FLASHS

Pros

Chris Horner, ça décoiffe !

Publié le 02/09/2013 18:25

Vuelta # 10. L'Américain Chris Horner met à profit l'inédite escalade de l'Alto d'Hazallanas pour balayer ses adversaires et ravir le maillot rouge de leader.

Chris Horner a le sourire aux lèvre dans l'Alto d'HazallanasChris Horner a le sourire aux lèvre dans l'Alto d'Hazallanas | © SirottiInutile de chercher encore les favoris du Tour d'Espagne. Sans avoir été décisive, la première semaine de course a permis d'y voir plus clair entre les prétendants les plus sérieux à la victoire finale. C'est certainement le rôle que se devait de tenir le premier massif traversé par cette Vuelta pensée à la façon d'un triptyque montagneux : l'Andalousie en première semaine, les Pyrénées en deuxième semaine, les Asturies en troisième semaine. Mais avant que la course ne marque sa première journée de répit, une dernière étape andalouse attend ceux qui souhaitent prendre un avantage dans la perspective de l'unique contre-la-montre individuel, sur un parcours difficile, mercredi sur 38,8 kilomètres à Tarazona. La montagne est encore au rendez-vous du jour, mais cette dixième étape est la première à proposer un enchaînement de cols.

Cette fois la haute montagne fait son entrée entre Torredelcampo et Güejar Sierra (186,8 km). Entre Torredelcampo et l'Alto d'Hazallanas précisément, une ascension nouvelle découverte l'hiver dernier qui s'étend sur 16,8 kilomètres à 5 % avec plusieurs rampes à 12, 15 voire 18 % qui, dit-on ce matin, vont en surprendre plus d'un. Bart De Clercq (Lotto-Belisol) n'aura pas le loisir de découvrir cette nouveauté. Le Belge, 20ème du classement général, est la victime majeure d'une chute massive qui intervient... dans le défilé. Plusieurs coureurs s'affalent alors que le départ réel n'a pas été donné. De Clercq, qui avait accompagné les meilleurs samedi dans l'Alto de Peñas Blancas, doit laisser filer le peloton, qui demeure neutralisé durant une dizaine de kilomètres. Tombé aussi, le néo-pro Warren Barguil (Argos-Shimano), entrevu parmi les meilleurs également, va se ressentir fortement de sa chute durant une journée-calvaire.

Vincenzo Nibali lancé en contreVincenzo Nibali lancé en contre | © SirottiSi le défilé est prolongé sur une dizaine de kilomètres, ce sont de vrais fauves qui sont lâchés lorsque le départ est donné. Les attaques se multiplient mais échouent systématiquement. Il faudra attendre le 65ème kilomètre pour voir enfin un assaut déboucher sur une échappée sérieuse. Elle est composée de Juan-Antonio Flecha et Tomasz Marczynski (Vacansoleil-DCM), Stef Clement (Belkin), Martin Kohler (BMC Racing Team), Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step), Juan-José Oroz (Euskaltel-Euskadi), Maciej Paterski (Cannondale), Diego Ulissi (Lampre-Merida), Georg Preidler (Argos-Shimano) et Nico Sijmens (Cofidis). Ce sont ces hommes qui arpenteront les premiers l'Alto del Purche (8,5 km à 7,7 %), dont le sommet est situé à 28 kilomètres du but. Un prélude à la grande bataille promise dans l'Alto d'Hazallanas.

Lancé en contre, Vincenzo Nibali ne reprend rien à Chris Horner dans les 2 derniers kilomètres.

L'ascension de l'Alto del Purche amenuise tant le peloton, qui se réduit à une petite trentaine d'hommes, que le groupe de tête, réduit aux seuls Tomasz Marczynski, Georg Preidler et Diego Ulissi. Mais ces derniers ne feront que prolonger vainement leurs efforts à l'avant de la course, condamnés à voir surgir sur eux les meilleurs coureurs du peloton dans la montée finale. Le train est mené par l'équipe Movistar. Mais quand surviennent les pentes les plus raides du col andalou, seuls les meilleurs se retrouvent catapultés devant. Porteur du maillot rouge grâce au punch déployé hier dans la montée caractéristique de Valdepeñas de Jaen, Daniel Moreno (Team Katusha) est lâché à 5 kilomètres de l'arrivée. Il laisse à l'avant les sept coureurs les plus à l'aise dans les ascensions de cette Vuelta.

Chris Horner déploie ses ailesChris Horner déploie ses ailes | © SirottiCes sept coureurs, ce sont Ivan Basso (Cannondale), Christopher Horner (RadioShack-Leopard), Vincenzo Nibali (Astana), Thibaut Pinot (FDJ.fr), Nicolas Roche (Team Saxo-Tinkoff), Joaquim Rodriguez (Team Katusha) et Alejandro Valverde (Movistar Team) ! Cette fois les véritables favoris sont projetés naturellement à l'avant de la course, tous les autres ayant cédé. Et l'homme à battre ne va pas tarder à se démasquer. Est-ce Vincenzo Nibali, qui accélère deux fois sans faire la différence ? Est-ce Ivan Basso, qui grimpe décidément très bien ? Non, c'est Chris Horner, le vainqueur de l'étape du Mirador de Lobeira il y a une semaine. A 4,5 kilomètres du but, il place un démarrage auquel personne n'est en mesure de réagir. Et voilà le vieux grimpeur de près de 42 ans qui déploie ses ailes pour s'envoler vers les cimes à 1650 mètres.

Longtemps écarté des pelotons sur une blessure au genou cette saison, Chris Horner a de la fraîcheur à revendre. Et autant dire que ça décoiffe ! Dans les rampes qui accèdent à l'arrivée, l'Américain creuse encore la différence. Derrière pourtant, on ne se montre pas économe en matière d'efforts. Vincenzo Nibali se défait même de ses adversaires à 2 kilomètres de l'arrivée pour se lancer à la poursuite de l'Américain. Mais Horner est hors de portée et il ne lui cède rien de son avantage. A l'Alto d'Hazallanas, l'aigle américain repousse Vincenzo Nibali de 48 secondes tandis que le groupe Valverde-Basso-Rodriguez-Pinot franchit la ligne avec un retard de 1'02" ! Daniel Moreno, lui, abandonne 2'22" et son maillot rouge, qui retourne sur les épaules de Chris Horner. Avec un avantage consistant cette fois : Nibali est à 43 secondes, Roche à 53 secondes, Valverde à 1'02", Rodriguez à 1'40". Et Pinot retrouve le Top 10, 8ème à 3'11".

Demain mardi, c'est repos, avant la reprise mercredi par le contre-la-montre individuel de Tarazona (38,8 km).

Classement 10ème étape :

1. Christopher Horner (USA, RadioShack-Leopard) les 186,8 km en 4h30'22" (41,5 km/h)
2. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) à 48 sec.
3. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) à 1'02"
4. Ivan Basso (ITA, Cannondale) m.t.
5. Joaquin Rodriguez (ESP, Team Katusha) m.t.
6. Thibaut Pinot (FRA, FDJ.fr) m.t.
7. Nicolas Roche (IRL, Team Saxo-Tinkoff) à 1'10"
8. Igor Anton (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 1'25"
9. Domenico Pozzovivo (ITA, Ag2r La Mondiale) m.t.
10. Rafal Majka (POL, Team Saxo-Tinkoff) à 1'52"

Classement général :

1. Christopher Horner (USA, RadioShack-Leopard) en 40h29'14"
2. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) à 43 sec.
3. Nicolas Roche (IRL, Team Saxo-Tinkoff) à 53 sec.
4. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) à 1'02"
5. Joaquin Rodriguez (ESP, Team Katusha) à 1'40"
6. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) à 2'04"
7. Ivan Basso (ITA, Cannondale) à 2'20"
8. Thibaut Pinot (FRA, FDJ.fr) à 3'11"
9. Rafal Majka (POL, Team Saxo-Tinkoff) à 3'16"
10. Domenico Pozzovivo (ITA, Ag2r La Mondiale) à 3'28"

Classement par points :

1. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 97 pt
2. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) 81 pt
3. Nicolas Roche (IRL, Team Saxo-Tinkoff) 77 pt
4. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) 61 pt
5. Christopher Horner (USA, RadioShack-Leopard) 58 pt
6. Michael Matthews (AUS, Orica-GreenEdge) 53 pt
7. Ivan Basso (ITA, Cannondale) 45 pt
8. Maximiliano Richeze (ARG, Lampre-Merida) 40 pt
9. Leopold König (TCH, Team NetApp-Endura) 39 pt
10. Gianni Meersman (BEL, Omega Pharma-Quick Step) 38 pt

Classement de la montagne :

1. Christopher Horner (USA, RadioShack-Leopard) 18 pt
2. Nicolas Roche (IRL, Team Saxo-Tinkoff) 15 pt
3. Leopold König (TCH, Team NetApp-Endura) 12 pt
4. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 12 pt
5. Nicolas Edet (FRA, Cofidis) 11 pt
6. Diego Ulissi (ITA, Lampre-Merida) 10 pt
7. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) 10 pt
8. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) 9 pt
9. Tomasz Marczynski (POL, Vacansoleil-DCM) 6 pt
10. Edvald Boasson-Hagen (NOR, Team Sky) 5 pt

Classement du combiné :

1. Christopher Horner (USA, RadioShack-Leopard) 7 pt
2. Nicolas Roche (IRL, Team Saxo-Tinkoff) 8 pt
3. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 11 pt
4. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) 14 pt
5. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) 22 pt
6. Leopold König (TCH, Team NetApp-Endura) 23 pt
7. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) 25 pt
8. Ivan Basso (ITA, Cannondale) 26 pt
9. Domenico Pozzovivo (ITA, Ag2r La Mondiale) 41 pt
10. Thibaut Pinot (FRA, FDJ.fr) 45 pt

Classement par équipes :

1. Team Saxo-Tinkoff (DAN) en 120h38'19"
2. Movistar Team (ESP) à 1'47"
3. Astana (KAZ) à 2'25"
4. Euskaltel-Euskadi (ESP) à 5'41"
5. Team Katusha (RUS) à 9'03"
6. Team NetApp-Endura (ALL) à 11'47"
7. RadioShack-Leopard (LUX) à 15'18"
8. FDJ.fr (FRA) à 17'32"
9. BMC Racing Team (USA) à 20'46"
10. Caja Rural (ESP) à 24'19"