FLASHS

Pros

L'actu du 28 février

Publié le 28/02/2016 11:14

Van Avermaet en confiance, Sagan dans l'allure, Gougeard passe un cap, premier podium pour Benoot, 139 vélos contrôlés, Armitstead 1ère, le record pour Stevens.

Greg Van Avermaet emmène l'échappéeGreg Van Avermaet emmène l'échappée | © BMC Racing Team/Tim De WaeleGreg Van Avermaet. Très régulièrement placé mais encore jamais lauréat, Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) a accroché hier au Circuit Het Nieuwsblad sa toute première semi-classique flandrienne. Une victoire d'envergure pour le Flamand de 30 ans, 3ème du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix la saison dernière. "Gagner cette première classique de la saison était réellement important pour moi, a-t-il déclaré. Je suis heureux de m'adjuger enfin une classique belge après avoir si souvent tourné autour. Battre Sagan dans un sprint comme celui-là me procure beaucoup de confiance. J'ai toujours cru en mes capacités à vaincre les garçons les plus rapides au terme d'une course difficile. Bien sûr, j'en veux plus désormais. Mon principal objectif demeure le Tour des Flandres et avoir déjà cette victoire en poche est un plus."

Peter Sagan. La rentrée européenne de Peter Sagan (Tinkoff), qui n'avait couru que le Tour de San Luis cette saison avant de réaliser un long stage en altitude en Sierra Nevada, a été marquée par une 2ème place du champion du monde au Het Nieuwsblad. Le Slovaque a réagi à l'assaut de ses adversaires dans le Taaienberg mais n'a pas été en mesure de les faire plier avant le sprint sur une accélération portée sur le secteur pavé de Lange Munte à 20 kilomètres du but. "Je me suis senti assez bien à ce stade de la saison, estime Peter Sagan. Cela faisait un mois que je n'avais pas couru, et je me suis seulement préparé dans les montagnes de Sierra Nevada. C'est bon signe en vue des semaines à venir. L'échappée s'est bien entendue mais dans la finale j'ai dû fournir deux ou trois bonnes accélérations sur les pavés car je sentais que ça pouvait rentrer de l'arrière. Ça m'a été préjudiciable au moment du sprint. J'ai commencé à sentir des crampes et Van Avermaet était en meilleure condition."

Alexis Gougeard dans le rythme au Het NieuwsbladAlexis Gougeard dans le rythme au Het Nieuwsblad | © Ag2r La MondialeAlexis Gougeard. C'est un numéro épatant qu'a réalisé Alexis Gougeard (Ag2r La Mondiale) au Circuit Het Nieuwsblad. En tête depuis le matin, le Normand de 22 ans a été le dernier échappé matinal à s'accrocher aux roues des quatre favoris sortis dans le Taaienberg (Benoot, Rowe, Sagan, Van Avermaet). Il les a accompagnés jusqu'à Gand pour y prendre la 5ème place. "J'avais pour consigne de partir devant dès le départ et d'attendre les gros dans le final, raconte-t-il. J'ai eu un peu de mal à gérer le retour du groupe Sagan mais j'ai réussi à l'accrocher et à aller jusqu'au bout avec lui. Dans le final, j'avais les jambes très dures, un début de crampes. J'ai tenté à l'énergie, j'étais devant aux 500 mètres, mais cela n'a pas fonctionné. Je pense déjà avoir progressé par rapport à l'an dernier. Je me sens plus fort, mieux sur les pavés."

Tiesj Benoot. Présenté comme le futur grand spécialiste des classiques flamandes à l'heure où Tom Boonen s'apprête à tirer sa révérence, Tiesj Benoot (Lotto-Soudal) a parfaitement lancé la seconde campagne de sa carrière, sur le podium (3ème) du Nieuwsblad à 21 ans. "La différence s'est faite comme on s'y attendait sur le Taaienberg, commente celui qui avait pris la 5ème place du Tour des Flandres en tant que néo-pro l'an passé. Une échappée avec Sagan et Van Avermaet, il fallait en être ! A l'exception d'Etixx-Quick Step, les meilleures équipes étaient représentées devant. Et chacun a fourni sa part de travail, même Alexis Gougeard qui était échappé depuis le matin. Je savais néanmoins qu'au sprint ce serait difficile. Greg était clairement le plus fort. Ma 3ème place confirme le bon hiver réalisé et les bonnes sensations constatées à Majorque et à l'Algarve." Absent de Kuurne-Bruxelles-Kuurne aujourd'hui, Tiesj Benoot fera le déplacement en Italie pour les Strade Bianche samedi prochain avant d'enchaîner avec Tirreno-Adriatico.

Les pavés émergent de l'eauLes pavés émergent de l'eau | © ASO/Pascal PerreveContrôles. 139 vélos, avant comme après la course, ont été scannés hier au Circuit Het Nieuwsblad à l'ouverture du calendrier belge. Un mois après le scandale du vélo motorisé de Femke Van Den Driessche aux Mondiaux de cross, l'Union Cycliste Internationale a sorti l'artillerie lourde. Le contrôle massif a porté sur les vélos de huit équipes masculines et féminines, autant sur ceux utilisés durant la course que sur ceux montés sur les galeries. Pour démasquer d'éventuelles utilisations frauduleuses, la fédération utilise une application sur tablette permettant de mesurer le rayonnement magnétique. Des contrôles supplémentaires, notamment le démontage du vélo, sont mis en place en cas de doute. D'autres systèmes de détection, toujours plus fiables, sont à l'étude par l'UCI et pourraient être adoptés prochainement.

Circuit Het Nieuwsblad Dames. Là où Peter Sagan a échoué chez les garçons, Elizabeth Armitstead (Boels Dolmans) a réussi chez les filles. Hier au Circuit Het Nieuwsblad, la championne du monde britannique s'est imposée en solo, une demi-minute devant un peloton réglé à Gand par sa coéquipière hollandaise Chantal Blaak (Boels Dolmans), la 3ème place revenant à l'Australienne Tiffany Cromwell (Canyon-SRAM). C'est dans le Paterberg, cinquième des neuf monts du parcours, que la course s'est animée avec la formation d'un peloton d'une vingtaine d'unités comprenant les principales favorites. Maillot arc-en-ciel sur le dos, Elizabeth Armitstead a fait la différence sur les pavés de la Lippenhovestraat, d'abord avec l'Australienne Gracie Elvin (Orica-AIS), puis seule sur un démarrage à 13 kilomètres de l'arrivée. Il s'agit de la première victoire de la Britannique sur la classique belge, elle qui en avait pris la 3ème place en 2014 et 2015.

Classement :

1. Elizabeth Armitstead (GBR, Boels Dolmans) en 3h23'05" 
2. Chantal Blaak (PBS, Boels Dolmans) à 29 sec. 
3. Tiffany Cromwell (AUS, Canyon-SRAM) m.t.
4. Leah Kirchmann (CAN, Team Liv-Plantur) m.t.
5. Shelley Olds (USA, Cylance Pro Cycling) m.t.
6. Lucinda Brand (PBS, Rabo Liv Women Cycling Team) m.t.
7. Chloe Hosking (AUS, Wiggle High5) m.t.
8. Susanna Zorzi (ITA, Lotto-Soudal Dames) m.t.
9. Carmen Small (USA, Cervélo Bigla Pro Cycling Team) m.t.
10. Emma Johansson (SUE, Wiggle High5) m.t.

Le podium du Championnat du Monde CLM DamesLe podium du Championnat du Monde CLM Dames | © SirottiRecord de l'Heure féminin. Le record du monde de l'Heure féminin a été porté cette nuit à 47,980 kilomètres par Evelyn Stevens (Boels Dolmans). A 32 ans, l'Américaine a effacé sur la piste de Colorado Springs, aux Etats-Unis, la marque de l'Australienne Bridie O'Donnell (46,882 kilomètres) établie il y a un mois à peine dans le vélodrome d'Adélaïde. La performance s'est tenue sur un anneau de ciment de 333 mètres couvert depuis l'installation récente d'un dôme et situé à une altitude d'environ 1830 mètres. Quintuple médaillée aux Championnats du Monde sur route, Evelyn Stevens entame au mieux une saison olympique durant laquelle elle vise ni plus ni moins une médaille aux Jeux de Rio. Elle était la quatrième femme à s'attaquer au record du monde de l'Heure depuis la modernisation du règlement en mai 2014.

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES