FLASHS

Santé / forme

Généralités sur l'entraînement

Publié le 22/04/2014 06:34

Comment travailler à la fois sa vélocité, sa PMA son seuil, son endurance et sa force ? Suivez les conseils de notre spécialiste.

La récupération fait partie intégrante des entraînementsLa récupération fait partie intégrante des entraînements | © Vélo 101Un mardi sur deux, notre spécialiste répond aux questions que vous vous posez. Entraînement, santé, suivi, préparation... Vous pouvez poser toutes vos questions sur le forum Entraînement/Santé ou par email à infos@velotraining.net.

"Je me pose des questions sur mon entraînement. Est-il judicieux de faire du travail au seuil et de PMA dans la même semaine voire même insérer de la vélocité et de la force, ou doit-on respecter absolument les phases de trois à six semaines pour développer chacune des qualités travaillées ? Je sais bien sûr qu'il ne faut pas mélanger toutes ces spécificités dans la même séance, mais dans la même semaine ?"

Vous avez à priori une vision trop théorique et trop schématique de l'entraînement.

Votre fonctionnement actuel repose apparemment sur des cycles successifs de trois à six semaines, chacun d'entre eux étant consacré à une seule et unique thématique. Donc trois à semaines de vélocité, puis un cycle de même durée pour la force, puis pour la PMA, puis pour le seuil. Vous ne "mélangez" pas les thématiques et vous les enchaînez. Or ce n'est pas ainsi qu'une planification annuelle doit fonctionner. Le principe est justement de "mélanger les thématiques", mais avec des dosages différents.

Si vous ne travaillez qu'une seule qualité par semaine vous allez :

• vous "dieselisez" quand il s'agira de ne faire "que" de la vélocité, "que" de la force, "que" de l'endurance
• vous allez vous épuiser quand il s'agira de ne faire "que" de la PMA ou du seuil
• les transitions entre les cycles seront trop brutales.

Le fonctionnement idéal consiste à proposer des dominantes, qui évoluent dans le temps, en fonction des dates de vos objectifs. Ce principe de dominante va également permettre d'entretenir les qualités travaillées précédemment. En effet, il ne faut pas abandonner une qualité, au risque que celle-ci se dégrade rapidement.

Si l'on s'appuie sur votre message et les qualités soulignées (vélocité, force, seuil, PMA), cela pourrait donner, pour une fréquence théorique de quatre séances par semaine :

• deux séances de vélocité, une séance de force, une séance de seuil pour un cycle à dominante vélocité
• deux séances de force, une séance de vélocité, une séance de seuil pour un cycle à dominante force
• deux séances de seuil, une séance de vélocité, une séance de force pour un cycle à dominante seuil
• deux séances de PMA, une séance de seuil, une séance force/vélocité pour un cycle à dominante PMA.

À noter que dans ce cas les deux séances axées sur la thématique dominante ne seront pas consécutives au sein du même cycle d'entraînement.

Benoit Valque – www.rotorfrance.com

INSCRIPTION EN LIGNE