FLASHS

Pros

Tour de Suisse : La première de Tolhoek, Bernal leader

Publié le 20/06/2019 18:27

Tour de Suisse, étape 6. Le jeune Antwan Tolhoek (Jumbo-Visma) lève les bras sur la première arrivée au sommet en faussant compagnie à ses compagnons d'échappée. Bernal termine deuxième et prend une option pour la victoire finale.

Voilà enfin la première arrivée au sommet de ce Tour de Suisse. C’est aujourd’hui que les favoris vont se dévoiler et on aura, ce soir, les premières indications sur la forme de chacun. Est-ce que Egan Bernal (Team Ineos) va répondre aux attentes placées en lui et faire oublier l’abandon sur chute de Geraint Thomas ? Ne sous estimons pas non plus des grimpeurs comme Marc Soler (Movistar), Fabio Aru (UAE Team Emirates), Simon Spilak (Team Katusha Alpecin) ou encore Enric Mas (Deceunink-Quick Step). Tous ces coureurs vont devoir se tester aujourd’hui dans la montée du Flumserberg (8,9km à 9%) avant l’objectif de juillet. Cette étape est également la plus courte de cette édition (120km) ce qui devrait nous donner du spectacle d’autant plus que la pluie est au rendez-vous.

C’est en début d’après midi que les coureurs s’élancent et une échappée de 25 coureurs va prendre le large. On y trouve Daniel Oss (Bora Hansgrohe), Bert-Jan Lindeman et Antwan Tolhoek (Team Jumbo-Visma), Rui Costa et Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), Luis Mas (Movistar), Robert Stannard et Matteo Trentin (Mitchelton Scott), Nikias Arndt (Sunweb), Kevin Geniets (Groupama FDJ), Matej Mohoric (Barhain Merida), Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), François Bidard et Aurélien Paret-Peintre (Ag2r La Mondiale), Thomas Scully (EF Education First), Stan Dewulf et Tosh Van der Sande (Lotto Soudal), Patrick Bevin (CCC Team), Nathan Haas (Team Katusha Alpecin), Ben King (Team Dimension Data), Pim Ligthart (Total Direct Energie), Colin Joyce (Rally UHC Cycling), Gian Friesecke, Claudio Imhof et Simon Pellaud (Swiss Cycling). Un groupe très conséquent donc qui a toutes les chances de se jouer la victoire d’étape quand on connaît les qualités de ces coureurs, d’autant plus que presque toutes les équipes sont représentées. Seule la Deceunink-Quick Step roule en tête de peloton et l’écart est de 4 minutes à 45km de l’arrivée.

Antwan TolhoekAntwan Tolhoek | © Sirotti

A ce moment, les hommes de tête passent au sommet de la première côte répertoriée et Imhof, Joyce et Trentin vont se détacher dans la descente. Ce dernier, 6e du classement général à 38’’ a peut être une idée derrière la tête. Ils creuseront rapidement un trou important. Cependant, après cette descente s’en suit une longue portion plate en ligne droite jusqu’au pied de la montée finale. Difficile donc pour le trio de creuser d’avantage. Ils décident alors de se relever pour ne pas perdre trop d’énergie.

Arrivée de BernalArrivée de Bernal | © Sirotti

Le groupe de tête se recompose alors à 15km du but avec une avance 2’40’’ sur le peloton. A ce moment, les courerus ne s'entendent plus, certains appréhendent la montée finale et s’économisent quand d’autres essayent de sortir. Ils abordent les premiers pourcentages avec un avantage de 2 minutes sur le peloton. Les attaques fusent et la montée s’effectue par à coups. Naturellement, certains n’arrivent pas à suivre le rythme comme le sprinter Alexander Kristoff. Il en est de même pour le peloton et Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), leader de la course décroche aussi. C’est une évidence, le maillot jaune changera d’épaules ce soir. A l’avant Bevin, Tolhoek et Mas semblent les plus forts et font la différence sur les autres mais le peloton se rapproche dangereusement sous l’impulsion de la formation Ineos qui reprend petit à petit le reste de l’échappée. Au moment où Rui Costa et François Bidard se rapprochent, le néerlandais Tolhoek s’en va seul à 3km du sommet et ne sera plus revu. Il signe là sa première victoire professionnelle qui en appellera d’autres vu ce qu’il a démontré aujourd’hui.

Bernal nouveau maillot jauneBernal nouveau maillot jaune | © Le Tour de Suisse

Il était tout de même temps qu’il passe la ligne car derrière, la bataille entre les favoris s’est déclenchée après que Kenny Elissonde (Team Ineos) accélère sérieusement pour faire exposer le peloton. Au moment où il s’écarte, c’est son leader Egan Bernal qui passera à l’offensive et personne ne sera en mesure de le suivre. Il rattrapera le trio de poursuite sous la flamme rouge avec 34’’ de retard sur Tolhoek qui commence à buter. Il coupera finalement la ligne avec 17 secondes de retard. Impressionnant de facilité, il a écœuré ses adversaires et s’empare naturellement du maillot de leader. A noter la belle fin de montée de Bidard qui vient finir juste derrière le colombien lui qui s’est montré à son avantage sur le précédent Giro. Demain, 3 ascensions sont au programme sur une étape longue de plus de 200km.

 

Classement de la 6e étape :

1. Antwan Tolhoek (NED, Team Jumbo-Visma) en 2h43'34'' (b:10'')
2. Egan Bernal (COL, Team Ineos) à 17'' (b:6'')
3. François Bidard (FRA, Ag2r La Mondiale) à 24'' (b:4'')
4. Jan Hirt (TCH, Astana) à 29''
5. Domenico Pozzovivo (ITA, Barhain Merida) à 31''
6. Patrick Bevin (NZL, CCC Team) à 38''
7. Rui Costa (POR, UAE Team Emirates) à 44''
8. Tiesj Benoot (BEL, Lotto Soudal) mt
9. Patrick Schelling (SUI, Swiss Cycling) à 46''
10. Patrick Konrad (AUT, Bora Hansgrohe) mt

Classement général provisoire :

1. Egan Bernal (COL, Team Ineos) en 18h40’18’’
2. Rohan Dennis (AUS, Barhain Merida) à 12’’
3. Patrick Konrad (AUT, Bora Hansgrohe) à 29’’
4. Jan Hirt (TCH, Astana) à 35’’
5. Tiesj Benoot (BEL, Lotto Soudal) mt
6. Marc Soler (ESP, Movistar) à 41''
7. Domenico Pozzovivo (ITA, Barhain Merida) à 50''
8. François Bidard (FRA, Ag2r La Mondiale) à 58''
9. Fabio Aru (ITA, UAE Team Emirates) à 1'07''
10. Nicolas Roche (IRL, Sunweb) mt

 

Par Nathan Malo

INSCRIPTION EN LIGNE