FLASHS

Fiche de lecture

Les meilleurs jeux de société cyclistes à offrir à Noël

Publié le 23/12/2021 14:00

Pour les retardataires des achats de fin d'année ou les proches d'amoureux de la Petite Reine, voici une sélection des meilleurs jeux de société à (s')offrir, du familial jeu de cartes au fidèle jeu de plateau

Pour les fonceurs : Dicycle Race

Ce jeu plaira aux fougueux, aux impétueux. D’une durée d’une vingtaine de minutes, il évitera soigneusement la lassitude pour vous proposer des sessions intenses et vives. Les multimodalités de parcours empêcheront également tout sentiment de répétition, en proposant de nouveaux enchaînements à chaque partie, à la manière des jeux à plateaux constructibles, tels Catan ou Carcassonne. En reposant sur un mécanisme de dés à choisir et lancer pour former des combinaisons requises, Dicycle Race propose un alliage de stratégie et chance, laissant du mérite à la victoire sans favoriser pour autant les purs tacticiens. La notion de risque est essentielle dans la sélection, entre raison d’assurer et désir de foncer. En ce faisant, ce jeu tire sa force de l’ambiance compétitive qu’il instaure, sur le modèle d’une course classique, où les concurrents se dépassent et se rattrapent. Et quand certains n’ont plus rien à perdre, les coups de théâtre ne sont pas rares…

Dicycle RaceDicycle Race, Banana Smile, 18,95€

 

Pour les familles : Velonimo

Dans Velonimo, les animaux s’essaient à la bicyclette, et jouent de leurs qualités respectives pour devancer leurs concurrents. Le lièvre est naturellement un fonceur solitaire quand la tortue fait figure de capitaine de route, lent mais bien utile. Dans ce jeu de cartes, reposant sur des systèmes de plis et de défausse, chaque joueur possède en sa main un petit peloton de bêtes, dont il doit utiliser les éléments avec efficience. Entre raids solitaires et collaborations, il doit définir le dosage idéal à partir des atouts dont il dispose pour triompher au sommet de l’ultime ascension ! En jeu : le prestigieux maillot à Petits-Pois-Carottes.

La richesse et le travail des graphismes constituent indéniablement l’un des points forts du jeu, plaisant aux profanes et séduisant les amateurs du genre. Il réussit également à combiner une relative simplicité des règles avec de vraies options stratégiques, favorisant le plus futé des joueurs sans mettre deux plombes à découvrir le jeu au préalable. Sa courte durée, d’une trentaine de minutes environ, en fait ainsi un jeu sympathique, fluide et efficace, prêt à être joué partout, d’un wagon de train à une table-basse d’apéro. Avis aux fans du Blaireau, du Bison, du Papillon de Maastricht ou du Gorille de Rostock, qui trouveront là les allégories de leurs héros.

VelonimoVelonimo, Stratosphères, 11,90€

 

Pour les sprinteurs : Flamme Rouge

Dans le monde du cyclisme, la flamme rouge est un drapeau qui indique le dernier kilomètre : la dernière ligne droite, le moment où il faut tout donner ! « Flamme rouge » parvient à reproduire l’intensité de cet instant, à travers un mécanisme de jeu dynamique et tactique, dont l’immersion ressort gagnante. Jeu de plateau, il propose un objectif extrêmement simple : être le premier joueur à franchir la ligne d’arrivée avec ses coureurs. Mais pour cela, pas question de se la jouer solo ! Avec un duo composé d’un sprinteur et d’un rouleur, il faut nécessairement s’appuyer sur une collaboration entre les deux hommes, en fusionnant leurs qualités respectives. La notion d’aspiration est ainsi essentielle dans les mécanismes de jeu, apportant le surplus de fraîcheur déterminant au moment de l’effort final.

Sans que ses règles ne se complexifient sévèrement, Flamme Rouge parvient toutefois à jouer sur les questions d’économie, de gestion, de prise de risques, de contrôle, de bluff… Ces éléments participent grandement au succès du jeu, auprès des plus grands aficionados du vélo comme pour ses plus purs profanes. Lorsque les premiers se réjouiront de l’ambiance qu’il instaure, les seconds pourront frémir au moyen de l’excitation de la course qu’il procure. Compétiteurs de toutes sortes, foncez ! Mais n’oubliez pas votre coéquipier !

Flamme RougeFlamme rouge, Gigamic, 39.90€

 

Pour les connaisseurs : MagnyTour

Autoproclamé « jeu de société n°1 du cyclisme », MagnyTour est effectivement celui qui est le plus susceptible de conquérir le cœur des amoureux de la Petite Reine. En proposant aux participants de devenir coureur, directeur sportif ou stratège, il réalise une véritable plongée dans la réalité de la course cycliste, avec tout son panel de stratégies. En effet, dans MagnyTour, tout est possible ! Attendre, dépanner son leader, suivre ses concurrents, prendre l’aspiration ou encore réaliser des coups de bordure constituent de réelles options. Toutes sortes de profils sont également représentées, des plaines aux montagnes en passant par les pavés. Si l’édition originale propose un parcours de montagne et un autre de plaine, il est possible de l’enrichir des multiples parcours du World Tour, que la société met à disposition sur son site. Avec des parties allant de 15 à 60 minutes, il est ainsi possible de reproduire le Tour de France en une journée !

Enfin, les figurines matérielles rappelleront aux grands amateurs des petits coureurs de plomb de doux souvenirs, dont ils ne pourront que se délecter. Leur esthétique est irréprochable, des plis du maillot à la courbure de la chaîne. Si leur présence gonfle inévitablement le prix du jeu, elle permet aussi d’enrichir nettement l’expérience, pour produire là une pépite de jeu de société cycliste, dont la richesse et le détail restent inégalés jusqu’à ce jour.

MagnyTourMagnytour, 54€

 

Pour les bons vivants : Le Jeu des Petits Cyclistes

Développé par les gérants du compte Twitter humoristique « Dans la Musette », « le Jeu des Petits Cyclistes » diffère complètement de MagnyTour. Ici, 5 minutes suffisent à l’explication des règles et les mécanismes de jeu sont nettement plus limités. En effet, chaque joueur possède trois coureurs disposés sur un vélodrome, dont l’avancée est régulée par un dé, entre sur-place, relais et attaque.

Jeu d’ambiance, il repose ainsi notamment sur des stratégies d’alliances de circonstance, nécessaires pour aller outre la chance des tirages. A cet égard, il apparait donc idéal pour endiabler les apéros ou passer simplement un bon moment en famille. S’il est avant tout fait pour rigoler, attention aux tensions des trahisons !

Le jeu des petits cyclistesLe jeu des petits cyclistes, Marabout, 29€

 

Pour les fans : le Jeu Officiel du Tour de France

Pour retrouver la licence officielle de la Grande Boucle, son logo et sa typographie, c’est ici que ça se passe. Commandé par ASO, la société organisatrice de la Ronde de Juillet, « le Jeu Officiel du Tour de France » propose une course de plateau pimentée par des cartes stratégiques, créant du mouvement dans la compétition.

Si les coureurs en cartons laissent à désirer, le détail du plateau renforce l’immersion souhaitée par les concepteurs, plongeant ainsi les joueurs dans la ferveur de juillet le temps d’une partie. Il peut ainsi servir de passe-temps dans son attente, en famille ou entre amis. Cette nouvelle version se veut également plus inclusive que la précédente, en retirant les questions culturelles, parfois assez difficiles.Le Jeu Officiel du Tour de FranceLe Jeu Officiel du Tour de France, Hulst Games, 34,99€

Par Jean-Guillaume Langrognet

INSCRIPTION EN LIGNE