FLASHS

Pros

Interview de Maxime Bouet

Publié le 17/10/2019 13:10

Maxime Bouet nous a livré ses impressions après la présentation du Tour 2020. Chez Arkéa-Samsic avec Bouhanni, Quintana, Barguil, il y aura un vrai mixte et ça promet d'être un savant mélange pour les DS et le manager.

Maxime Bouet sur le TourMaxime Bouet sur le Tour | © Arkéa-Samsic

Tu découvres ce parcours pour le Tour 2020, connaissais-tu des étapes ou pas ? 

Je connaissais une étape au moins, celle du Grand Colombier. Dès l’ouverture du col cette année, je suis allé le monter avec mon père et je me suis retrouvé face à face avec un organisateur du Tour au sommet. Il m’a regardé, je l’ai regardé et j’ai compris qu’il allait y avoir quelque chose sur le Grand Colombier en 2020. Sur le papier ce Tour s’annonce très difficile, avec énormément de cols inédits, surtout de la moyenne montagne ce qui va impliquer énormément de reconnaissances je pense. Ce sera un Tour extrêmement important au niveau des coéquipiers car qui dit moyenne montagne, dit plus d’ouverture à un peu plus de monde. Ce sera des étapes courtes, je pense que c’est ouvert à une belle guerre avec beaucoup de départ en cols, ce qui peut inviter des gros groupes de coureurs échappés. C’est plus axé dans le carré Sud-Est de la France, c’est presque un Dauphiné sur deux semaines avec les Alpes, le Massif Central… 

Dès la deuxième étape le maillot jaune va probablement avoir certains écarts déjà et les organisateurs espèrent qu’il sera redistribué éventuellement lors de l’avant-dernière étape. Ça va faire un caractère particulier à cette épreuve. 

Oui après il y a des équipes comme Ineos qui sont capables de tenir la baraque pendant des semaines malgré que je les aie trouvés plus fort collectivement au Dauphiné que sur le Tour cette année. Si tu prends le maillot le deuxième jour c’est compliqué de le garder pendant 3 semaines. Je pense que ça a été le problème pour Julian, il l’a pris tôt et ça a été une fatigue supplémentaire avec les journalistes, la télé, les médias… Peut-être que celui qui va prendre le maillot le deuxième jour voudra le reperdre, je pense que ça peut être dans le style d’une équipe comme Ineos. 

Maxime Bouet sur le Tour 2019Maxime Bouet sur le Tour 2019 | © Julien Veyre

La première étape sera destinée à un sprinteur, on voit chez vous qui pourrait prendre le maillot jaune, ça fait déjà partie des perspectives ? 

Forcément, si tu as Nacer Bouhanni dans l’équipe je pense que Manu Hubert et nos directeurs sportifs voudront axer sur le sprint. Ils ont fait un recrutement aussi pour aider Nacer. Mais on a aussi Quintana et Barguil, alors forcément il faut des équipiers. Ça va être un gros mixte à faire des directeurs sportifs et du manager. Le Tour sera extrêmement difficile surtout dans le final, ça va être un savant mélange à faire pour les DS. 

Tu parlais du rôle des équipiers, vous aurez la particularité d’avoir deux fronts, un pour les victoires d’étapes sur les sprints et un pour le classement général et les victoires d’étapes en montagne avec Quintana et Barguil. 

Après le problème c’est soit tu fais les étapes, soit tu fais les sprints, soit tu fais le général… Je pense que quand tu pars dans tous ses schémas, tu fais rien à mon avis. Cette année on était partis au départ sur les étapes, puis on s’est rendu compte que Warren était dans le match pour le général et l’équipe a rapidement su changer de bord. On a Nacer pour les sprints, on a Quintana et Barguil, maintenant c’est le rôle de nos directeurs sportifs et il y aura que 5 coéquipiers derrière. Je pense que Nairo Quintana aura peut-être un ou deux de ses coéquipiers qui arrivent. Pour Nacer il faut obligatoirement un mec poisson-pilote qui soit là dans le dernier kilomètre, pour frotter, pour rouler fort, c’est une qualité qu’il faut. 

Le selfie de fin de TourLe selfie de fin de Tour | © Arkéa-Samsic

Un seul contre-la-montre l’avant dernier jour, ça t’inspire quoi ? 

Un seul chrono mais costaud, j’ai envie de dire « v’la le chrono quoi » (sourire). Ce sera un contre-la-montre extrêmement difficile avec plat – faux-plat montant – col, je pense un changement de vélo également. Très long avec 36 kilomètres et une fin en col, il y aura des écarts énormes, surtout en fin de Tour. C’est encore pire que si c’était après une semaine ou quinze jours. Là au bout de 3 semaines un chrono comme ça, le Tour de France n’est pas du tout gagné d'avance. Si tu mets juste la montée sèche de la Planche des Belles Filles il y aurait eu moins d’écarts et de défaillances. 

Fulcrum Speed 40 DB_Novembre 2019

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020
samedi 23 mai 2020
dimanche 09 août 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES