FLASHS

Pros

Jusqu'où ira Wiggins ?

Publié le 25/04/2012 18:10

Tour de Romandie # 1. Défiant tous les pronostics, Bradley Wiggins remporte le sprint massif qui clôt la première étape et s'empare du maillot jaune de leader.

Angelo Tulik conduit l'échappée du jourAngelo Tulik conduit l'échappée du jour | © SirottiSi le Tour de Romandie condense en une semaine ce qui se fait (en plus rude tout de même) sur les trois semaines d'un Grand Tour, il lui faut s'adresser tour à tour à chaque catégorie de coureurs. C'était hier l'occasion pour les rouleurs explosifs et les sprinteurs surpuissants de prendre leurs marques dans le prologue de 3,3 kilomètres à Lausanne, ce sont aujourd'hui les sprinteurs qui sont invités à en découdre entre Morges et La Chaux-de-Fonds (184,5 km). Les coureurs les plus rapides du peloton ne sont pas très nombreux à s'être engagés dans l'épreuve romande, trop accidentée à leur goût. Mark Cavendish (Team Sky) est là néanmoins, 3ème hier, ce qui laisse deviner sa très bonne condition physique. Mais les routes escarpées de la Romandie sont un calvaire pour celui qui a définitivement bien trop de mal à franchir les bosses.

La première échappée se forme bien vite autour des Français Jimmy Engoulvent (Saur-Sojasun) et Angelo Tulik (Team Europcar), du Belge Kenny De Haes (Omega Pharma Quick Step) et du Suisse Martin Kohler (BMC Racing Team). Mais trop d'équipes visent l'arrivée à La Chaux-de-Fonds, compliquée au préalable par diverses difficultés. D'ailleurs, ce ne sont pas nécessairement des équipes de sprinteurs qui roulent. A bien y regarder il n'y a finalement que Mark Cavendish qui appartienne à cette classe. Les Sky roulent bien, et c'est autant pour protéger le maillot jaune de Geraint Thomas que les ambitions de Bradley Wiggins, demeuré prudent hier dans les rues mouillées de Lausanne mais qui n'a certainement pas dit son dernier mot dans un Tour de Romandie idéalement placé sur la route qui doit le mener à la victoire dans le Tour de France l'été prochain, ce que beaucoup d'observateurs s'attachent à penser depuis Paris-Nice.

Image étonnante : Bradley Wiggins bat le peloton au sprintImage étonnante : Bradley Wiggins bat le peloton au sprint | © SirottiLe peloton tout entier se ligue donc contre la tentative de De Haes, Engoulvent, Kohler et Turgis. Les quatre principaux animateurs de l'étape du jour sont revus à 30 kilomètres de l'arrivée, au moment où la couse s'engage dans le Haut de la Côte, la difficulté principale située à 25 kilomètres de l'arrivée. La difficulté de trop pour Geraint Thomas et Mark Cavendish. Les deux coéquipiers de Sky sont déposés dans l'ascension montée rapidement, sous les assauts de nombreux concurrents. Le Maillot Jaune et le porteur de la tunique arc-en-ciel abandonnent leur chance de bien faire, l'un au général, l'autre dans ce Tour de Romandie. Car si les deuxième et troisième étapes à Moutier et Charmey demain et vendredi seront encore propices à une arrivée massive, le final beaucoup plus accidenté restera certainement encore plus en travers de la gorge de Cavendish.

Le groupe principal a perdu bien des éléments et se rapproche de La Chaux-de-Fonds au rythme des nombreux démarrages. Bien qu'aucune équipe ne prenne la direction des opérations, tout se regroupe toujours en direction de la ville-étape. On en finira au sprint, mais avec quels sprinteurs ? Sans finisseur fiché comme tel, impossible de savoir d'où partira le sprint victorieux. Bradley Wiggins ne se pose pas trop de questions. Il mène le peloton jusqu'aux 300 mètres puis décide de faire le sprint. Assis d'abord, en danseuse ensuite, de nouveau assis pour finir. Le style n'est pas très académique mais la puissance que dégage le champion de Grande-Bretagne très suffisante pour laisser dans son dos ceux qui pensaient jouer la gagne. Pour la première fois de sa carrière, Bradley Wiggins remporte une étape au sprint devant un peloton tout entier ou presque. Et le voilà installé en tête du classement général grâce aux bonifications !

Demain jeudi, la deuxième étape se disputera entre Montbéliard et Moutier (149,1 km).

Classement 1ère étape :

1. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) les 184,5 km en 4h50'23" (38,1 km/h)
2. Lieuwe Westra (PBS, Vacansoleil-DCM) m.t.
3. Paolo Tiralongo (ITA, Astana) m.t.
4. Tejay Van Garderen (USA, BMC Racing Team) m.t.
5. Maciej Paterski (POL, Liquigas-Cannondale) m.t.
6. Vasili Kiryienka (BLR, Movistar Team) m.t.
7. Serge Pauwels (BEL, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
8. Daniele Pietropolli (ITA, Lampre-ISD) m.t.
9. Ryder Hesjedal (CAN, Garmin-Barracuda) m.t.
10. Pieter Weening (PBS, GreenEdge) m.t.

Classement général :

1. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) en 4h53'51"
2. Michael Rogers (AUS, Team Sky) à 7 sec.
3. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) à 9 sec.
4. Stef Clement (PBS, Rabobank) m.t.
5. Andrew Talansky (USA, Garmin-Barracuda) à 11 sec.
6. Wilco Kelderman (PBS, Rabobank) m.t.
7. David Zabriskie (USA, Garmin-Barracuda) à 12 sec.
8. Simon Spilak (SLO, Team Katusha) m.t.
9. Ruben Plaza (ESP, Movistar Team) m.t.
10. Tiago Machado (POR, RadioShack-Nissan) à 13 sec.

INSCRIPTION EN LIGNE