FLASHS

Pros

Vuelta # 11 : une étape dantesque !

Publié le 19/09/2001 18:16

José Maria Jimenez gagne la 11ème étape de la Vuelta, Oscar Sevilla endosse le Jersey de Oro.
Jimeñez est le vainqueur de la 11ème étape de la Vuelta, au cours de laquelle Beloki s'est effondré. Sevilla endosse le Jersey de Oro.

Dantesque ! Grandiose ! Colossale ! Monumentale ! La 11ème étape de la Vuelta, entre Alp et la Station de Pal en Andorre, mérite bien tous ces qualificatifs. Une nouvelle victoire pour Jimenez et iBanesto.com (laquelle remporte jusque là toutes les étapes de montagne), un nouveau Jersey de Oro en la personne d'Oscar Sevilla, une défaillance terrible du leader du classement général, Joseba Beloki. Bref, tous les ingrédients pour faire de cette étape une étape légendaire.

Tout avait commencé très vite. On l'avait pressenti dès l'arrivée des coureurs au contrôle des signatures. Tous se pressaient, l'air tendus. Et de vives attaques secouèrent bientôt le peloton, peu de temps après le départ réel. Un groupe de 17 coureurs était d'ailleurs parvenu à prendre quelques longueurs d'avance au peloton dès le km 8. Ce groupe franchissait le col de Eyne (2ème catégorie, km 24), premier du jour, avec près d'une minute d'avance sur leurs poursuivants, emmenés par les ONCE du Jersey de Oro, Beloki.

Le peloton rentrait bientôt sur les 17 fuyards, juste au moment où l'on abordait la seconde difficulté de l'étape : le col de Font Romeu (1re catégorie, km 54). A neuf kilomètres du sommet de ce col, un quatuor se dégageait, composé de Cardenas (Kelme-Costa Blanca), de Cuesta (Cofidis), de Simoni (Lampre-Daikin) et de Garmendia (Team Coast). Les quatre passaient le sommet avec 2'32'' d'avance sur le peloton, une avance qui culminait à 3'02'' vingt kilomètres plus loin, au pied du col de Puymorens (2ème catégorie, km 92).

Là, les iBanesto.com se postaient en tête de peloton pour commencer leur travail de dynamitage. Au sommet de cette troisième difficulté, à 63 km de l'arrivée, le peloton accusait 2'02'' de retard sur les quatre de tête.

Mais dans la continuité de ce col surgissait le col de Port Envalira (1re catégorie, km 105). Un de trop pour le Jersey de Oro. A 57 km de l'arrivée, Joseba Beloki était victime d'une terrible défaillance. Les iBanesto.com accéléraient soudainement l'allure. On ne se fait pas de cadeaux, bien évidemment ! Quelques lacets plus haut, Beloki avait déjà virtuellement perdu le Jersey de Oro. Au sommet d'Envalira, à 50 km du but, l'Espagnol concédait déjà 3'48'' à un peloton d'une quinzaine de coureurs, revenu sur les quatre échappés du jour.

La descente d'Envalira devenait dramatique pour Beloki, en larmes et pris de vomissements. Malade très certainement, comme il l'avait été dans le Tourmalet durant le dernier Tour, Beloki voyait tous ses projets s'envoler. Ses équipiers l'encouragèrent comme ils le purent, mais le désespoir le gagna très vite, lorsqu'il fut doublé par plusieurs groupes de coureurs attardés. Beloki venait de perdre la Vuelta, définitivement. A l'arrivée, il perdrait 19'55'' (70ème) sur le vainqueur.

En tête, dans le peloton d'une vingtaine de coureurs dans lequel l'image d'un Casero (Festina) souriant contrastait vivement avec celle d'un Beloki en larmes, de nombreuses attaques voyaient le jour. Dès le début de l'ascension du col d'Ordino (1re catégorie, km 131), José Maria Jimenez (iBanesto.com) attaquait violemment, véritablement ressuscité sur cette Vuelta 2001. Jimenez gagnait du terrain et prenait le large. Dans le peloton, ses équipiers Mercado et Osa contrôlaient chaque tentative de contre et Jimenez n'avait plus qu'à foncer tête baissée vers l'arrivée.

Au pied du dernier col du jour, celui menant à la Station de Pal (Hors Catégorie), Jimenez comptait deux minutes d'avance sur le peloton. Il n'en perdrait que 16 secondes au sommet, où il triomphait. Le peloton passait la ligne 1'44'' après et Oscar Sevilla, 6ème de l'étape, endossait de nouveau le Jersey de Oro. Richard Virenque (Domo-Farm Frites), en vue la première moitié de l'étape, terminait quant à lui 48ème à 11'07''.

A noter enfin les abandons de deux coureurs italiens : Paolo Savoldelli (Saeco) d'une part, mais surtout Marco Pantani (Mercatone Uno), invisible et bien trop décevant sur cette Vuelta.

Demain, nouveau rendez-vous d'envergure avec le contre-la-montre en côte entre Ordino et la Station d'Ordino-Arcalis. 17,1 km, 940 mètres de dénivelé et des passages à 9 %.

Classement 11ème étape :

1. José Maria Jimenez (ESP, iBanesto.com) les 154,2km en 4h08'28''
2. Fernando Escartin (ESP, Team Coast) à 1'44'
3. Juan Miguel Mercado (ESP, iBnaesto.com) m.t.
4. Roberto Heras (ESP, US Postal) m.t.
5. Aitor Osa (ESP, iBanesto.com) m.t.
6. Oscar Sevilla (ESP, Kelme-Costa Blanca) m.t.
7. Angel Luis Casero (ESP, Festina) m.t.
8. Claus Michael Moller (DAN, Milaneza-MSS) à 1'49''
9. Inigo Cuesta (ESP, Cofidis) à 2'10''
10. José Luis Rubiera (ESP, US Postal) à 2'31''

Classement général :

1. Oscar Sevilla (ESP, Kelme-Costa Blanca) en 36h56'21''
2. Angel Casero (ESP, Festina) à 37 sec.
3. Juan Miguel Mercado (ESP, iBanesto.com) à 1'46''
4. Levi Leiphemer (USA, US Postal) à 2'27''
5. Roberto Heras (ESP, US Postal) à 2'33''
6. David Plaza (ESP, Festina) à 3'00''
7. Santiago Botero (COL, Kelme-Costa Blanca) à 3'06''
8. José Maria Jimenez (ESP, iBanesto.com) à 3'34''
9. Iban Mayo (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 4'04''
10. Aitor Osa (ESP, iBanesto.com) à 4'32''

Classement de la montagne :

1. José Maria Jimenez (ESP, iBanesto.com) 114 pts
2. Juan Miguel Mercado (ESP, iBanesto.com) 80 pts
3. Oscar Sevilla (ESP, Kelme-Costa Blanca) 63 pts

Classement par points :

1. Erik Zabel (ALL, Telekom) 91 pts
2. Jose Maria Jimenez (ESP, iBanesto.com) 82 pts
3. David Millar (GBR, Cofidis) 77 pts

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE