

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/03/2020 20:01

Salut Thibaud,

 

Tu vas te régaler ! Pour ma part, la traversée des Alpes est un de mes plus beaux souvenirs cyclistes.

Tu vas suivre scrupuleusement la route des Grandes Alpes ou prendre quelques variantes ? De mon côté j'avais zappé le col des Gets pour prendre Joux Planeet j'ai pas regretté. En descendant de la Cayolle tu peux aussi grimper au Col des Champs en aller/retour, c'est sublime.

C'est top que tu aies la voiture suiveuse, tu vas pouvoir pédaler léger et bien te faire plaisir dans les montées.

Belle route à toi !

 

Je vous mettrais ici le parcours mais pour Joux Plane la première journée est déjà chargée, je dors aux Saisies, à voir. Pour le col des champs pour l’avoir monté 3 fois, je trouve pas qu’il soit si bien que ça. Son seul avantage c’est le côté sauvage du pied au sommet.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/03/2020 20:08

Je vous mettrais ici le parcours mais pour Joux Plane la première journée est déjà chargée, je dors aux Saisies, à voir. Pour le col des champs pour l’avoir monté 3 fois, je trouve pas qu’il soit si bien que ça. Son seul avantage c’est le côté sauvage du pied au sommet.

Effectivement, si tu dors aux Saisies, ça te fait un sacré programme pour la première étape. Pour les champs, quand on vient de Val Pelens, je trouve son côté sauvage magnifique, la montée par Colmars est moins chouette, mais tous les goûts sont dans la nature ! :-)

 

La traversé je rêve de la refaire en sens inverse et de la compléter par un Thonon-Trieste, mais avec deux enfants en bas âge c'est pas facile de dégager du temps. On verra dans quelques années, peut-être avec eux ! smiley cool

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/03/2020 19:46

Allez, ci-joint le programme :

Jour 1 : Thonon <-> les Saisies (Col des Gets, Col de la Colombière, Col des Aravis, Col des Saisies).

Jour 2 : Les Saisies <-> Val Cenis (Cormet de Roselend, Col de l'Iseran).

Jour 3 : Val Cenis <-> Briançon (Col du Télégraphe, Col du Galibier). 

Jour 4 : Briançon <-> Barcelonette (Col de l'Izoard, Col de Vars et la Bonette en bonus)

Jour 5 : Barcelonette <-> Saint Martin de Vésubie (Col de la Cayolle, Col de la Couillole, Col St Martin).

Jour 6 : Saint Martin de Vésubie <-> Thonon <-> Nice (Col de Turini, Col de Castillon, Col d'Eze).

A vos commentaires, avis, suggestions de meilleur tracé, d'ajout de col sympa sur le trajet smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/03/2020 20:55

Allez, ci-joint le programme :

Jour 1 : Thonon <-> les Saisies (Col des Gets, Col de la Colombière, Col des Aravis, Col des Saisies).

Jour 2 : Les Saisies <-> Val Cenis (Cormet de Roselend, Col de l'Iseran).

Jour 3 : Val Cenis <-> Briançon (Col du Télégraphe, Col du Galibier). 

Jour 4 : Briançon <-> Barcelonette (Col de l'Izoard, Col de Vars et la Bonette en bonus)

Jour 5 : Barcelonette <-> Saint Martin de Vésubie (Col de la Cayolle, Col de la Couillole, Col St Martin).

Jour 6 : Saint Martin de Vésubie <-> Thonon <-> Nice (Col de Turini, Col de Castillon, Col d'Eze).

A vos commentaires, avis, suggestions de meilleur tracé, d'ajout de col sympa sur le trajet smiley wink

Beau programme Thibaud. S'il fait mauvais temps, tu repousses une ou plusieurs journées ou tu prévois de rouler coûte que coûte?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/03/2020 21:04

Allez, ci-joint le programme :

Jour 1 : Thonon <-> les Saisies (Col des Gets, Col de la Colombière, Col des Aravis, Col des Saisies).

Jour 2 : Les Saisies <-> Val Cenis (Cormet de Roselend, Col de l'Iseran).

Jour 3 : Val Cenis <-> Briançon (Col du Télégraphe, Col du Galibier). 

Jour 4 : Briançon <-> Barcelonette (Col de l'Izoard, Col de Vars et la Bonette en bonus)

Jour 5 : Barcelonette <-> Saint Martin de Vésubie (Col de la Cayolle, Col de la Couillole, Col St Martin).

Jour 6 : Saint Martin de Vésubie <-> Thonon <-> Nice (Col de Turini, Col de Castillon, Col d'Eze).

A vos commentaires, avis, suggestions de meilleur tracé, d'ajout de col sympa sur le trajet smiley wink

On avait fait le trajet en 7 jours (il est vrai sans voiture suiveuse) : 

J1: Saint Jean de Sixt; 

J2: Bourg Saint Maurice; 

J3: Bramans; 

J4: Terre Rouge (un peu en dessous Cervière, un gîte sympa que je connaissais); 

J5: Jausier; 

J6: Beuil; 

J7: arrivée à Menton. 

Le périple devait s'arrêter là, mais on avait poursuivi vers Nice en enchaînant toute une série de petits cols, puis en voyant les bateaux, on avait fini à Calvi puis, deux jours plus tard, à Eccica Suarella, près d'Ajaccio, chez ma grand-mère. Re-bateau, un coup de train jusqu'à Avignon puis Ventoux et étape jusqu'à Montélimar. Train pour le retour à Aix...

Ton but n'étant pas forcément d'enchaîner les jours en plus mais de rajouter quelques cols au passage: tes premières étape sont déjà très musclée donc, jusqu'à Val-Cenis, pas forcément nécessaire d'en rajouter. 

Tu as par contre un peu plus de temps le lendemain sur l'étape Val-Cenis/Briançon que tu dois pouvoir effectuer relativement vite, malgré le Galibier. Deux solutions:

1) tu en rajoutes une louche en Maurienne Par exemple, juste au sortir de Val-Cenis, avant d'arriver à Termignon, prendre la très sauvage et très rude route qui mène au refuge de Plan du Lac (ambiance haute montagne dans sa seconde partie, personnellement une des routes que je préfère dans le coin).

Ou: éviter de prendre la RN en se rajoutant une petite montée à Sollières en direction d'Aussois; poursuivre le cas échéant en AR jusqu'aux barrages de Plan d'Amont et d'Aval, et redescendre par la route des forts qui longe les fortifications des Esseillons et ramène à Modane via le Bourget. 

Ou: si tu as le goût de l'aventure: entre Saint-Michel et Saint-Jean, prendre la montée des Karélis, bifurquer vers Albane et Albanette, prendre le bout de piste qui surplombe la Valloirette (ça passe en Gravel, plus aléatoire en vélo de route: prévoir de quoi marcher un bon km) et qui te fait arriver à Valloire par Poingt Ravier. 

2) tu passes le Galibier, le Lautaret, et tu refais un col côté 05: le Granon est magnifique. J'ai aussi lu un topo sur un col que je ne connais pas, le col des Gondrans (https://www.alpes4ever.com/france/hautes-alpes/les-plus-de-2000-m/col-des-gondrans/). Ça a l'air sympa mais quant à l'état de la route???

Ou encore, arrivé à Briançon, si tu veux plutôt tourner les jambes en profitant de paysages superbes: remonter la Clarée et faire un crochet au col de l'Echelle.

De quoi t'amuser encore un peu plus !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/03/2020 21:11

Beau programme Thibaud. S'il fait mauvais temps, tu repousses une ou plusieurs journées ou tu prévois de rouler coûte que coûte?

Sauf neige je roule coûte que coûte. C'est aussi l'intérêt d'avoir pris un vélo à disque smiley laughing

De toute manière je dois être à Nice le samedi pour remonter le dimanche en voiture smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/03/2020 08:51

Allez, ci-joint le programme :

Jour 1 : Thonon <-> les Saisies (Col des Gets, Col de la Colombière, Col des Aravis, Col des Saisies).

Jour 2 : Les Saisies <-> Val Cenis (Cormet de Roselend, Col de l'Iseran).

Jour 3 : Val Cenis <-> Briançon (Col du Télégraphe, Col du Galibier). 

Jour 4 : Briançon <-> Barcelonette (Col de l'Izoard, Col de Vars et la Bonette en bonus)

Jour 5 : Barcelonette <-> Saint Martin de Vésubie (Col de la Cayolle, Col de la Couillole, Col St Martin).

Jour 6 : Saint Martin de Vésubie <-> Thonon <-> Nice (Col de Turini, Col de Castillon, Col d'Eze).

A vos commentaires, avis, suggestions de meilleur tracé, d'ajout de col sympa sur le trajet smiley wink

Bonjour

Jour 2 le col du Pré a Beaufort , qui permet de rejoindre le barrage de Roselend , est plus joli et moins fréquenté (et plus dur aussi) que la 1er partie du Cornet

Cordialement

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/03/2020 17:57

On avait fait le trajet en 7 jours (il est vrai sans voiture suiveuse) : 

J1: Saint Jean de Sixt; 

J2: Bourg Saint Maurice; 

J3: Bramans; 

J4: Terre Rouge (un peu en dessous Cervière, un gîte sympa que je connaissais); 

J5: Jausier; 

J6: Beuil; 

J7: arrivée à Menton. 

Le périple devait s'arrêter là, mais on avait poursuivi vers Nice en enchaînant toute une série de petits cols, puis en voyant les bateaux, on avait fini à Calvi puis, deux jours plus tard, à Eccica Suarella, près d'Ajaccio, chez ma grand-mère. Re-bateau, un coup de train jusqu'à Avignon puis Ventoux et étape jusqu'à Montélimar. Train pour le retour à Aix...

Ton but n'étant pas forcément d'enchaîner les jours en plus mais de rajouter quelques cols au passage: tes premières étape sont déjà très musclée donc, jusqu'à Val-Cenis, pas forcément nécessaire d'en rajouter. 

Tu as par contre un peu plus de temps le lendemain sur l'étape Val-Cenis/Briançon que tu dois pouvoir effectuer relativement vite, malgré le Galibier. Deux solutions:

1) tu en rajoutes une louche en Maurienne Par exemple, juste au sortir de Val-Cenis, avant d'arriver à Termignon, prendre la très sauvage et très rude route qui mène au refuge de Plan du Lac (ambiance haute montagne dans sa seconde partie, personnellement une des routes que je préfère dans le coin).

Ou: éviter de prendre la RN en se rajoutant une petite montée à Sollières en direction d'Aussois; poursuivre le cas échéant en AR jusqu'aux barrages de Plan d'Amont et d'Aval, et redescendre par la route des forts qui longe les fortifications des Esseillons et ramène à Modane via le Bourget. 

Ou: si tu as le goût de l'aventure: entre Saint-Michel et Saint-Jean, prendre la montée des Karélis, bifurquer vers Albane et Albanette, prendre le bout de piste qui surplombe la Valloirette (ça passe en Gravel, plus aléatoire en vélo de route: prévoir de quoi marcher un bon km) et qui te fait arriver à Valloire par Poingt Ravier. 

2) tu passes le Galibier, le Lautaret, et tu refais un col côté 05: le Granon est magnifique. J'ai aussi lu un topo sur un col que je ne connais pas, le col des Gondrans (https://www.alpes4ever.com/france/hautes-alpes/les-plus-de-2000-m/col-des-gondrans/). Ça a l'air sympa mais quant à l'état de la route???

Ou encore, arrivé à Briançon, si tu veux plutôt tourner les jambes en profitant de paysages superbes: remonter la Clarée et faire un crochet au col de l'Echelle.

De quoi t'amuser encore un peu plus !

Merci Clémentine pour ce retour complet. Pour l'enchaînement effectivement je ne peux pas, contraint par mon agenda pro.

Le point 2 m'attire guère pour une raison principale, le Galibier sans le Télégraphe ce n'est pas le Galibier. Mais effectivement cette journée est plus light, peut être que je ferai en plus le Galibier depuis le Lautaret.

Pour le le point 1 je note l'idée qui permet d'éviter cette vallée affreuse en partie.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

INSCRIPTION EN LIGNE