FLASHS

Cyclosport

3 Cols pour une Ascension

Publié le 11/05/2016 16:36

Les 3 Cols-materiel-velo.com se veut une épreuve idéale pour se mettre en confiance avant d'aborder les cyclos plus montagneuses du printemps et de l'été.

Temps radieux pour les 3 Cols-materiel-velo.comTemps radieux pour les 3 Cols-materiel-velo.com | © Les 3 Cols-materiel-velo.comQui dit 3 Cols, dit par définition Ascension(s) ! Dans les Monts du Lyonnais, par-delà de petits cols sympathiques, ni trop longs, ni trop raides, on vient avant tout chercher des enseignements quant à sa préparation avant les grands objectifs estivaux. Et l'avancement cette année du jeudi de l'Ascension, début mai quand il intervenait quinze jours plus tard l'an dernier, a permis à la cyclo de La Tour-de-Salvagny (Rhône) de justifier davantage encore la fonction qu'on lui prête au sein du calendrier cyclosportif. Une épreuve idéale pour se mettre en confiance avant d'aborder les cyclos plus montagneuses, type la Vençoise le dimanche 15 mai ou les Boucles du Verdon le dimanche 22 mai.

La Tour-de-Salvagny, commune de la métropole lyonnaise située au nord-ouest de la capitale des Gaules, reçoit traditionnellement, chaque jeudi de l'Ascension, les cyclos en quête de sensations dans les bosses en leur offrant une excursion de 147 kilomètres (99 pour les moins aguerris) au cœur des Monts du Lyonnais. Excursion au terme de laquelle le compteur affiche, pour les adeptes du grand parcours, quelques 2400 mètres de dénivelé. Ce qui permet amplement de vérifier si l'entraînement fourni en vue des rendez-vous montagneux est le bon.

En cette Ascension 2016, le temps était de la partie pour profiter au mieux des paysages verdoyants de cette région très vallonnée où les mètres de plat se comptent sur les doigts de la main. A travers les terres agricoles et les forêts par lesquelles transitent certaines routes ascendantes, il aura fallu grimper sans pour autant avoir souvent à passer le petit plateau (on parle pour les cadors). Plus que trois cols, c'est une succession de montées qu'il convenait de franchir sans répit. Un parcours casse-pattes mais roulant, donc, sans gros pourcentages à l'exception d'une brève montée de 3 kilomètres à 5 % présentant un passage à 13 % tout près de l'arrivée.

Le verdoyant col de la Luère (6 km à 5 %), la montée vers le village de Saint-Laurent-de-Vaux (5,5 km à 6 %) qu'arrose l'Yzeron, ou le col de la Croix de Pars (12 km à 4,5 %), par lequel passait autrefois la Scott-1000 Bosses voisine, plus quelques tape-culs qui durcissent la course pour un peu que le vent se lève, présentent tous des pentes suffisamment roulantes pour autoriser un bon grimpeur à passer sur la plaque. Pour les autres, ces ascensions d'une demi-dizaine de kilomètres accessibles à tous, quel que soit son niveau, dans des paysages toujours très sympas.

Deux petits bémols. L'absence de signaleur dans un secteur à 5 kilomètres du but. Si une flèche indiquait bien un tournant à droite, les moins lucides, alors que l'on retrouvait un peu de circulation, ont filé tout droit avant de rebrousser chemin. C'est notamment le cas de David Polveroni, qui a néanmoins pu reprendre le groupe pour finir 2ème derrière Alex Destribois, vainqueur du grand parcours en 4h05'47". Mauvais point également pour la trop grande quantité de flyers distribués à la remise du dossard, lesquels finissent inexorablement à la poubelle. Idem pour les gels que l'on retrouve ensuite sur le bord des routes, puisque certains – une minorité toujours trop dérangeante – n'ont pas encore intégré la nécessité de préserver notre environnement si fragile.

Alors, la bonne idée que l'on se permettra de souffler aux organisateurs, serait de proposer de petits produits régionaux qui sont toujours appréciés, et qui permettent de découvrir la gastonomie locale voire d'acheter ensuite le produit pour le consommer chez soi, ce qui est toujours bénéfique pour le commerce local. Pour le reste, ne changez rien ! La beauté des paysages, la difficulté idéale à cette époque de l'année et la facilité d'accès (et d'hébergement) de La Tour-de-Salvagny font des 3 Cols-materiel-velo.com un rendez-vous incontournable à l'entame du week-end prolongé de l'Ascension. A noter enfin, parmi les bonnes idées du TAC Cyclo organisateur, le tirage au sort de la tombola sur la ligne de départ et non pas à la remise des récompenses. De quoi permettre aux heureux élus de rouler la pédale légère !

Classement 147 km :

1. Alex Destribois en 4h05'47"
2. David Polveroni en 4h11'02"
3. Cédric Sagnol en 4h11'03"
4. Julien Sauvigné en 4h11'14"
5. Paul-Emile Lorthioir en 4h11'27"
6. Cédric Richard en 4h11'27"
7. Dominique Colliard en 4h13'05"
8. Pierre Chevalier en 4h13'05"
9. Fabien Oules en 4h13'05"
10. Ronan Poulizac en 4h13'06"
...
134 et 1ère Dame. Céline Schuller en 4h55'09"

Classement 99 km :

1. Théo Meuzard en 2h47'39"
2. Loïc Buchetet en 2h47'39"
3. Brice Aerts en 2h47'45"
...
47 et 1ère Dame. Marjolaine Bazin en 2h59'34"