FLASHS

Piste

Record du monde de l'Heure : Dominique Bozzi échoue lui aussi

Publié le 01/11/2004 15:09

Le Corse Dominique Bozzi a échoué dans sa tentative de battre le record du monde de l'Heure, dimanche à Bordeaux.
Le Corse Dominique Bozzi a échoué dans sa tentative de battre le record du monde de l'Heure, dimanche à Bordeaux.

Le Corse Dominique Bozzi a nettement échoué dans sa tentative de battre le record du monde de l’Heure de Chris Boardman (49,441 km le 27 octobre 2000 à Manchester). Le coureur de l’AC Vitrolles n’a pas réussi dans sa tentative de faire tomber le record du Britannique. Dominique Bozzi, coureur tout à fait inconnu du grand public, s’est élancé hier sur les 250 mètres de la piste du Stadium Vélodrome de Bordeaux pour défier les temps de Boardman, Obree, Merckx, Ritter, Indurain, Rominger... Le challenger, respectant les consignes de son mentor Robert Gauthier, avait prévu de partir sur les bases de 47,619 km, c’est-à-dire 18,9 secondes au tour, 24 kg de pression sur chaque pédale, 430 watts et un rythme cardiaque constant de 180 pulsations par minute. De quoi mettre à mal l’actuel record de France de Roger Rivière, réalisé le 23 septembre 1958 au Vigorelli à Milan (record du monde à l’époque).

Les premières informations ont pourtant vite confirmé que le coureur insulaire ne parvenait pas à se régler sur les bases qui lui avaient été imparties. Trop inconstant, Dominique Bozzi a vu rapidement s’éloigner le record de l’extra-planétaire Boardman. Pire encore, le record du regretté Roger Rivière est vite apparu inaccessible pour l’ex-professionnel de Force Sud. La souffrance s'est soudain lue sur son visage. Le retard sur la performance de Roger Rivière se montait déjà à 32 secondes au bout de 10 kilomètres. Le coureur Corse a quand même tenu à aller jusqu’au bout de sa souffrance pour achever sa tentative à 45,379 km, soit 4 mètres de plus que le Français Maurice Richard, recordman mondial de l’Heure le 14 octobre 1936. La question mérite d’être posée : son prestigieux ancêtre a-t-il bénéficié d’un matériel et d’une préparation identique à Dominique Bozzi ?

Dominique Bozzi, soutenu pas ses soigneurs tant il a puisé dans ses ressources physiques, a déclaré à l’issue de cette tentative : "j’ai joué et j’ai perdu, c’est vrai, mais ma performance me place dans les dix meilleurs de l’Histoire. C’est quelque chose. C’est ma manière à moi de dire aux jeunes : battez-vous et allez au bout de vos rêves. Je n’ai pas su régler la cadence et je me suis laissé endormir par l’ambiance acquise à ma cause. C’est dommage, car vendredi, j’avais fait des tests à trois kilomètres au-dessus. Aujourd’hui ça allait moins bien. C’est le sport, il faut l’accepter, car il s’agit d’une heure de souffrance extrême. Je suis dans les temps de Fausto Coppi (45,798 km en 1952, soit 419 mètres de plus que Bozzi), je m’en contenterai. Plus personne n’a voulu tenter ce record depuis longtemps. Je l’ai fait, j’ai autant appris aujourd’hui qu’au cours des dix dernières années".
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES