FLASHS

Edito

Edito du 11 octobre 2006

Publié le 11/10/2006 16:06

Edito du 11 octobre 2006 : le champion Miguel Martinez a mis un terme à sa carrière à l'occasion du Roc d'Azur. Une page se tourne.
Edito du 11 octobre 2006 : le champion Miguel Martinez a mis un terme à sa carrière à l'occasion du Roc d'Azur. Une page se tourne.

Vendredi soir à Fréjus, Miguel Martinez nous a fait l'honneur de sa visite sur notre stand, situé à l'entrée du Salon du Roc d'Azur. L'ancien champion olympique, figure emblématique du cross-country français, nous avait annoncé fin juin son intention de mettre un terme à sa carrière à l'occasion du Roc d'Azur. Et c'est avec émotion que Miguel a tiré un trait sur douze ans de cyclisme au plus haut niveau. Né le 17 janvier 1976 à Fourchambault, le Nivernais avait déjà un nom, celui de son papa Mariano, médaillé de bronze aux Championnats du Monde 1974 et sacré meilleur grimpeur du Tour de France 1978. En prenant la décision d'épouser une carrière de coureur professionnel, il lui fallait se faire un prénom. Miguel Martinez y est parvenu. Pas sur la route, comme le paternel, mais en VTT. Doté d'un gabarit de grimpeur (1,64 m pour 50 kg), Martinez aura marqué l'Histoire de sa discipline.

Tout commence en 1994 par un titre de champion du monde chez les Juniors, assorti à celui de champion d'Europe. A 18 ans, Miguel Martinez endosse son premier maillot arc-en-ciel. Son destin est tout tracé. Le jeune homme confirme chez les Espoirs. Il est sacré champion d'Europe en 1997 mais surtout champion du monde des moins de 23 ans en 1996, 1997 et 1998 et médaillé de bronze avec les Elites aux Jeux Olympiques d'Atlanta. Fort d'un bagage exceptionnel, il intègre la catégorie Elite. Il remporte le Tour de France VTT en 1998 et est encore sacré champion du monde de cross-country en 1999 et 2000. Miguel Martinez obtient la consécration en 2000 en devenant champion olympique à Sydney. Dès lors, le pilote estime avoir fait le tour de la question dans le monde du VTT et décide de se tester sur la route. Il rejoint l'équipe Mapei-Quick Step en 2002 puis la formation Phonak Hearing Systems en 2003.

Malheureusement, le grimpeur de poche ne parviendra pas à obtenir la même réussite sur la route que dans les chemins. Après deux saisons expérimentales, il reviendra donc à ses premiers amours en 2004 pour finir sa carrière dans le VTT. A 30 ans, Miguel Martinez a tiré un trait sur ce fabuleux parcours dimanche dernier au Roc d'Azur. Et c'est toute la planète VTT qui lui a tiré son chapeau. Après une nuit festive, le champion a dynamité le peloton du Roc d'Azur dès le départ de la base nature. Un dernier sprint avant d'effectuer les 58 kilomètres de l'épreuve en roue libre avec ses amis Julien Absalon et Cédric Ravanel. Ovationné par la foule, Miguel Martinez s'est arrêté prendre une bierre sur la plage avant de finir à l'eau avec ses deux compères. A l'arrivée, sous les acclamations émouvantes du public, Miguel a raccroché le vélo de manière symbolique. La compétition est finie, pas le vélo, sur lequel on espère vite le retrouver, sur des cyclos ou randonnées. Bravo champion, et merci pour l'émotion transmise pendant toutes ces années.

Instagram Vélo101

Tacx semaine 3et4 nov18

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES