FLASHS

Cyclosport

Compte-rendu de la Granite Mont Lozère

Publié le 10/06/2013 15:09

Les cyclos du Challenge Cyclo'Tour Rotor ont arpenté samedi le col du parc National des Cévennes et le massif granitique du Mont Lozère. Sans éviter la pluie.

Les cyclos dans le massif granitique du Mont LozèreLes cyclos dans le massif granitique du Mont Lozère | © Roland GilhodesLa troisième manche du Challenge Cyclo'Tour Rotor a eu lieu samedi en Lozère avec la Granite Mont Lozère. Les coureurs des deux parcours (98 et 145 km) ont pris le départ à Villefort dans la matinée pour parcourir le col du parc National des Cévennes et le massif granitique du Mont Lozère, le tout au beau milieu d'un espace naturel préservé et unique. Outre la formule cyclosportive, une formule randonnée était proposée aux coureurs.

A 9h00, les compétiteurs du grand parcours de 145 kilomètres ont pris le départ suivis du parcours randonnée et du parcours 98 kilomètres, une demi-heure plus tard. Tout au long de la matinée, les cyclos se sont démenés entre les cols du Pré de la Dame (pour le 145 km uniquement), de la Croix de Berthel, de Finiels et des Tribes. Jusqu'à midi, le soleil a accompagné les coureurs, mais les conditions se sont ensuite dégradées et n'ont pas épargné les cyclistes.

Echappé depuis le départ sur le grand parcours, Jean-François Roche a été rattrapé par une dizaine de coureurs au pied du col du Pré de la Dame, parmi lesquels Cédric Paluello, Mathieu Caramel, Jean-Luc Chavanon, Jean-Baptiste Trauchessec et les jumeaux Couffignal. Un trio s'est formé quelques kilomètres plus tard avec Caramel et les Couffignal. Se relayant tout au long de la course, il a franchi le Pré de la Dame et pris jusqu'à cinq minutes d'avance sur le peloton de masse. Au retour sur Villefort pour entamer la grande boucle, le trio s'est attaqué au célèbre Mont Lozère (col de Finiels) sous une pluie de plus en plus lourde, avant d'enchaîner avec le col des Tribes.

Certains coureurs du peloton ont dû abandonner, le froid et la pluie transformant le parcours en rude épreuve. D'ailleurs, le jeune Mathieu Caramel, moins équipé que les jumeaux, a souffert de ces conditions difficiles. A 10 kilomètres de l'arrivée, Vincent Couffignal s'est échappé jusqu'à la ligne finale, où il a été le premier à lever les bras en 4h16'11". Malheureusement pour la fraterie, son frère Matthieu a crevé, laissant la 2ème place à Mathieu Caramel. Sur le petit parcours, Stéphane Cognet aura mené toute la course mais aura finalement été battu au sprint par Raphael André en 2h48'10". Jérémy Brunello a complété le podium.

A partir de 13h00, les sportifs et le public ont pu goûter au repas d'après-course, terroir évidemment ! La remise des prix s'est ensuite tenue à 15h30 pour clore cette journée. La prochaine étape du Challenge Cyclo'Tour Rotor se tiendra le 14 juillet sur l'Arvan Villards, à Saint-Jean-d'Arves, qui s'étoffe cette année pour son 20ème anniversaire en proposant une organisation sur trois jours. Au programme : les cols de la Madeleine, du Télégraphe, du Galibier, de la Toussuire, de la Croix de Fer, du Glandon et du Mollard ! Du spectacle en perspective ! Infos et inscriptions en ligne sur Vélo 101 : www.velo101.com/epreuves/l_arvan_villards_2013.

Le témoin Vélo 101... Stéphane Cognet (France Défense)

Stéphane Cognet, à droiteStéphane Cognet, à droite | © Roland Gilhodes

Stéphane, d'abord, comment s'est passée ta Granite Mont Lozère ?
Presque très bien, puisque je finis 2ème derrière Raphaël André, au sprint. Je suis en préparation car je cours pour l'équipe de France de la Défense qui regroupe des coureurs de l'armée de terre, la gendarmerie, etc. On court avec le maillot tricolore et on assure donc la communication de nos unités. J'avais déjà fait la Lozérienne, car j'habite à 10 kilomètres de Villefort, mais j'avais cassé ma roue dans les derniers kilomètres et laissé partir Robin Defever.

Vous êtes partis à 9h30, et mis un peu moins de 3 heures, vous avez évité la pluie ?
Oui, on a eu des gouttelettes dans les derniers kilomètres, mais rien à côté de ceux qui ont fait le grand parcours. On voyait que sur les Finiels à 1540, il ne devait pas faire bon, en fait ils ont eu la pluie mais aussi la grêle. Quand je suis rentré chez moi à vélo, j'ai pris l'eau, et au moment des podiums à 14h30 les coureurs qui arrivaient encore avaient des couvertures pour se réchauffer. On a vu des coureurs congelés par le froid.

Qu'as-tu pensé de cette Granite 2013 ?
Pour nous qui sommes devant, rien à dire. Les motos, voitures ouvreuses sont bien présentes, la sécurité est au top. Je dirais que, comme d'habitude, il n'y a rien à dire côté organisation. Je me suis inscrit la veille, toujours un accueil sympa, familial, les petits cadeaux qui vont bien. Au départ, le briefing est bien fait, juste ce qu'il faut, on nous informe des endroits à risque, des gravillons, etc. Et puis à l'arrivée, la truffade a réchauffé tout le monde, les podiums se sont bien passés. Il manque juste un peu de participants mais la météo n'a pas aidé.

Quelle est la différence entre l'équipe de la Défense et l'équipe de l'Armée de Terre qui flambe chez les amateurs ?
L'Armée de Terre c'est du haut niveau, uniquement des coureurs de 1ère catégorie. De notre côté, on est indépendants. Il y a une quinzaine de coureurs, cinq-six de 1ère catégorie, quelques 3ème catégorie et la majorité des 2ème. De mon côté je suis 2ème caté. Il y a des passerelles entre les deux équipes mais uniquement dans le sens où des coureurs de l'Armée de Terre qui redescendent peuvent courir dans l'équipe de la Défense.

Quel va être ton programme sur cette 2ème partie de saison ?
En cyclo, ça passera par la Pierre Le Bigaut le 29 juin, et peut-être la Marmotte le 6 juillet, et je ferai les Cimes du Lac d'Annecy le 29 septembre, toujours pour le challenge Cyclo'Tour Rotor. Pas d'Arvan Villards le 14 juillet puisque je serai sur le Tour de la Martinique, où on sera avec l'équipe de France de la Défense. On l'a déjà couru en 2012, ce sont des bosses courtes, jamais plus de 2/3 kilomètres mais en moyenne à 10 %.

Classement 145 km :

1. Vincent Couffignal (VC Maurs) en 4h16'11"
2 Mathieu Caramel (UC Saint-Chély) en 4h16'58"
3. Matthieu Couffignal (VC Maurs) en 4h17'53"
4. Jean-Luc Chavanon (Team Chamrousse Cyclosport) en 4h20'58"
5. Jean-Baptiste Trauchessec (UC Saint-Chély) en 4h20'59"
6. Cédric Paluello (Clic VTT) en 4h29'15"
7. Marc Verdier (VC Lezovien) en 4h33'54"
8. Jérémy Cros (USC Vaison) en 4h33'55"
9. Lionel Seguret en 4h34'05"
10. Christophe Bettom (VCMV) en 4h34'13"
...
68 et 1ère féminine. Bénédicte Saintier (VCB Team Renage) en 5h36'40"

Classement 98 km :

1. Raphaël André (UC Aubenas) en 2h48'10"
2. Stéphane Cognet (France Défense) en 2h48'11"
3. Jérémy Brunello en 2h48'11"
...
92 et 1ère féminine. Christel Hak (Mende Run & Bike) en 3h26'20"

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE