FLASHS

Pros

Vuelta : Pogacar, jamais 2 sans 3

Publié le 14/09/2019 18:30

Après 40 km en solitaire, le jeune Tadej Pogacar lève les bras pour la troisième fois sur cette Vuelta. Bonne journée pour la Slovénie car Roglic assure son maillot rouge et remportera certainement cette édition 2019.

En ayant levé les bras pour la 3e fois sur ce Tour d’Espagne, le slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), est arrivé avec une avance suffisante pour monter sur le podium et prendre le maillot blanc, à 24h de l’arrivée finale. Rappelons que le phénomène a 21 ans et qu’il disputait son premier grand Tour. On ne le dira jamais assez, l’avenir du cyclisme sur route se porte bien quand on voit tous les talents à venir.

Après trois semaines intenses, les acteurs de la Vuelta arrivent enfin au terme de la course et vont pouvoir savourer ce moment dans les rues de Madrid, demain. Il fallait tout de même passer cette dernière étape difficile entre Arenas de San Pedro et Plataforma de Gredos longue de 190,4 km avec 6 ascensions répertoriées. Les « grosses cuisses » se devaient de produire un dernier effort pour pouvoir disputer le sprint mythique de demain. Quant au favoris, ce parcours « casse-pattes », avec seulement 16 km de plat, était le terrain de jeu idéal pour faire basculer la course et piéger le leader Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) qui possède encore presque 3 minutes d’avance ce matin. Tenter le tout pour le tout, quitte à ne plus être sur le podium, c’est ce que doivent faire les coureurs de la Movistar, Alejandro Valverde et Nairo Quintana. Ils ne peuvent pas se contenter de ces deux places sur la boîte étant donné qu’ils l’ont déjà fait sur le Tour en 2015. Ils n’ont donc rien à perdre, même si nous avons toujours du mal à comprendre leur tactique en course. Miguel Angel Lopez (Astana), 4e, et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), 5e, se doivent aussi de faire bouger les choses et ne pas se concentrer uniquement sur le maillot blanc, ce qui rendrait la course moins passionnante à suivre.

Les différents maillots distinctifs au départLes différents maillots distinctifs au départ | © Sirotti

Avant la grande bataille entre les prétendants au général, les baroudeurs tentent leur chance, car ils sont aussi susceptibles de s'imposer aujourd'hui. C’est ce qu’ont compris Mark Padun (Barhain-Merida), Mitch Docker (EF Education First), Steve Morabito (Groupama FDJ), Damien Howson (Mitchelton Scott), Ruben Guerreiro (Team Katusha-Alpecin), Sergio Henao (UAE Team Emirates), Nicolas Edet (Cofidis), Mikel Iturria et Sergio Samitier (Euskadi-Murias), qui ont réussi à sortir au bout de 15 km. Cependant, certains ne sont pas satisfait de cette situation dans le peloton et décident d’attaquer dans les premières côtes de la journée. Ainsi, l’écart n’est jamais très important, mais ce groupe fait quand même de la résistance tout en perdant des éléments. A l’arrière, James Knox (Deceuninck-Quick Step), 9e au général, a du mal à se remettre de sa chute d’hier et ne parvient pas à s’accrocher dans le groupe des favoris, pointé à 2 minutes de la tête de course au bout de 70 km. Un groupe de tête qui n’est plus composé que d’Edet, Guerreiro, Howson, Samitier et Tao Geoghegan Hart (Team Ineos) qui a réussi à faire la jonction dans la troisième côte du jour.

Le profil de cette 20e étapeLe profil de cette 20e étape | © ASO

Ces 5 hommes ne sont pas dangereux pour le maillot rouge de Roglic et le peloton laisse enfin filer, alors que la pluie commence à tomber. L’écart est de 4’30’’ à 70 km du but quand la formation Astana décide de prendre les commandes du peloton et d’augmenter l’allure. Il ne reste alors plus que 2 cols à parcourir ce qui permet à Geoffrey Bouchard (Ag2r La Mondiale), d’être assuré de porter le maillot à pois sur le podium final. Une très belle performance pour le champion de France amateur 2018 qui disputait seulement sa première course de 3 semaines. À croire que ce classement est destiné aux coureurs français puisque, entre autres, Nicolas Edet, présent dans l’échappée du jour, l’a déjà remporté tout comme David Moncoutié, lauréat 4 fois.

Au pied du Puerto de Pena Negra (14,2 km à 5,9%), les échappés ne possède plus que 2’30’’ d’avance et la formation Astana ne semble pas vouloir s’arrêter. Tao Geoghegan Hart décide alors de partir à 10 kilomètres du sommet, suivi de près par Ruben Guerreiro. Plus tard, dans le peloton, ce sera Miguel Angel Lopez qui va tenter de prendre la fuite, après un gros travail de ses coéquipiers. Cependant, ses principaux adversaires arrivent à prendre sa roue. Ce scénario ce reproduit une seconde fois, prouvant que le colombien n’a certainement pas les jambes pour lâcher ses concurrents aujourd'hui, mais il a au moins le mérite d’essayer, contrairement aux autres. C’est alors que Pogacar se dresse à son tour sur les pédales et personne n’est en mesure de le chercher. Il creuse rapidement un trou conséquent pour revenir sur les deux hommes de tête, et les lâcher directement, alors qu’il reste 40 kilomètres à parcourir. Au moment où son avance atteint la minute, l’équipe Movistar, représentée par 4 coureurs dans le groupe des favoris, se met enfin rouler, mais l’écart continue d’augmenter pour être de 1’30’’ au sommet.

Pogacar encorePogacar encore | © Sirotti

Champion de Slovénie du contre-la-montre, Pogacar connaît bien l’effort solitaire et il ne perd rien sur les équipiers de Quintana et Valverde qui continuent de rouler tant que leurs leaders n’attaquent pas. Ils ne le feront jamais, contrairement à Lopez qui persévère, mais à chaque fois sans succès… C’est finalement Rafal Majka qui va réussir à sortir à 5 km du but, accompagné par Valverde, Roglic et Hermann Pernsteiner (Barhain-Merida). Ce groupe collabore bien et ils en termineront ensemble, à 1’32’’ du jeune slovène, Valverde terminant 2e devant Rafal Majka. Primoz Roglic termine un peu plus loin et est ainsi presque assuré de remporter la Vuelta 2019, lui qui s’est montré irrésistible durant ses trois semaines de course. Notons tout de même que, y compris aujourd’hui, l’équipe Movistar, la plus forte collectivement, n’a pourtant rien tenté pour reprendre le maillot rouge au slovène, qui montera sur la plus haute marche du podium, demain, à Madrid.

Roglic sur le point de gagner la VueltaRoglic sur le point de gagner la Vuelta | © Sirotti

Pour cette dernière journée sur la course espagnole, les coureurs partiront de Fuenlabrada pour rejoindre la capitale sur une distance de 106 kilomètres.

 

Classement de la 20e étape :

1. Tadej Pogacar (SLO, UAE Team Emirates) en 5h16’40’’ (b:13’’)
2. Alejandro Valverde (ESP, Movistar) à 1’32’’ (b:8’’)
3. Rafal Majka (POL, Bora-Hansgrohe) mt (b:4'')
4. Hermann Pernsteiner (AUT, Barhain-Merida) mt
5. Primoz Roglic (SLO, Team Jumbo-Visma) à 1’41’’
6. Sergio Higuita (COL, EF Education First) à 1’49’’
7. Dylan Teuns (BEL, Barhain-Merida) mt
8. Nairo Quintana (COL, Movistar) à 1’56’’
9. Mikel Nieve (ESP, Mitchelton Scott) à 1’59’’
10. Wilko Kelderman (NED, Team Sunweb) mt

Classement général provisoire :

1. Primoz Roglic (SLO, Team Jumbo-Visma) en 80h18’54’’
2. Alejandro Valverde (ESP, Movistar) à 2’33’’
3. Tadej Pogacar (SLO, UAE Team Emirates) à 2’55’’
4. Nairo Quintana (COL, Movistar) à 3’46’’
5. Miguel Angel Lopez (COL, Astana) à 4’48’’
6. Rafal Majka (POL, Bora-Hansgrohe) à 7’33’’
7. Wilko Kelderman (NED, Team Sunweb) à 10’04’’
8. Carl Fredrik Hagen (NOR, Lotto-Soudal) à 12’54’’
9. Marc Soler (ESP, Movistar) à 22’27’’
10. Mikel Nieve (ESP, Mitchelton Scott) à 22’34’’

Classement par points provisoire :

1. Primoz Roglic (SLO, Team Jumbo-Visma) 155pts
2. Tadej Pogacar (SLO, UAE Team Emirates) 136pts
3. Alejandro Valverde (ESP, Movistar) 132pts
4. Sam Bennett (IRL, Bora-Hansgrohe) 114pts
5. Nairo Quintana (COL, Movistar) 100pts

Classement de la montagne provisoire :

1. Geoffrey Bouchard (FRA, Ag2r La Mondiale) 76pts
2. Angel Madrazo (ESP, Burgos-BH) 44pts
3. Sergio Samitier (ESP, Euskadi-Murias) 42pts
4. Tadej Pogacar (SLO, UAE Team Emirates) 38pts
5. Tao Geoghegan Hart (GBR, Team Ineos) 35pts

Classement des jeunes provisoire :

1. Tadej Pogacar (SLO, UAE Team Emirates) en 80h21’49’’
2. Miguel Angel Lopez (COL, Astana) à 1’53’’
3. James Knox (GBR, Deceuninck-Quick Step) à 20’00’’
4. Sergio Higuita (COL, EF Education First) à 29’22’’
5. Ruben Guerreiro (POR, Team Katusha-Alpecin) à 39’10’’

Classement par équipe provisoire :

1. Movistar (ESP) en 240h01’24’’
2. Astana (KAZ) à 51’38’’
3. Team Jumbo-Visma (NED) à 2h03’42’’

 

Par Nathan Malo

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE