FLASHS

Pros

Tour 2013 : la reco # 11

Publié le 02/03/2013 08:32

Membre du VC Avranches, l'ancien champion d'Europe de la Police Cyrille Noël a reconnu pour nous le parcours du contre-la-montre qui arrivera au Mont-Saint-Michel.

Cyrille Noel reconnaît le parcours du contre-la-montre du Tour autour du Mont-Saint-MichelCyrille Noel reconnaît le parcours du contre-la-montre du Tour autour du Mont-Saint-Michel | © Jean-Louis RaultLa onzième étape sera à coup sûr un des grands rendez-vous de ce 100ème Tour de France. Sportivement d'abord, car les 33 kilomètres entre Avranches et le Mont-Saint-Michel constituent le premier contre-la-montre individuel de la Grande Boucle. Visuellement ensuite, avec les coureurs qui découvriront l'un des monuments historiques les plus visités de France. Les coureurs locaux du VC Avranches, club de DN3, ont reconnu pour nous le tracé, même s'ils connaissent déjà le coin comme leurs poches. Spécialiste de l'effort en solitaire au sein du club, Cyrille Noël, membre du VC Avranches depuis trois ans, membre de l'équipe de France de la Police (et ancien champion d'Europe de la spécialité), nous livre ses impressions.

Cyrille, comment juges-tu ce contre-la-montre ?
C'est un chrono très rapide, pour grands rouleurs avec une première partie plus délicate avec quelques faux plats et une dernière partie très plate et rapide. Généralement, en été, le vent vient de l'ouest. Ils n'auront pas forcément un vent favorable, mais dans le cas contraire, ça pourrait aller très vite.

La première partie semble aussi très technique.
Dès la sortie d'Avranches, on entame une descente technique, des virages qui se resserrent, avec quelques dévers. Si la pluie s'invite le jour du contre-la-montre, ce sera une autre paire de manches.

Quels braquets vont être utilisés selon toi ?
On sait que les meilleurs rouleurs comme Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard) ou Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) ont l'habitude de tirer de très gros développements. Cela ne serait pas étonnant de les voir mettre le 55 sur ce genre d'épreuve, car les quinze derniers kilomètres ne présentent aucun dénivelé positif. Ça va être propice aux gros rouleurs et ça ira vite. Ils seront autour des 60 km/h de moyenne sur cette partie.

Le vent est-il variable ?
On n'a pas de réelles variations, on a plus souvent un vent d'ouest. À partir du moment où ils verront le Mont-Saint-Michel, ils l'auront de face. Peut-être nord-ouest. Mais je pronostique plus sur un vent de face sur la partie finale.

Pendant ce chrono, le village de Juilley sera traversé c'est un bel hommage.
C'est effectivement un beau clin d'oeil et avec cette arrivée au Mont Saint-Michel avec le public breton et normand réuni, ce sera une grande fête et une belle promotion pour notre belle région.

Un pronostic ?
On pense toujours à Cancellara, voire peut-être à Bradley Wiggins (Team Sky) s'il prend le départ. Ce sera une grande bataille de rouleurs. Espérons que nos Français s'illustrent également.

Seras-tu présent en civil ou en uniforme ?
Je serai supporter sur cette étape, mais je serai mobilisé le lendemain, puisque je travaille au commissariat de Fougères. Ça fait plaisir de travailler sur les deux plans.

Propos recueillis au Mont-Saint-Michel le 27 janvier 2013.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE