FLASHS

Pros

Tour de Californie — L'audace de Majka récompensée

Publié le 16/05/2017 09:57

Tour de Californie # 2. Porteur d'une attaque à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée, Rafal Majka s'offre une marge d'avance confortable sur les autres favoris.

Bienvenue au Tour de Californie !Bienvenue au Tour de Californie ! | © ASO/Tour de CalifornieEt si le Tour de Californie s'était déjà partiellement joué avant les deux étapes annoncées décisives, c'est à dire avant l'ascension du Mount Baldy (jeudi) et le contre-la-montre de Big Bear Lake (vendredi) ? La 2ème étape entre Modesto et San José a ainsi créé plus de dégâts que prévu ne laissant qu'une douzaine d'hommes en lice pour la victoire finale dimanche prochain avec un candidat mieux placé que les autres. L'ascension du Mont Hamilton (6,9 kilomètres à 8,7 %) a éparpillé le peloton même si son sommet était placé à 47 kilomètres de la ligne.

C'est à cet endroit que Rafal Majka (Bora-Hansgrohe) a posé les bases de sa victoire. Le Polonais est un habitué des longs raids en montagne. Celui qu'il s'est offert cette nuit en Californie s'inscrit dans la droite lignée de ce qu'il a pu faire sur le Tour. Le double meilleur grimpeur de la Grande Boucle (2014 et 2016) porte l'estocade dans la principale difficulté de la journée. Il rejoint les derniers représentants de l'échappée matinale - Daniel Jaramillo (Unitedhealthcare), Toms Skujins (Cannondale-Drapac) et Scott Thwaites (Dimension Data) - initialement accompagnés par Chris Hamilton (Team Sunweb), Tanner Putt (Unitedhealthcare) et Danny Van Poppel (Team Sky).

Victoire de Rafal MajkaVictoire de Rafal Majka | © ASO/Tour de CalifornieS'il a porté le mouvement décisif, Rafal Majka n'est pourtant pas le seul à faire la jonction. Mais le champion de Pologne fera tout pour écarter de son chemin George Bennett (Team LottoNL-Jumbo), Ian Boswell (Team Sky) et Lachlan Morton (Dimension Data). A proximité du sommet de la dernière difficulté de Quimby Road (1,8 kilomètre à 9,2 %), Rafal Majka passe à l'offensive et tente d'insister dans la descente. Mais les trois coureurs finissent par le rejoindre. A quatre, les hommes de tête parviennent à tenir en respect un groupe de costauds qui a réagi à l'arrière.

Néanmoins, les quatre hommes auront l'occasion de lutter pour la victoire d'étape après s'être assurés que ce groupe ne reviendrait pas. Ian Boswell lance les hostilités, mais George Bennett le contre. Le Néo-Zélandais, 10ème de la Vuelta l'an dernier, doit pourtant subir la loi de Rafal Majka. Le Polonais prend la tête du classement général et s'offre une marge d'avance intéressante dans la perspective des deux étapes décisives de la fin de la semaine.

Classement 2ème étape :

1. Rafal Majka (POL, Bora-Hansgrohe) les 143 km en 3h43'46" (38,3 km/h)
2. George Bennett (NZL, Team LottoNL-Jumbo) m.t.
3. Ian Boswell (USA, Team Sky) à 7 sec.
4. Lachlan Morton (AUS, Dimension Data) m.t.
5. Robert Gesink (PBS, Team LottoNL-Jumbo) à 37 sec.
6. Brent Bookwalter (USA, BMC Racing Team) m.t.
7. Tao Geoghegan-Hart (GBR, Team Sky) m.t.
8. Sam Oomen (PBS, Team Sunweb) m.t.
9. Enric Mas (ESP, Quick-Step Floors) m.t.
10. Andrew Talansky (USA, Cannondale-Drapac) m.t.

Classement général :

1. Rafal Majka (POL, Bora-Hansgrohe) en 7h29'14"
2. George Bennett (NZL, Team LottoNL-Jumbo) à 2 sec.
3. Ian Boswell (USA, Team Sky) à 14 sec.
4. Lachlan Morton (AUS, Dimension Data) à 16 sec.
5. Robert Gesink (PBS, Team LottoNL-Jumbo) à 48 sec.
6. Brent Bookwalter (USA, BMC Racing Team) m.t.
7. Sam Oomen (PBS, Team Sunweb) m.t.
8. Andrew Talansky (USA, Cannondale-Drapac) m.t.
9. Maximilian Schachmann (ALL, Quick-Step Floors) m.t.
10. Vegard-Stake Laengen (NOR, UAE Team Emirates) m.t.