FLASHS

Pros

Vuelta - 2 : les 10 coureurs à suivre

Publié le 26/08/2010 20:00

Des 198 coureurs qui partiront dans deux jours à la conquête du Tour d'Espagne, nous avons retenu dix coureurs à suivre de près pour l'obtention du Maillot Rouge.

Igor Anton (Euskaltel-Euskadi)

Igor AntonIgor Anton | © Euskaltel-EuskadiEn l'absence du champion olympique Samuel Sanchez, c'est sur les épaules d'Igor Anton que reposera le poids de la course cette année au sein de la formation Euskaltel-Euskadi. Le jeune coureur basque accomplit une saison plus éblouissante que jamais. On l'a vu finir 2ème du Tour de Castille-Leon en début d'année, à une période où il tournait autour des podiums sur les classiques ardennaises (4ème de la Flèche Wallonne, 6ème de Liège-Bastogne-Liège). Régulier tout au long de la saison, il a encore prouvé récemment au Tour de Burgos (9ème) qu'il était en mesure de viser plus haut cette année sur le Tour d'Espagne. Entré dans le Top 10 de l'épreuve voici trois ans, il aura pour lui une équipe a son entière disposition et un parcours qui semble taillé à sa convenance. De quoi créditer les chances de le retrouver sur le podium dans trois semaines à Madrid.

• 27 ans, né le 2 mars 1983 à Galdakao (Espagne)
• 1,73 m ; 58 kg
• Professionnel depuis 2005
• Passé dans la Vuelta : 4 participations (15ème en 2006, 8ème en 2007, abandon en 2008, 33ème en 2009), 1 victoire d'étape
• Saison 2010 : 2ème du Tour de Castille-Leon, 4ème de la Flèche Wallonne, 6ème de Liège-Bastogne-Liège, 6ème du Tour de la Communauté de Madrid, 9ème du Tour de Romandie, 9ème du Tour de Bavière, 9ème du Tour de Burgos, 11ème du Tour de Catalogne

Denis Menchov (Rabobank)

Denis Menchov montera sur la troisième marche du podium à ParisDenis Menchov montera sur la troisième marche du podium à Paris | © SirottiCertains noteront que Denis Menchov a souvent bénéficié des bêtises des autres pour étoffer son palmarès (1er du Tour d'Espagne 2005 après déclassement de Roberto Heras, 3ème du Tour de France 2008 après déclassement de Bernhard Kohl). Mais le coureur russe demeure un redoutable spécialiste des courses par étapes de trois semaines (1er de la Vuelta en 2007, 1er du Giro en 2009, 3ème du Tour en 2010), et son retour sur la Vuelta, qu'il avait dédaignée ces deux dernières années, annonce peut-être de nouveaux épisodes. Bien que probablement désavantagé par l'accumulation de fatigue engendrée par sa troisième place sur le Tour, Denis Menchov possède pour lui l'avantage de connaître à la perfection les Grands Tours. S'il bénéficie de conditions clémentes, il causera bien du tort à ceux qui convoiteront la victoire.

• 32 ans, né le 25 janvier 1978 à Orel (Russie)
• 1,78 m ; 67 kg
• Professionnel depuis 2000
• Passé dans la Vuelta : 4 participations (abandon en 2004, 1er en 2005, abandon en 2006, 1er en 2007), 4 victoires d'étapes
• Saison 2010 : 2ème du Tour de Murcie, 2ème du Tour de Romandie, 3ème du Tour de France, 9ème du Tour de Castille-Leon, 25ème du Critérium du Dauphiné

Ezequiel Mosquera (Xacobeo-Galicia)

Ezequiel MosqueraEzequiel Mosquera | © SirottiLui fait partie de ces coureurs que le temps semble bonifier. A bientôt 35 ans, Ezequiel Mosquera a bénéficié d'une révélation sur le tard, une fois la trentaine entamée. Et c'est précisément sur le Tour d'Espagne, auquel il prendra part samedi pour la quatrième fois, que le grimpeur ibérique s'est découvert il y a trois ans. Il a depuis fait preuve d'une régularité notable, flirtant chaque année avec le podium, dont il a de nouveau fait sa quête pour les semaines à venir. 5ème de la Vuelta en 2007, 4ème en 2008, 5ème en 2009, Ezequiel Mosquera disposera de nombreuses occasions pour se mettre en avant dans les jours à venir. Son parcours cette saison parle en sa faveur, lui qui a terminé en août 2ème du Tour de Burgos derrière Samuel Sanchez, une épreuve qui sert bien souvent de test pour les futurs protagonistes du Tour d'Espagne.

• 34 ans, né le 19 novembre 1975 à Cacheiras-Teo (Espagne)
• 1,77 m ; 64 kg
• Professionnel depuis 1999
• Passé dans la Vuelta : 3 participations (5ème en 2007, 4ème en 2008, 5ème en 2009)
• Saison 2010 : 2ème du Tour de Burgos, 3ème du Tour de Castille-Leon, 4ème du Tour des Asturies, 5ème du Tour de la Communauté de Madrid

Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo)

A une semaine de la Vuelta Nibali est en forme : il remporte le Trophée MélindaA une semaine de la Vuelta Nibali est en forme : il remporte le Trophée Mélinda | © SirottiA 25 ans, Vincenzo Nibali va avoir l'occasion de prouver son savoir-faire pour la toute première fois en septembre. On connaît bien aujourd'hui la valeur athlétique de ce coureur, vainqueur du Grand Prix Ouest-France en 2006 et devenu un véritable spécialiste des classiques d'un jour et des brèves courses par étapes. Mais sa troisième place en mai sur le podium du Tour d'Italie, alors qu'il œuvrait pour une victoire finale d'Ivan Basso, laisse entendre que Vincenzo Nibali peut aller encore beaucoup plus haut. Par sage précaution, le Sicilien n'est pas apparu sur le Tour de France en juillet. Il a préféré se réserver pour la fin de saison, et c'est sur la base de cette fraîcheur que le jeune coureur italien peut venir se frotter aux meilleurs ces prochains jours. Il l'a déjà démontré sur le récent Tour de Burgos (3ème) puis sur le Trophée Melinda (1er).

• 25 ans, né le 14 novembre 1984 à Messine (Italie)
• 1,80 m ; 64 kg
• Professionnel depuis 2005
• Passé dans la Vuelta : 1ère participation
• Saison 2010 : 1er du Tour de San Luis, 1er du Tour de Slovénie, 1er du Trophée Melinda, 3ème du Giro, 3ème du Tour de Burgos, 8ème de Tirreno-Adriatico

Jean-Christophe Péraud (Omega Pharma-Lotto)

Jean-Christophe PéraudJean-Christophe Péraud | © SirottiA quoi faut-il s'attendre de la part de Jean-Christophe Péraud dans les trois semaines à venir ? Nul ne le sait encore, pour la bonne et simple raison que le néo-professionnel toulousain n'a encore jamais participé à un Grand Tour, privé du Tour en juillet à cause d'une septicémie. Ce qui est sûr, c'est que le vice-champion olympique de VTT est le meilleur coureur français dans les courses par étapes qu'il ait été donné de voir depuis une décennie. Un coureur régulier qui doit ses résultats au classement général des plus belles courses par étapes de la saison à ses seules qualités physiques. Le grimpeur français, également solide rouleur (il s'était révélé l'an passé en devançant les pros dans le Championnat de France du contre-la-montre), entend bien réaliser sur la Vuelta ce qu'il a su faire auparavant cette saison. On devrait le retrouver devant.

• 33 ans, né le 22 mai 1977 à Toulouse (France)
• 1,80 m ; 64 kg
• Professionnel depuis 2010
• Passé dans la Vuelta : 1ère participation
• Saison 2010 : 4ème du Tour du Pays Basque, 8ème de Paris-Nice, 12ème du Tour de Pologne, 14ème du Tour de l'Algarve

Joaquin Rodriguez (Team Katusha)

Premier Tour de France et première victoire d'étape pour Joaquin RodriguezPremier Tour de France et première victoire d'étape pour Joaquin Rodriguez | © SirottiVoilà un coureur à prendre très au sérieux. Assurément, Joaquin Rodriguez a pris une nouvelle dimension cette saison. Et il pourrait bien parachever ses bons résultats par un bouquet final au Tour d'Espagne. Longtemps cantonné au rôle de chasseur de classiques, le Catalan a démontré ce qu'il savait faire dans des courses par étapes de plus grande ampleur. 6ème de la Vuelta en 2008, 7ème l'année suivante, il vient de se classer 8ème du Tour de France, qu'il ne faisait alors que découvrir. A ses prédispositions pour les Grands Tours s'ajoute une régularité dont les meilleurs ont bien souvent le secret. Bien qu'il soit sur le front depuis le début de la saison, Joaquin Rodriguez n'est pas du genre à plier sous le poids de la fatigue accumulée. Son parcours cette saison est pour le moins édifiant et il est évident que l'Espagnol sera devant en septembre.

• 31 ans, né le 12 mai 1979 à Parets del Vallès (Espagne)
• 1,70 m ; 55 kg
• Professionnel depuis 2001
• Passé dans la Vuelta : 6 participations (26ème en 2003, 45ème en 2004, 37ème en 2005, 17ème en 2006, 6ème en 2008, 7ème en 2009), deux victoires d'étapes
• Saison 2010 : 1er du Tour de Catalogne, 1er du GP Indurain, 2ème de la Flèche Wallonne, 3ème du Tour du Pays Basque, 5ème de la Clasica San Sebastian, 6ème de Paris-Nice, 8ème du Tour de France, 9ème du Tour de Suisse

Luis-Leon Sanchez (Caisse d'Epargne)

A 400 mètres du sommet de Jaizkibel, Luis-Leon Sanchez déclenche l'offensive décisiveA 400 mètres du sommet de Jaizkibel, Luis-Leon Sanchez déclenche l'offensive décisive | © SirottiPrivée d'Alejandro Valverde, avec lequel elle avait conquis le Tour d'Espagne l'année dernière, l'équipe Caisse d'Epargne ne dispose pas cette fois-ci d'un leader capable de faire trembler les autres. Mais avec David Arroyo, Marzio Bruseghin et Luis-Leon Sanchez dans ses rangs, il y a très certainement un coup à jouer pour cette équipe qui s'apprête à faire ses adieux au cyclisme. Des trois coureurs précités, le nom de Luis-Leon Sanchez sort du lot. 11ème du dernier Tour de France, sa meilleure place dans un Grand Tour, il semble que l'Espagnol se soit trouvé une nouvelle motivation sur les courses de trois semaines, si bien qu'il retrouvera les routes de la Vuelta après deux premières participations anonymes en 2006 et 2007. Et vu ses capacités (il a remporté la Clasica San Sebastian), il est capable de compenser l'absence de Valverde.

• 26 ans, né le 24 novembre 1983 à Mula (Espagne)
• 1,87 m ; 74 kg
• Professionnel depuis 2004
• Passé dans la Vuelta : 2 participations (abandon en 2006, 72ème en 2007)
• Saison 2010 : 1er du Circuit de la Sarthe, 1er de la Clasica San Sebastian, 2ème du Tour Down Under, 2ème du Tour de l'Algarve, 2ème de Paris-Nice, 4ème du Tour de Catalogne, 11ème du Tour de France

Carlos Sastre (Cervélo TestTeam)

Un trio royal se dégage avec Luis-Leon Sanchez, Carlos Sastre et Alexandre VinokourovUn trio royal se dégage avec Luis-Leon Sanchez, Carlos Sastre et Alexandre Vinokourov | © SirottiCe n'est pas très commun de la part d'un coureur susceptible d'obtenir une belle place au classement général, un podium voire mieux encore. Pourtant, Carlos Sastre s'alignera bien au départ du Tour d'Espagne samedi, et cela après avoir déjà participé plus tôt cette année aux Tours d'Italie (8ème) et de France (20ème). En découvrant les parcours des différents Grands Tours l'hiver dernier, l'ancien vainqueur du Tour ignorait encore lequel retiendrait son attention. Il a finalement opté pour une participation à chacun d'entre eux. En Espagne, ses objectifs seront encore plus élevés, lui à qui a toujours bien réussi la Vuelta (six fois dans le Top 10 en huit participations). Reste à connaître l'état de fraîcheur du champion madrilène. D'autant plus dans la perspective de la Bola del Mundo, le juge de paix, à la veille de l'arrivée à Madrid.

• 35 ans, né le 22 avril 1975 à Madrid (Espagne)
• 1,71 m ; 63 kg
• Professionnel depuis 1997
• Passé dans la Vuelta : 8 participations (8ème en 2000, abandon en 2001, 35ème en 2003, 6ème en 2004, 2ème en 2005, 4ème en 2006, 2ème en 2007, 3ème en 2008), 4 victoires d'étapes
• Saison 2010 : 3ème de la Clasica San Sebastian, 8ème du Giro, 20ème du Tour de France

Andy Schleck (Team Saxo Bank)

Andy Schleck glane son deuxième succès sur ce Tour de FranceAndy Schleck glane son deuxième succès sur ce Tour de France | © SirottiCinq semaines après avoir enflammé les foules sur les routes du Tour de France, le Luxembourgeois Andy Schleck s'apprête à reprendre du service sur la Vuelta, une course sur laquelle il s'était présenté pour la toute première fois l'an passé. Sans aucune prétention, ce qui l'avait tout bonnement conduit à rentrer plus tôt que prévu à la maison, après une semaine de course seulement. Cette année non plus Andy Schleck ne viendra pas sur le Tour d'Espagne pour y jouer les premiers rôles. C'est tout du moins ce qu'il affirme, estimant être encore un peu juste pour se livrer pleinement sur deux Grands Tours dans une saison. Sa participation à la Vuelta ne semble être motivée que par la volonté d'aider son frère aîné à obtenir un grand résultat dans trois semaines. Mais s'il est en forme et que la course venait à tourner en sa faveur, gare à lui !

• 25 ans, né le 10 juin 1985 à Luxembourg (Luxembourg)
• 1,83 m ; 65 kg
• Professionnel depuis 1999
• Passé dans la Vuelta : 1 participation (abandon en 2009)
• Saison 2010 : 2ème du Tour de France avec deux étapes, 5ème de Liège-Bastogne-Liège, 8ème de la Flèche Wallonne, 13ème du Tour du Pays Basque, 14ème du Tour de Suisse

Frank Schleck (Team Saxo Bank)

Franck Schleck vient de passer Nicolas Roche et va chercher la victoire à SchwazenburgFranck Schleck vient de passer Nicolas Roche et va chercher la victoire à Schwazenburg | © SirottiIl avait abordé le Tour de France avec un avantage certain sur son frère Andy début juillet. Sacré champion du Luxembourg dans la foulée d'un Tour de Suisse victorieux et d'une 2ème place au Tour de Luxembourg (à chaque fois devant Lance Armstrong), Frank Schleck se voyait déjà donner du fil à retordre à Alberto Contador sur le Tour. Mais le destin en a voulu autrement. L'aîné des Schleck a fait les frais de l'étape des pavés du Nord, sur lesquels il s'est brisé la clavicule. Par la force des choses, il a dû laisser les coudées franches au frangin, qui s'en est brillamment sorti puisque pas loin de mettre un terme à la domination d'Alberto Contador. Alors Frank Schleck a reporté ses espoirs de bien faire dans un Grand Tour sur le Tour d'Espagne, qu'il prendra plus que jamais comme une session de rattrapage après sa désillusion de juillet.

• 30 ans, né le 15 avril 1980 à Luxembourg (Luxembourg)
• 1,86 m ; 67 kg
• Professionnel depuis 2000
• Passé dans la Vuelta : 2 participations (46ème en 2004, abandon en 2009)
• Saison 2010 : 1er du Tour de Suisse, 1er du Championnat du Luxembourg, 2ème du Tour de Luxembourg, 7ème de l'Amstel Gold Race, 8ème de Liège-Bastogne-Liège, 15ème de Paris-Nice

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE