FLASHS

Cyclosport

Compte-rendu de l'Antonin Magne

Publié le 17/07/2009 14:23

L'Antonin Magne s'est déroulée le 12 juillet à Aurillac. Nicolas Baldo remporte l'épreuve pour la 3ème fois de sa carrière.
La célèbre cyclosportive de l'Antonin Magne s'est déroulée le 12 juillet à Aurillac. Nicolas Baldo remporte l'épreuve pour la 3ème fois de sa carrière.

Comme le chante si bien Jean Ferrat " Pourtant que la montagne est belle, comment peut-on s'imaginer, en voyant un vol d'hirondelles, que l'.......... été vient d'arriver ? ".... Ce dimanche 12 juillet a été bien agréable !! Pour sa 14ème édition, cette belle cyclosportive auvergnate a bénéficié d'un beau temps estival qui a permis au Puy Mary de sublimer les participants. Organisée en souvenir du champion local, Antonin Magne (vainqueur de 2 Tours de France dans les années 1930), on comprend les aptitudes de l'Auvergnat qui a dominé ses adversaires en montagne... Ils étaient plus de 500 à être venus dans la cité aurillacoise pour effectuer les 126 kilomètres du parcours, avec l'ascension du Puy Mary par sa face nord et sud.... La face ouest, la plus redoutée, sera laissée de côté pour cette édition.

L'occasion pour les cyclosportifs de revenir en Auvergne pour participer à la Lily Bergaud le 26 juillet dont le tracé empruntera cette ascension. 14 éditions, ça permet d'affiner les réglages et de peaufiner certains détails. Le départ donné en périphérie de la ville, vers le quartier de Saint-Simon, permet d'éviter de dangereux carrefours. Ainsi les cyclosportifs, rapidement sortis de la ville, effectuent les premiers kilomètres sur une route large, escortés par des motos-sécurités. Le seul point faible est l'importante circulation routière dans le Puy Mary, région très touristique en ce mois de juillet et qui demande beaucoup de vigilance de la part des participants et des conducteurs... Rouler à gauche est très dangereux sous peine de rencontre délicate.

Une des particularités de cette épreuve réside dans le principe du départ par handicap, avec un départ par tranche d'âge toutes les 5 minutes... Bon principe, mauvais principe, les avis sont partagés mais cette formule présente l'avantage de fluidifier les pelotons et une mise en route plus douce pour certains concurrents. Il est toutefois regrettable de constater l'esprit de tricheries avec des "malins" qui anticipent leur vague de départ et se retrouve ainsi avantager par 5 minutes de bonification... Il est bon de rappeler à ces personnes que l'esprit cyclosportif est tout autre et qu'à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire... ou on ne triomphe pas du tout car tous les "bandits" ont été repris par leurs concurrents directs et flingué sans aucune pitié... Les lois du sport sont impénétrables !!

Côté sportif, on a assisté à un sacré numéro de l'Auvergnat Nicolas Baldo, parti en dernière position, qui a remonté l'ensemble des concurrents pour remporter une 3ème édition de cette cyclosportive après ses victoires en 2005 et 2006. Après quelques kilomètres vallonnés de mise en jambe, les sportifs se sont retrouvés dans la cité de Mandailles implantée au pied du majestueux Puy Mary, baigné de soleil et arpenté par une multitude de touristes en soif d'évasion.... Il régnait un air de Pyrénées dans les monts cantaliens ! Les concurrents ont grimpé les 10 kilomètres d'ascension avec des pentes variant de 5 à 9%, en partie ombragées, avant de sortir au grand jour dans les estives où pâturent les paisibles Salers. Après ces premiers efforts, les cyclistes ont apprécié la descente du Pas de Peyrol et la traversée des villages de Dienne, Collange et autres hameaux auvergnats aux maisons en pierres noires d'origine basaltique... petit rappel de cette région volcanique.

Sous de bien agréables températures, bercés par un vent rafraîchissant, les amoureux de la petite reine ont découvert la campagne cantalienne en direction de Condat avant de rejoindre le Col de Serre, 2ème difficulté de cette épreuve. Les premiers kilomètres, pentus et ventés, ont effectué une nouvelle sélection au sein des groupes. Et ce n'est pas le léger replat précédant l'ascension du Pas de Peyrol, par sa face Nord, qui aura permis de se refaire une santé... ou une beauté pour les quelques concurrentes féminines qui ont réalisé de très bonnes performances à en faire pâlir certains mâles du peloton !! Bravo les filles, vous êtes sur la bonne pente. Mention particulière à Estelle Leroi qui s'impose chez les féminines en bouclant les 126 kilomètres en 4h15'.

Cette nouvelle ascension du Puy Mary, plus courte que la précédente, présente des pourcentages de plus en plus raides au fil de la montée.... on frôle les 10% mais la présence de spectateurs touristes donne des ailes et permet de se surpasser. Revoilà les hauteurs et le plaisir de dévaler en direction de Mandailles pour 10 kilomètres de vitesse où le sens de la trajectoire est important sous peine de rejoindre les vaches dans les gentianes!! Par soucis de sécurité, le comité d'organisation a modifié le retour sur Aurillac et les cyclosportifs, jamais rassasiés d'efforts, ont eu le plaisir d'effectuer une ultime grimpette en palier qui les a mené jusqu'à la route des Crêtes où un joli point de vue sur la vallée de la Jordanne les a récompensé. L'enchaînement des toboggans a ramené tout ce petit monde à Aurillac.

Après une bonne douche rafraîchissante au complexe sportif de Saint-Simon, les sportifs et leurs accompagnateurs ont pu se refaire la cerise avec un bon repas composé d'une saucisse-truffade délicieuse... avec ça dans le ventre, peu de concurrents seraient repartis pour une virée en vélo, la sieste à l'ombre s'imposait dans l'attente de la remise des prix !! Après la Clermont-Aurillac-Clermont, cette 14ème édition de l'Antonin Magne marque une période intense en cyclosprtive dans cette belle région française où les amoureux du vélo pourront venir arpenter les cols du Massif-Central : La Lily Bergaud, La Géminiani, L'Etape Sanfloraine, La Pierre Chany.... Pour 2010, beaucoup de participants vont se magner de s'inscrire... de peur de ne pas pouvoir participer à cette belle épreuve.

Classement dames 18-39 ans :

1. Estelle Leroi les 16 kilomètres en 4h15'02"
2. Anne Pauline Santer en 4h32'37"
3. Amélie de Vecchi (Pédale Semuroise) en 5h00'31"
4. Sandrine Richard en 5h24'00"
5. Stéphanie Mauzat en 5h24'31"
6. Carole Royer (Cyclo Montagnards) en 5h40'18"
Classement complet

Classement dames 40-49 ans :

1. Nadine Robin en 5h07'01"
2. Cécile Petit en 5h07'15"
3. Anne Pelisson en 5h38'23"
4. Florence Gaut en 5h50'45"
5. Fathia Benito en 6h01'48"
Classement complet

Classement dames 50-99 ans :

1. Maryse Fumel en 5h34'44"
2. Reine Raso en 5h36'44"
3. Martine Vidal en 6h17'28"
4. Jocelyne Tessier en 6h56'12"
Classement complet

Classement hommes 18-29 ans :

1. Sébastien Coumes (UV MAZAMET) en 3h58'06"
2. Jean-Baptiste Trauchessec (Team Scott VELO 101) en 3h59'33"
3. Florent Soleilhac (Cyclisme du haut Allier) en 4h00'50"
4. Jérôme Astier en 4h05'08"
5. Pierre Joncoux en 4h11'56"
6. Vincent Trucellier en 4h27'14"
7. Vincent Deguirard (ACV Aurillac) en 4h32'14"
8. Frédérick Bancharel en 4h33'58"
9. Matthieu Daude en 4h34'30"
10. Bruno Delmas (VC Dolois) en 4h34'57"
Classement complet

Classement hommes 30-39 ans :

1. Sébastien Fontaines (AS Tourlaville) en 3h47'33"
2. Nicolas Amblard (Mazamet) en 3h47'35"
3. Pascal Guernut (C C Saclay) en 3h50'16"
4. Gilles Hernandez (ISTRES S C) en 3h56'56"
5. Serge Viguier en 3h56'59"
6. Yves Fournier (Team Chamrousse) en 3h57'09"
7. Benoît Lochkovitch en 4h02'36"
8. Jean Luc Labussière (Rueil AC) en 4h03'15"
9. Philippe Humbert en 4h03'23"
10. Mickael Royer (Trilthon C du valde pere) en 4h04'58"
Classement complet

Classement hommes 40-49 ans :

1. Karl Coudre (VS CHARTRAIN) en 3h55'06"
2. Christophe Boivin en 3h59'12"
3. Christophe Duquet (ASPTT Clermont) en 4h00'10"
4. Philippe Bardet en 4h00'25"
5. Denis Robin (Avenir Beauzac C) en 4h00'37"
7. Christophe Delair en 4h00'52"
8. Franck Dumont (COS Renault) en 4h01'51"
9. Christophe Marchand (Montagnac AC) en 4h01'53"
10. Thierry Castagne (Pézenas) en 4h02'11"
Classement complet

Classement hommes 50-59 ans :

1. Pascal Vial (R d'or Chambon Feug.) en 4h00'10"
2. Manuel Da Costa en 4h02'14"
3. Marc Cartal en 4h04'10"
4. Yves Simon (CICLO d'Auxerre) en 4h04'56"
5. Claude Beyler en 4h05'19"
6. Claude Maraga en 4h05'55"
7. Gérard Veyrac (VC du Velay) en 4h07'02"
8. Daniel Chapel (C A C Concorde) en 4h07'05"
9. Alain Morin en 4h07'20"
10. Hubert Graignic en 4h07'25"
Classement complet

Classement hommes 60-99 ans :

1. Emile Reding (EC St Projet) en 4h15'04"
2. Francis Courbian (US Quinsacaise) en 4h17'39"
3. Michel Bizières (AGC Touraine) en 4h20'54"
4. Jean-Claude Lavignac (ASS les Accros) en 4h20'57"
5. Georges Baldyrou en 4h22'50"
6. Guy Thepaut en 4h23'05"
7. Patrick Feytons (VC Beauchamp) en 4h27'08"
8. Henri Gouesbier (AC Chapelain) en 4h32'06"
9. Alain Martin (J S Deboise) en 4h32'13"
10. Paul Delorme (CC Nieul) en 4h32'26"
Classement complet

Classement FFC :

1. Nicolas Baldo (VC Riom) en 3h41'21"
2. David Legouis (VC Sébastiennais) en 3h59'40"
3. Julien Michel en 4h01'12"
4. Samuel Bodart en 4h04'54"
5. Christophe Contant (CC Mainsat) en 4h12'10"
6. Jean Christophe Lopez en 4h15'35"
7. Nicolas Carcenac en 4h58'57"
8. Guillaume Azemar en 5h26'11"
9. François Kirsch (UC Felletin) en 6h11'27"
Classement complet

Fulcrum Speed 40 DB et Zerocarbon_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES