FLASHS

Pros

Bilan 2017 — Le top 5 des meilleurs grimpeurs

Publié le 25/12/2017 08:10

Voici le top 5 des garçons qui sont le plus à l'aise quand la route s'élève, et qui se sont illustrés à plusieurs reprises cette année.

N°1 – Warren Barguil (Team Sunweb)

actu cyclime masculinactu cyclime masculin | © sirotti

Le breton Warren Barguil a remporté le prix de meilleur grimpeur du Tour de France 2017, avec le maillot à pois. Après s’être imposé à Foix au terme d’une étape de baroudeurs, le sociétaire du team Sunweb a décroché une deuxième victoire. Cette fois-ci, en haut du mythique col de l’Izoard. En effet, une attaque à 5 kilomètres du sommet lui a permis de distancer les favoris et de reprendre un à un ce qu’il restait des coureurs échappés. Le dernier d’entre eux, Darwin Atapuma, a été reprit et déposé à la flamme rouge par le breton. Maillot à pois sur le dos, il a levé ses deux index vers le ciel, pour un hommage à ses grands-parents.

N°2 – Romain Bardet (AG2R La Mondiale)

Romain Bardet, Rigoberto Uran et Chris FroomeRomain Bardet, Rigoberto Uran et Chris Froome | © ASO

Le leader des grands-tours pour l’équipe française AG2R La Mondiale n’a pas déçu sur la dernière Grande Boucle. Sur la 12ème étape, il s’est imposé au sommet de l’altiport de Peyragudes en lançant son sprint dans la dernière rampe aux forts pourcentages. Le britannique Chris Froome (Sky) n’avait pas pu prendre la roue du français, il avait finalement terminé 7ème à 22 secondes de Romain Bardet. Le français avait devancé le colombien Rigoberto Uran (Cannondale-Drapac) et l’italien Fabio Aru (Astana).

N°3 - Chris Froome (Sky)

vueltavuelta | © simongilphoto

Avec son style très reconnaissable grâce à sa cadence de pédalage élevée, le britannique Chris Froome fait partie des meilleurs grimpeurs du peloton. Cette année, il s’est imposé pour la quatrième fois en cinq éditions. Depuis 2013, il n’a perdu qu’une seule fois la Grande Boucle, avec un abandon sur chute en 2014. La particularité de l’édition 2017, c’est que l’anglais, né au Kenya, n’a gagné aucune étape. Mais grâce à l’appui de son équipe, la plus puissante du peloton, il a réussi à contrôler ses adversaires en montagne. Il a montré une petite faiblesse une seule fois, lors de l’arrivée à Peyragudes, dans les Pyrénées. Aussi bon grimpeur que descendeur, le sociétaire du Team Sky est aussi un très bon rouleur lors des contres-la-montre individuel. 54 secondes est l’avance finale qu’il a sur le deuxième, le colombien Rigoberto Uran, la plus étroite de ses quatre victoires.

N°4 – Mikel Landa (Sky)

Mikel Landa sur le GiroMikel Landa sur le Giro | © Sirotti

Le lieutenant de Chris Froome, quatrième du Tour de France 2017, est aussi un excellent grimpeur. Lors de la 18ème étape, dans les pentes de l’Izoard, le grimpeur espagnol avait placé une attaque impressionnante pour chasser Warren Barguil, avant de se remettre au service du britannique dans le final. Ce jour-là, il a continué à rouler pour Chris Froome, alors qu’il semblait être le plus fort.

N°5 – Richie Porte (BMC)  

Richie Porte cherche en vain à lâcher Dan Martin et Chris FroomeRichie Porte cherche en vain à lâcher Dan Martin et Chris Froome | © Sirotti

L’australien Richie Porte a amplement sa place dans le top 5 des meilleurs grimpeurs. Sur le dernier Criterium du Dauphiné il a montré qu’il était très à l’aise en montagne, notamment lors de la 6ème étape. En effet, dans l’ascension du Mont du Chat (8,7km à 10,3%) il a fait parler ses qualités. Il a d’abord fait rouler Nicolas Roche avant de prendre le relai. Il a fait craquer un à un les favoris, à l’image de Bardet, Valverde, Contador, Martin… à l’exception de Froome, qu’il a tracté sur les derniers kilomètres, sans que le britannique ne prenne beaucoup de relais. A l’arrivée Chris Froome a déclaré dans une interview « Porte semblait vraiment le plus fort. », plutôt flatteur venant du quadruple vainqueur de la Grande Boucle.

Par Maëlle Grossetête

BIKE SHOW EVENTS