FLASHS

Pros

Mathieu Van der Poel sur le Tour de France et le VTT Olympique : pour ou contre ?

Publié le 18/12/2020 18:07

Par rapport à notre récent article sur le choix possible entre Tour de France et VTT Olympique, Mathieu a finalement tranché.

Lire ici :

https://www.velo101.com/pros/article/avec-alpecinfenix-sur-le-tour-de-france,-quel-choix-pour-mathieu-van-der-poel-entre-le-tour-et-les-jo-en-vtt--22102

Plutôt que l’un ou l’autre, il a choisi les 2. Un exploit, s’il réussit, qui le ferait entrer un peu plus dans la légende.

 

Mathieu003Mathieu Van der Poel à l'attaque | © Alpecin-Fenix

 

Contre

Un Tour de France, tout comme une saison de route telle que Mathieu Van der Poel les affectionne avec un beau programme de classique, ça se prépare. Pour briller, il faut être capable d’être le meilleur après 6h de selle. Certes, Mathieu Van der Poel a déjà montré qu’au printemps il était capable de gagner sur la route en écrasant parfois les concurrents tout en brillant la semaine suivante en VTT au plus haut niveau, l’emportant devant la référence Nino Schurter.

Pour autant, pour briller sur un Tour de France, un peu à la manière de son meilleur ennemi Wout Van Aert, il faut être capable d’enchainer les sorties en montagne à l’entrainement, en roulant « tempo » sur de longues sorties. Il suffit de voir ce qu’avait fait Van Aert en amont du Tour de France 2020 pour s’en convaincre, avec pas moins de 3 semaines passées à Tignes en cumulant du dénivelé.

Avec une telle préparation, il parait difficile de développer les qualités nécessaires pour être Champion Olympique de VTT, surtout que la durée des courses tend à diminuer pour ne durer qu’environ 1h30 – Nino Schurter l’avait emporté à Rio en 1h33.

Sur environ 2 semaines d'écart (la date de la course de VTT n’est pas encore arrêtée), c’est comme si l’on demandait actuellement à MVDP d’empocher une manche de Coupe du Monde de Cyclo-Cross puis de gagner le Tour de Flandres. Difficilement concevable n’est-ce pas ?

Surtout que dans l’intervalle de temps, il faudra récupérer des efforts de la course de 3 semaines tout en encaissant un décalage horaire entre la France et le Japon soit 6 heures.

L’intéressé lui-même avoue être très affûté en ce moment avec environ 3 kg de moins que lors des Classiques. « Je n’ai pas besoin d’avoir autant de réserves que sur des courses de 7h et je privilégie le poids. » Mais voilà, il est actuellement en train de faire un choix. Et le « choisir c’est renoncer » n’a peut-être pas été aussi vrai.

 

Mathieu002Arrivée serrée sur le Tour des Flandres 2020 | © Alpecin-Fenix

 

Pour

Il est désormais acquis que l’équipe Alpecin – Fenix fera le Tour de France 2021. Et Christian Prudhomme se réjouit d’avance d’avoir le Champion Néerlandais au départ. Par ailleurs, l’équipe tourne beaucoup autour de son leader et lui laisse un programme très libre – une méthode qui a d’ailleurs parfaitement fonctionné.

Nous le savons très bien : Mathieu Van der Poel est un surdoué qui est déjà entré dans la légende en gagnant des courses de Coupe du Monde en Cyclo-Cross, VTT et route. Accrocher une étape sur le Tour de France et sur les JO, lui apporterait à coup sûr des lignes hors normes dans son palmarès. Lui-même ne sait pas où sont ses limites.

Et il peut déjà se dire qu’il n’avait visé que les JO (en occultant le Tour), avec les aléas mécaniques liés à la pratique du VTT, après avoir effectué une préparation exclusive il pourrait échouer sur toute la ligne.

A l’inverse, en visant d’abord le Tour il se donne forcément plusieurs chances de réussir sur l’une des 21 étapes. Bien sûr, il devra cocher celles qui correspondent à son profil mais en pleine possession de ses moyens, il partira avec de grandes chances de victoires ici ou là.

 

mathieu005MVDP en pleine préparation | © Alpecin-Fenix

 

Une performance aux JO ne serait alors que du bonus. Nous ne pourrions même pas lui en « vouloir » s’il venait à se rater sur la course olympique.

Mais à la manière de Wout Van Aert, un Mathieu Van der Poel en forme peut gagner à peu près partout.

Nous pouvons imaginer que du côté de son encadrement en général et de son entraineur en particulier, cela doit cogiter ferme pour façonner le meilleur programme possible, entre cyclo-cross, classiques sur route, courses par étapes et VTT. Sans compter les inévitables stages de préparation… dans les 3 disciplines. Car, c’est d’ailleurs peut-être de son entraineur que viendra la solution. Si elle existe.

 

Par Olivier Dulaurent

 

Mathieu004© Alpecin-Fenix

CAMPAGNOLO

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
samedi 11 septembre 2021
dimanche 19 septembre 2021
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES