FLASHS

Pros

Interview de Rudy Molard

Publié le 21/01/2020 16:00

En marge de la présentation de l'équipe Groupama-FDJ vendredi dernier, le niçois Rudy Molard a eu la gentillesse de revenir avec nous sur son état de forme, son programme de début de saison et le Grand Départ à Nice.

Bonjour Rudy, comment vous sentez-vous en ce début de saison ?

Moi je me sens bien, je pense que par rapport à l’année dernière j’ai fait un petit peu moins de ski de fond, je n’ai pas non plus fait de course contrairement à l’année dernière, et au niveau de la forme physique je me sens bien.

 

Et par rapport à 2020, quels seront vos objectifs et vos rôles ? Simple équipier, lieutenant de luxe ou leader sur certaines courses ?

Là je vais beaucoup être équipier, puisque je ferai tout le début de saison avec Thibaut (Pinot), donc je n’aurai pas le Paris-Nice en tant que leader mais en tant qu’équipier. J’aurai peut-être plus ma carte après au mois d’avril.Rudy Molard nous a accordé une interview en marge de la présentation de la Groupama-FDJ vendredi dernierRudy Molard nous a accordé une interview en marge de la présentation de la Groupama-FDJ vendredi dernier | © Groupama FDJ

 

Justement à propos de Paris-Nice, est-ce que ce sera l’occasion de montrer une première fois à Thibaut Pinot les lieux sur lesquels se dérouleront les étapes du Tour de France ?

Oui parce que même si ce ne seront pas exactement les mêmes étapes que le Tour, on pourra retrouver le même environnement et puis ce sera aussi un bon moment pour faire des reconnaissances à la suite de Paris-Nice. Il y a aussi le Tour du Haut-Var qui emprunte les mêmes routes, Thibaut y participe aussi, c’est bien de faire deux courses autour de la région niçoise.

 

Et toujours par rapport à Nice, le Grand Départ du Tour s’y tiendra donc, ça fait quoi quand on est un « local » ?

Ah c’est dur à décrire mais c’est toujours une fierté d’avoir le Tour qui part à domicile. C’est un des plus grands évènements de l’année, et c’est génial quand il passe sur des routes qu’on connaît avec le public, les amis, la famille qui sera là, en plus sur trois étapes… Généralement on passe un jour et puis le lendemain on est déjà loin. Donc là il y aura vraiment une grosse concentration du Tour sur la ville de Nice et ce sera une motivation supplémentaire au quotidien pour aller s’entraîner et être encore plus performant et soigner tous les petits détails pour être au mieux.Rudy Molard a décroché son premier top 10 sur un monument lors du Tour de Lombardie 2019Rudy Molard a décroché son premier top 10 sur un monument lors du Tour de Lombardie 2019 | © Groupama FDJ

 

Et une dernière question, 2019 a été une saison légèrement en deçà de ce qu’avait été une saison 2018 exceptionnelle, notamment avec votre victoire d’étape sur Paris-Nice, comment l’analysez-vous ?

Oui un peu moins bien au niveau des résultats peut-être, mais au niveau de la performance non. Je termine 7e de Paris-Nice, l’année d’avant j’avais fait 15e. Certes c’est que 7e et je n’ai pas eu la chance d’aller gagner une étape mais au niveau du résultat ça reste une bonne place. En plus je fais 10e en Lombardie et un top 10 sur un monument ça ne m’était jamais arrivé. Je pense que j’ai élevé mon niveau même si ça ne s’est pas forcément ressenti au niveau de résultats.

Par Jean-Guillaume Langrognet

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE